L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes

Aller en bas 
AuteurMessage
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Empty
MessageSujet: Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes   Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Icon_minitimeJeu 31 Déc - 17:45

Sujet: Kit de protection individuel de classe I

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes MarineArmoredUniform

Constructeur : Tarsus Industries
Pays de fabrication: Empire Krypto-Arkilien
Source d'énergie : deux batteries légères
Poids : 28 Kg
Résistance : Moyenne
Couverture du corps : 67%
Amélioration musculaire : Aucune
Spécificités techniques:
-Système Lynx
-Détecteur de mouvements
-prises d'accueil pour ordinateurs "de combat"

Prix : 12 000 crédits

Description rapide : le KPI classe I de Tarsus Industries est un kit sans prétentions, mit au point peu après l'accession de Yuri Orlov au pouvoir. La priorité budgétaire est alors à l'espace, à l'ascenseur orbital et à la modernisation de l'industrie (qui comprenait une harmonisation des normes entre Kryptonn, Ecaz et Arkilia). Le KPI classe I offre une bonne protection balistique a l'exception des armes a plasma et est équipé du système Lynx agissant en multiplicateur de force. Un détecteur de mouvement vient compléter l'arsenal du soldat... Le KPI ne sert aujourd'hui plus que dans la police militaire et dans les forces de maintien de l'ordre de l'Empire Krypto-Arkilien ainsi que, si elle venait a voir le jour, la réserve de l'armée. Les exosquelettes-légers type 10 les ont remplacés dans les situations de combat...

Portails liés à cet article:
 


Dernière édition par EKA le Mar 24 Mai - 18:38, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Empty
MessageSujet: exosquelette de combat Type 10   Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Icon_minitimeVen 1 Jan - 21:00

exosquelette de combat Type 10

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Halo3odstcharconcept051

Constructeur : Tarsus Industries & lobos robotics
Pays de fabrication: Empire Krypto-Arkilien
Source d'énergie : batterie a fusion (autonomie de 6 semaines)
Poids : 66 Kg
Résistance : importante
Couverture du corps : 94%
Amélioration musculaire : moyenne à forte
Spécificités techniques:
-Exosquelette NRBC et blindé contre les impulsion électro-magnétiques
-intégré au système Lynx
-jumelles intégrées
-climatisation et chauffage modéré a fort
-détecteurs actifs et passifs
-HUD affichant toute information utile
-camouflage réactif à son environnement (partiellement caméléon).
-générateurs antigrav' a capacité réduite, tirés des modules anti-G pour obèses

Prix : 20 000 à 100 000 crédits

Description rapide : Les exosquelette type 10 ont été conçus de prime abord pour des opérations en milieu sans atmosphère ou pour être employées par des troupes de choc. Cependant, la plus faible population de l'Empire par rapport aux géants (Union des Territoires Eloignés, Erikea et dans une moindre mesure Seranon) potentiellement ennemis a amenée l'armée impériale a adopter des normes visant a augmenter le plus possible les chances de survie des combattants dans une guerre.

En 2729, Tarsus Industries (Araska Weapons et la FNVA répondent également à l'appel d'offre, mais sans succès) est chargée, en devant tenir compte des retours d'expérience (RETEX) des combats en milieu hors atmosphère, essentiellement ceux des Escadrons Stellaires de la Myrotech, de mettre au point un exosquelette de combat. Trois prototypes sont mis au point et deux ans plus tard, un des modèles est enfin choisi, notamment en raison de sa plus grande évolution potentielle mais aussi pour sa légèreté, permettant de fixer les plaques de blindages prévues avec plus de sérénité sans risque de se retrouver en surpoids. L'exosquelette de combat type 10 prend sa forme finale en 2731. Il est télescopique a 50% ce qui permet un meilleur rangement une fois démonté, sa modularité fait sensation auprès des militaires et du jeune corps d'Infanterie Mobile. Le cout des exosquelettes ne présentera pas un problème pour la Commission sénatoriale à la Défense, ni pour l'ensemble de la chambre impériale qui votera le budget sans interminables débat, la majorité Krypto-Arkilienne PUSA-ML suffisant largement a faire passer le budget, la première dotation étant prévue uniquement pour les forces spéciales et troupes de choc.

