L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN)

Aller en bas 
AuteurMessage
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN) Empty
MessageSujet: Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN)   Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN) Icon_minitimeSam 30 Jan - 23:05

Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN) Kaianemblem



Genèse

La création de la Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy, plus communément appelée Imperial Navy en 2749 est le fruit d'un important travail en amont qui reprend non seulement des traditions sécuritaires et militaires arkiliennes, mais aussi krytonnes. L'on peut cependant affirmer que la genèse de la Navy a lie sur Arkilia, notamment parce que l'outil qui donnera l'Imperial Navy, d'un point de vue doctrinal et performances, sera défini par le gouvernement de Yuri Orlov.

À la proclamation de la Nouvelle République d'Arkilia en 2719 et la création du Comité Exécutif Militaire présidé par Yuri Orlov, les forces spatiales dont dispose le pouvoir en place sont maigres. Quelques croiseurs lourds, un nombre relativement correct de croiseurs légers, des patrouilleurs ainsi qu'un nombre conséquent de Fluyts, cargos marchant pouvant facilement être armés et transformés en transporteurs militaires, croiseurs lance missiles, patrouilleurs lourds, mouilleurs de mines etc. Ces forces sont en revanche mises en oeuvre par des personnels compétents cumulant, pour les fluyts notamment, un nombre important de jours de navigation. Le caractère moins formel des forces armées de la Myrotech permettait à des équipages de cumuler forces de sécurités et navigation civile (ce qui pouvait impliquer des combats). D'emblée Arkilia dispose donc d'un personnel de combat efficace composé de cosmonautes professionnels ayant a peu près tous une expérience conséquente en matière de combat spatial. L'on peut cependant constater de sérieuses lacunes en matière d'administration, de haut commandement et de vision stratégique militaire (en effet, celle-ci était essentiellement commerciale et financière). Une véritable mise au point est encore plus difficile a faire tant donné l'état de guerre spatiale qui règne dans la région. Plusieurs filiales et points d'appuis de la Myrotech s'émancipent seuls et se vendent au plus offrant, il s'agit de préserver le maximum, le conflit s'axera principalement autour des stations spatiales détenues par Freigtech, jusque dans le système d'Arkilia lui-même à l'époque.

Côté krypton en revanche les compétences d'administration ainsi que des chantiers spatiaux de haute technologie et une industrie de défense efficace. Sur ce dernier point, Arkilia n'est pas en reste, mais le complexe militaro-industriel, quoique compétent, n'avait jamais complètement tourné pour Arkilia (l'industrie de défense d'Almagrad comptait pour principaux clients étrangers Erikea, en matière de sous traitance, et Alttoria, notamment pour la fabrication de missiles longue portée) et l'industrie, présente, n'était pas coordonnée ni mise en relation pour le soutien d'une force militaire nationale. La possibilité d'intégrer des hautes technologies kryptonnes dans les armements et l'arrivée d'une véritable demande nationale va relancer la production industrielle spatiale de la planète. En effet, Kryptonn, bien que disposant de chantiers de qualité, ne dispose pas des infrastructures suffisantes pour lancer le développement de nouvelles classes d'astronefs et simultanément, moderniser et maintenir en état la flotte d'Arkilia et la sienne. Une convention signée a Almagrad en 2720, à la veille de la guerre civile (qui ne touchera que modérément les forces aérospatiales, l'amiral Kirov ayant pu prévenir toute infiltration de ce côté) prévoit la création de programme d'acquisition communs en matière d'équipement et de création de coque.