Engagé dans plusieurs opérations de maintient de l'ordre en milieu aérospatial et terrestre, le type 10 montre pleine et entière satisfaction et confirme sa facilité d'entretien sur le terrain, la légèreté du squelette permettant même d'emporter ses pièces de rechange si besoin s'en faisait sentir.

L'exo type 10 connaitra plusieurs amélioration, notamment au niveau des plaques de blindage, modulaires et interchangeables, et des systèmes informatiques emportés. La principale amélioration fut l'installation d'une interface de commandement neuronale.

Depuis 2755, le type 10 s'est généralisé a toute les unités combattantes ainsi qu'aux Commandos de la Sécurité Intérieure, les forces spéciales de la Police...


Dernière édition par EKA le Ven 30 Déc - 12:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Empty
MessageSujet: Scaphandre de combat type 100   Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Icon_minitimeSam 2 Jan - 13:53

Scaphandre de combat type 100

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Suit01hv2.th
Constructeur : Tarsus Industries, Lobos Robotics, Spacetech, laboratoires de la Navy (assemblé dans les usines Tarsus Industries sur Arkengelsk)
Pays de fabrication: Empire Krypto-Arkilien
Source d'énergie : centrale a fusion nucléaire Arkilian Energy AEK-1157
Poids : 6 tonnes relatives a vide, 9 tonnes relatives avec armement.
Résistance : très importante
Couverture du corps : 100%
Amélioration musculaire : très importante
Spécificités techniques:
-jet pack composé de dizaines de modules anti-G de petites tailles et de six de taille moyenne
-HUD affichant toute information utile
-connexion a Lynx
-système neuronal (implique temps de retard nul entre le corps et le scaphandre)
-micro compensateurs a gravité incorporés dans le scaphandre
-blindé contre les IEM et NRBC
-Camouflage caméléon
-détecteurs passifs et actifs

Armes embarquées et/ou pouvant être embarquées.

-Emplacement A (côté droit) : Q240/gatling/Q 250/lance flammes
-Emplacement B (côté gauche) : Lance grenades auto/Lance flammes/fusil antimatériel Q150 (rare)
-Emplacement C (dos droite) : CAM de 40mm /Silo de trois missiles sol-sol/mer ou sol-air
Emplacement D (dos gauche) : lance grenades fumigènes/silo de 4 missiles sol-sol/mer ou sol-air/25 micro missiles
Emplacements E et F (cuisses) : SMG Q30 (bolters)
Emplacement G et H (poignets) : Lance dards (modèles variables)/vibrolames télescopiques ou rétractables
Emplacement I (facultatif) : vibro sabre
Compartiments de stockage : munitions, explosifs, bombes fléchettes, drones libellules…


Prix : 550 000 crédits

Description rapide : La décennie 2750 sera probablement l'une des grandes étapes de la course aux armements entre Etats au cours du XVIIIième siècle. La pacification relative de Seranon fait apparaître le pacte de Seran-Valen comme extrêmement puissant, chacun se lance dans un jeu diplomatique tandis que l'on assiste a un renforcement généralisé des appareils militaires dont les plus spectaculaires sont érikeans, apiens mais aussi krypto-arkilien et en Union. L'Empire Krypto-Arkilien, par le biais des laboratoires expérimentaux de l'Imperial Navy, avait repris un vague projet krypton d'exosqulette de combat a forte capacité s'inspirant du résultat que la République d'Aunadar avait réussit a mettre au point mais en les adaptant à la doctrine impériale. Les exo modèle ATLAS avaient déjà été produits à un nombre très limité d'exemplaires, pour des raisons de secret mais aussi techniques. L'accroissement presque démesuré des effectifs érikeans poussa, devant les insuffisances démographiques de l'Empire, à développer des armes devant accroitre la mobilité, la puissance de feu, et la survivabilité du soldat en campagne.

Le scaphandre de type 100 reprend un nombre important de technologies directement tirées de retours d'expérience en matière aérospatiale, notamment en ce qui concerne les navettes d'assaut et les bombardiers-intercepteurs semi furtifs rémora. Le scaphandre est blindé selon un procédé multicouche comprenant du gel balistique et des plaques de blindages nano-agencées ainsi que quelques fines couches de Kevlar et d'alliage hexanox-duranium. Un bouclier a faible capacité accroît également la protection. Le soldat, ainsi protégé, peut encaisser sereinement le feu d'armes de poing et de plusieurs types d'armes de soutien, mitrailleuses lourdes et lance grenades notamment. La survie a des tirs de canons léger de type Oerlikon ou à des armes anti-char est également possible, quoique plus hasardeuse et relative aux zones touchées ainsi qu'à l'angle de tir.

Des systèmes informatique ont permis d'accroître certains sens des porteurs, notamment l'ouïe et bien sûr, çà l'aide de macro jumelles intégrées au HUD, la vue. Les systèmes informatiques Lobos Robotics et senseurs actifs et passifs Spacetech permettent au soldat d'être pleinement renseigné sur son environnement. Le porteur du scaphandre dispose ainsi d'un détecteur de radar, d'un radar d'une portée de 50 Km, de brouilleurs actifs et de nombreux logiciels intégrés permettant de pirater les communications adverses. Doté d'une liaison neuronale, le type 100 se déplace aussi vite que son porteur, et l'activation des systèmes éléctroniques, modules anti-G et des armes se fait sur simple pensée, le concept du tir et oubli (fire and forget) est pleinement appliqué dans le cas de tir de missiles. "Un scaphandre ne se contrôle pas, il se porte et se maitrise" pour reprendre les propos de capitaine Orian, son premier "pilote d'essai".

Le type 100 est un exosquelette qui avec son blindage pèse plusieurs tonnes (du moins relativement, les modules anti-G peuvent être activé à faible puissance et ainsi annuler l'effet du poids sur le sol...), alimenté par une centrale a fusion Arkilian Energy AEK-1157, le scaphandre produit suffisamment d'énergie pour donner une force physique a son porteur largement supérieure a celle de n'importe quel humain normal, lui permettant de concrètement passer à travers les murs ou encore d'alimenter les dizaines de petits modules anti-G et les six plus important permettant au scaphandre d'effectuer des sauts de près d'un kilomètre (en atmosphère standard) et d'accomplir de véritable vols de courte durée sur des distances inférieures a 300 mètres. Sur le terrain, les scaphandres employés en groupe ne relèvent plus réellement de l'Infanterie mais plutôt de la cavalerie légère, bien que les G pack ne suffisent pas pour en faire une réelle cavalerie. Autre particularité, similaire aux exo d'Aunadar, le type 100 est dotée d'une main s'inspirant des bras articulés employés en chirurgie : elle est contrôlées par influx nerveux et se déplace sur des moyeux neurocommandés...

Le coût plus que prohibitif (plus d'un demi de millions de crédits pièces !) du scaphandre type 100 souleva bien des inquiétudes dans la presse et au Sénat sur les futurs budgets de la Défense, le soutien actif du PUSA sur toutes les questions militaires, permit de faire passer le projet après quelques quelques prototypes eurent été engagés dans des opérations d'abordage violents et aient montrés pleine et entière satisfaction.

Le type 100 entra donc en dotation au sein des unités d'Infanterie Mobile et de quelques unités des SSA, sa généralisation en tant qu'exosquelette règlementaire est actuellement hors de question, notamment en raison de capacités insuffisantes et d'une trop grande spécialisation. Le scaphandre a bénéficié de plusieurs améliorations et corrections de défauts de jeunesse depuis le début de sa vie opérationnelle, notamment l'ajout de patins magnétiques. Le scaphandre de combat type 100 s'est avéré pleinement satisfaisant lors de son engagement dans la révolution de Pergale et s'est montré tout a respectable et par certains aspects comparables aux exosquelettes apiens même s'il reste encore un long chemin a faire...