La proclamation de l'Empire en 2722 ne change guère les ambitions de regain de l'influence myrotechienne, bien qu'à l'étranger certains se gaussent et les ambitions du discours d'intronisation de Yuri Orlov prêtent a rire, surtout au Conseil d'administration de Freigtech. Les rires diminuèrent cependant en intensités lorsque les services secrets de la marine alganne, présents sur Arkilia par le biais de représentations commerciales, constatent l'essai de nouvelles armes nucléaires dans certains sites d'essais du système. Les rirent se taisent presque tous au sein des mess de marines étrangères lorsqu'une proposition de loi déposée par le Parti Union Sécuritaire d'Arkilia (PUSA), tout puissant, représentant plus de 60% des sièges du Parlement d'Arkilia, demande la séparation administrative des docks spatiaux d'Arkengelsk et une extension des capacités d'accueil d'une "flotte d'astronefs de types divers, aptes a protéger les possessions territoriales légitimes de l'Empire et ses intérêts". Conformément aux pouvoirs spéciaux accordés par le Décret constitutionnel du 17 février 2722, les mesures d'exécutions de la loi qui sera adoptées resteront secrètes. Les plans du chantier ne tardent cependant pas a filtrer (partiellement), et son ampleur ne peut être cachée. L'annonce de la poursuite de programmes de Recherche et développement de la Myrotech et des autres entreprises arkiliennes, la création sept jours plus tôt de Spacetech et Arkilian Logistics et la part du budget allouée aux forces aérospatiales (finances auxquelles il fut rajouter celui de Kryptonn) la semaine suivante (6% du PIB, pour un total de 9% consacré à la Défense). La somme des développements affole les état-majors de Bavandar, un dossier est déposé par la marine de Vands (qui annonce également un regain de financement de sa propre R&D et une modernisation des chantiers Castelcope) auprès de la Commission du pacte de Jadis. En Union, un rapport signée conjointement par les amiraux Syllas et von Heigins est déposée Parlement de l'Union sur la situation géostratégique de la région et du risque de perte d'influence de l'Union et de ses alliés dans la région ainsi que la possibilité d'en gagner ; le rapport sera royalement ignoré. Côté érikean et seranien, l'un et l'autre camps, rivaux, soutiendront freigtech dans ses combats afin que la compagnie dissidente serve de tampon face a une marine sous équipée composée d'officiers expérimentés et de jeunes loups n'hésitant pas à prendre des initiatives.

Les deux marines kryptonnes et arkiliennes, disposent d'atouts complémentaires. La première dispose de concepts et d'une théorie très poussée, combinée avec des capacités logistiques et technologiques d'importance mais également d'organisateurs et d'officiers spécialistes dans la projection de corps organisés au delà des frontières ; la seconde, elle, dispose d'officiers subalternes et de commandant de première ligne expérimentés et d'équipages réactifs, le potentiel technologique, conséquent, sera également influencé par l'étranger...

Objectifs et influences

Objectifs

Dès 2722 les objectifs de Yuri Orlov et de son gouvernement sont relativement clairs. L'intention de ne rien céder est évidente, celle de retrouver la sphère d'influence de la Myrotech est implicite malgré le fait que Bulkarr ne soit jamais mentionnée. Les objectifs et missions actuelles de l'Imperial Navy sont :

1) La protection d'Arkilia, Kryptonn et des zones coloniale
2) La protection des communications spatiales de l'Empire et de ses intérêts commerciaux (la philosophie myrotechienne n'est pas morte avec la révolution)
3) L'exécution des obligations internationales de l'Empire en matière de défense, essentiellement les traités d'alliance avec Apel et la République d'Aunadar.
4) Plus secrètement, l'appui au regain de l'influence d'Arkilia, perdue avec la Révolution.

L'accomplissement de ces objectifs demande, aux yeux du pouvoir politique arkilien et plus tard krypto-arkilien, une somme importante de compétences mais aussi la capacité de rivaliser avec les plus grandes flottes de guerre connues. L'on peut compter parmi elles l'US Spacy érikeanne, la marine seranienne, potentiellement la Flotte républicaine de Jadis et, à terme, la Marine de l'Union même si la menace (mis à part quelques unités christianiennes) est jugée négligeable par les responsables kryptons et arkiliens.

Influences

Le développement d'une flotte supposée agir en coopération avec la marine kryptonne, en cours de modernisation sur une base d'interopérabilité, que l'on sent au niveau politique, être appelé a devenir une flotte commune un jour, requiert d'importantes compétences et, par peur de l'échec, les hauts commandements vont aller chercher certaines idées dans l'organisation d'autres marines ainsi que certains concepts doctrinaux pour le raisonnement a grande échelle. L'on constatera ainsi des influences algannes (notamment dans la philosophie animant la formation et l'organisation des troupes de marine même si l'apport s'avéra mineur), seraniennes et christianiennes.

Organisation, équipement et doctrine

La Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy est organisée autour de puissantes bases métropolitaines qu'elle a a charge, elles font office d'assises logistiques et de chantier spatiaux. Jusqu'il y a peu, le premier objectif de la Navy était la protection d'Arkilia face à l'US Spacy en particulier et le pacte de Seran-Valen en général. La puissance de la flotte érikeanne rendait impossible toute chance de résister seule à une offensive. Aussi les efforts de la Navy, venant en appui de la diplomatie, furent-ils de tenir le premier choc afin de sauvegarder le poumon industriel qu'est Arkilia en attendant l'arrivée d'une force apienne et d'une flotte basée sur Kryptonn. Parallèlement la Navy mit en place des avants postes et des bases d'importance capable de supporter a elle seules la mise en oeuvre de grandes opérations en des endroits jugés stratégique, dans une logique de containment du pacte de Seran-Valen et d'occupation de noeuds spatiaux. Cette logique parallèle est devenue centrale depuis la guerre de succession d'Erikea et la création de bases et d'avant postes (notamment une toute récente dans le système Paulus, a proximité d'Arkilia) a repris.

Face aux multiples dangers que représentait le pacte de Seran-Valen, la Navy ne pouvait qu'avoir une doctrine de stricte adaptation de la menace, l'obtention d'une quelconque supériorité face a l'adversaire potentiel se situant davantage dans la diplomatie. Certains officiers récupérèrent cependant certaines doctrine mises au point par des cadets et jeunes loups sortis des écoles militaires d'Arkilia ("politiquement" des marginaux par rapport aux académies principales de Kryptonn). L'on verra ainsi les astronefs légers tels que les frégates et les corvettes lance torpilles, conceptuellement pensées pour les intervention rapides et ponctuelles en zone neutre, devenir des vecteurs de seconde frappe, de frappe intermédiaire, puis de frappe concomitante à une offensive ennemie, afin d'entraver une application du War Production Decret érikean, déclenchant l'armement de milliers d'astronefs commerciaux pour les besoins de la guerre, en détruisant ces derniers ainsi que leur précieuse cargaison.

Au niveau des équipement, l'Imperial Navy a pu bénéficier d'un savoir faire en matière de construction devenu très important au cours des décennies, tant sur Kryptonn que sur Arkilia. La création d'entreprises de grande taille, permettant de débloquer des financements importants et de mobiliser de grandes capacités de recherche ont permis de rechercher et trouver des solutions originales en matière de construction mais aussi d'évolution. L'on peut également relever des acquisitions étrangères marginales, essentiellement apiennes, en matière d'équipements militaires lourds tels que des canons aux plasma, fleurons apien, ainsi qu'en matière de senseurs passifs et actifs. Des achats de licence auprès de l'Empire solarien et de la République d'Apel ont également été faits au niveau de la logistique des bases, appelée a s'automatiser davantage dans les années a venir afin, notamment, de faciliter les déploiement temporaires d'infrastructures notables en dehors de la sphère d'influence naturelle de la Navy ou encore de préparer le terrain à la logistique de l'armée impériale, les forces terrestres.

Les croiseurs de classe Météore sont considérés comme étant la plus grande réussite des chantiers spatiaux krypto-arkiliens. Endurant et fiables, les Météore disposent d'une architecture de base simple pouvant facilement évoluer et transformer l'astronef en croiseurs léger, transporteur de troupe lourdement armé, en croiseur lourd ou encore en porte astronefs. Certains disent qu'il s'agit d'un bâtiment issu d'une philosophie comparable a celle des Fluyts myrotechien, mais bâtis d'un point de vue militaire et non commercial.


Derniers astronefs incorporés dans la Navy, les Destroyer de classe Lance sont des unités dotés d'équipements derniers cri basés sur des principes doctrinaux locaux tout en intégrant des préceptes unionniens et algans. Les différents think tank ont également fait état d'une structure capable d'évoluer et pensée dans le sens de l'adaptation, seule l'histoire le dira...



Lacunes

L'Imperial Navy, jeune, et malgré des équipages dynamiques et compétents, souffre de nombreuses lacunes, nous citerons les trois plus importantes.

1) La Navy a ces dernières années, plus précisément la décennie 2750 (non encore achevée) connue un accroissement considérable de son tonnage mais également du nombre d'unités. Le personnel, composés de cadres compétents, reste cependant très jeune et manque d'expérience réelle malgré un nombre relativement important de parrains capables d'appuyer les formations. La jeunesse du personnel permet cependant l'existence d'une certaine hétérodoxie et les affrontements doctrinaux sont fréquents. De grandes manoeuvres ont très souvent lieux afin d'accroitre la compétence du personnel en situation de quasi combat. Plusieurs engagements de faible intensité ont déjà eu lieux.

2) La Navy a accusé des insuffisances logistiques lors de la Grande Guerre de Slane'll, essentiellement dans le ravitaillement de la septième armée déployées sur place. Les responsables, bien qu'ayant fait preuve d'ingéniosité, ont cependant dénoncés un manque de transporteurs, de ravitailleurs et de remorqueurs d'espace profond. La capacité de veille des unités de petit tonnage a été saluée.

3) L'Imperial Navy, et l'expérience des forces de sécurité myrotechiennes et de la Marine de Kryptonn ne vient pas aider, n'a jamais connu d'affrontement a grande échelle et n'en est, à ce niveau, qu'à des spéculations théoriques. L'issue d'un affrontement face a une flotte de guerre organisée telle que l'US Spacy, la Marine Seranienne ou encore celle de l'Union relève de la vague hypothèse voir de divination. Le seul avantage est que tout adversaire potentiel occupe la même position vis-à-vis de la Navy qui entretien le brouillard le plus épais possible sur ses capacités de combat a haute intensité. Le seule indice est que certaines classes d'astronefs impériaux ont fait preuve d'une surprenante capacité à encaisser les coups, les croiseurs notamment.

Aujourd'hui

La KAIAN fait aujourd'hui partie des forces aérospatiales les plus importantes de l'univers humain, et à l'issue de la guerre de succession d'Erikea, peut être considérée comme la seconde flotte de guerre humaine derrière la Marine de l'Union. Les deux premières lacunes citées ci-dessus devraient être comblées dans les années a venir. Actuellement, la Navy connait un élargissement de ses missions avec les découvertes coloniales et un retour de l'Empire sur la scène internationale. Le quatrième objectif pourrait bien être en passe de se réaliser, si toutefois la grande stratégie décidée au niveau politique est correctement appliquée...

Addendum-Troupes de choc attachées à la Navy




Portails lié à cet article:
 


Dernière édition par EKA le Lun 31 Oct - 14:00, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN) Empty
MessageSujet: Re: Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN)   Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN) Icon_minitimeDim 31 Jan - 14:08

Indices de Potentiel militaire standards:
Infanterie standard: Offensif: 3 Défensif: 4
Infanterie d'élite ou mécanisée: Offensif: 4 Défensif: 5
Cavalerie motorisée: Offensif: 4 Défensif: 4
Commandos réguliers: offensif: 5 Défensif: 5
Irréguliers (milices): Offensif: 2 Défensif: 3
Irréguliers (corps francs): Offensif: 3 Défensif: 3

Classement des régiments d'élite et FS:
Classe 1: Force de très haut niveau, en nombre réduit, dont le potentiel global est supérieur à 15.
Classe 2: Force de haut niveau, disposant de bonnes spécialités et d'une force considérable. Potentiel global supérieur à 10.
Classe 3: Autres forces spéciales et unités d'élites, notamment de police ou de sapeurs. Potentiel global inférieur à 10.


Offensif: ✠
Défensif: ♦



Troupes de choc attachées

Les troupes de marine sont toutes rattachés à un seul corps, nommé le Royal and Imperial Krypto-Arkilien Space Infantry Corp (RIKASIC). À l’exception de ses deux divisions du Génie Cosmique, le RIKASIC dispose de troupes spécialisées formées en deux étapes. La première, commune, est celle du fantassin. La seconde est la spécialisation dans une branche particulière (Strelet, IC, TOS, ZG voir commando pour les meilleurs). Toute troupe est spécialisée bien que les strélets tiennent plus de troupe généraliste que les autres contingents spéciaux.


Classe 2
Nom de l'unité : Infanterie cosmique
Rattaché à : Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy
Nombre de subdivisions : 23 divisions
Effectifs : 89 200 hommes y compris personnel de formation)
Équipement : Scaphandre type 100, armes lourdes, armement spatial léger, navettes et aéronefs à capacité orbitale.
Indice de potentiel militaire (échelle de 10): Offensif : 8 Défensif : 7
Offensif : ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠
Défense : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Description: L'infanterie cosmique est l'héritière de l'infanterie de marine de Kryptonn et des Escadrons Stellaires de la Myrotech dans ses missions qui sont l'attaque éclair de positions ennemies, l'engagement brutal et le plus court possible des forces ennemies ou l'anéantissement de ces dernières par l'utilisation presque systématique de la manoeuvre. Lourdements armés, les fantassins cosmiques de l'Imperial Navy on également étoffés leur doctrine de concepts d'emploi étrangers, notamment de les Fusillers algans ou encore les airies d'Aunadar. L'IM fonctionne actuellement comme une force a mi chemin entre l'infanterie lourde et la cavalerie légère chasseuse de char. Son concept d'emploi, novateur, fonctionne tant sur terre que dans l'espace en appui des autres contingents pour toutes opérations. L'infanterie cosmique s'est récemment distinguée sur Slane'll où elle a fait preuve de sa presque proverbiale capacité de choc au combat.



Grades et salaires :

cosmonaute (1300 C)
Caporal-éclaireur (1500 C)
quartier-maître ou enseigne (1700 C)
Sous-lieutenant (2500 C)
Lieutenant (2800 C)
capitaine de corvette (3000 C)
capitaine de frégate (5000 C)
commandant (8500 C)
lieutenant-amiral (9000 C)


Composition des effectifs :
Peloton : 5 hommes dirigés par un Caporal-éclaireur
Escouade : 10 hommes dirigés par un quartier-maître ou enseigne (ici, officier en phase finale de formation)
Section : 50 hommes dirigés par un sous lieutenant ou un lieutenant
Compagnie : 200 hommes dirigés par un capitaine de corvette
Bataillon : 600 hommes dirigés par un capitaine de frégate
Brigade : 1200 hommes dirigés par un commandant
Division : 3600 hommes dirigés par un lieutenant-amiral


Classe 2
Nom de l'unité : Strelets de marine
Rattaché à : Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy
Nombre de subdivisions : 20 divisions
Effectifs : 200 000
Équipement : scaphandre type 10, armes légères krypto-arkiliennes, navettes et canonnières d’assaut, blindés, pièces d’artillerie, jet packs
Indice de potentiel militaire (échelle de 10) : Offensif : 8 Défensif : 6
Offensif : ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠
Défense : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Description : Les strélets de marine sont une infanterie légère, d’appoint à l’infanterie cosmique. Formée à partir de l’ancien corps des SSA (sections spéciales d’abordage), les strélets de marine sont regroupés en division d’infanterie, souvent mécanisées, parfois aériennes ou encore ailées (unités motorisées dotées de jet pack). Chaque division de strelet emporte avec elle sont artillerie légère et médiane ainsi qu’un génie et des troupes de sapeurs. Les appuis lourds sont fournis par l’artillerie embarquée de la Navy. Parmi les détachements particuliers l’on pourra noter la dixième division de strelets, spécialisée en environnement sylvain, la quatorzième (strelets ailés), la dix-septième (montagne), la troisième (aérien) et la vingtième (sylvain également).


Classe 2
Nom de l'unité : Compagnie Spéciales ZG
Rattaché à : Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy
Nombre de subdivisions : 30 divisions
Effectifs : 300 000
Équipement: navettes spatiales de tous types, armement léger et médian, tenues de combat de tous types, jet packs, boucliers légers, équipement de sape et de guerre électronique...