Mode de rentrée atmosphérique :
Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Dropcapsule02zo5.th
Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Dropcapsule01tg2.th
Pour sa rentrée atmosphérique, le scaphandre est muni d’une protection aérodynamique se détruisant au fur et à mesure de la rentrée par vagues successives cela afin de créer des échos supplémentaires lors de la rentrée et donc de limiter la menace anti-aérienne. Lors de la destruction la capsule d’entrée largue aussi des émetteurs de contre mesures électroniques afin de leurrer les radars de tirs. Lorsque la capsule s’est enfin désagrégée, le soldat tombe à une vitesse de 900 kilomètres à l’heure, ses modules anti-G prennent le relais et le ralentissent suffisamment vite pour qu’il puisse arriver en toute sûreté au sol. Un soldat en scaphandre peut en vérité passer à l’attaque alors qu’il est encore à 500 mètres de haut : il suffit qu’il pense à se rétablir pour que le scaphandre l’aide à le faire ce qui lui permet de tirer et/ou de larguer ses premiers missiles avant même d’avoir touché le sol…


Dernière édition par EKA le Dim 11 Déc - 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Empty
MessageSujet: Exosquelette type ATLAS   Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Icon_minitimeSam 2 Jan - 21:12

Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Image éventuelle

Constructeur : Laboratoires secrets de l'Imperial Navy
Pays de fabrication: Empire Krypto-Arkilien
Source d'énergie : Pile a plasma
Poids : 10 tonnes relatives avec armement
Résistance : très importante
Couverture du corps : 100 %
Amélioration musculaire : très importante
Spécificités techniques: -Système Lynx privé pour les commandos ELITE
- des macrojumelles
- un système de vision infrarouge, thermique et une polarisation de la visière par grand soleil
- un gilet chauffant ou climatisé
- un détecteur de mouvement d'une portée de 50 mètres
- un HUD permettant d'afficher Etat de santé, petite carte tactique, et d'autres informations utiles au soldat.
- Un bouclier énergétique
- un multiplicateur de force
- Une ceinture antigrav' permettant au soldat de ralentir une chute et de prolonger un bond (déjà important).
-un système biologique de recyclage de l'air, de nature spongieuse, c'est le troisième poumon du soldat (la conception est la même que pour les recyclages d'air des vaisseaux spatiaux), il a une durée de vie de 1 an.
-armure protégée des IEM et NBC.
- un ordinateur Lobos Robotics M 2000
- des accroches magnétiques permettant de grimper aux murs, s'accrocher à une surface ferreuse...
- un camouflage caméléon s'adaptant à l'environnement à la vitesse du déplacement tant en matière de couleur que d'ombre et de lumière.

Prix : 1 million de crédits

Description rapide : L'armure ATLAS est une savante combinaison des exosquelettes des techniciens et du blindage des navettes d'assaut Tl 84. La base, l'exosquelette s'est vue renforcée par des plaques de nanocarbonnes refroidies par un système de gel hydrostatique renforçant l'armure au point d'impacte lors de tout choc et refroidissant celle-ci en cas d'échauffement. Ce système garanti une résistance maximale face à tout type de tir et s'avère même capable de résister à des tirs d'armes anti-char lorsque le bouclier, alimenté comme le reste de l'armure par une pile à plasma, est activé. La batterie, d'une durée de cinq ans, peut servir au combat pendant la même période, plusieurs points dans l'armure permettent d'injecter aliment en seringue et calmants en cas de campagne prolongée. La pile peut d'ailleurs être réglée pour exploser et ainsi vitrifier une zone de dix mètres de rayons à la mort du soldat ou même quand le soldat le décide.

L'exosquelette ATLAS est un prototype batard du scaphandre de combat type 100, aujourd'hui les exo ATLAS ont reçus les ajouts et modernisations (notamment le G pack) des scaphandre de l'Infanterie Mobile et sont extérieurement semblables aux scaphandre type 100.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Empty
MessageSujet: Re: Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes   Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Tenues de combat d'origine krypto-arkiliennes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'origine des dindes de Noël
» Drogue de combat
» Ab origine fidelis...
» Handballmania
» La guerre de Troie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Armures-
Sauter vers: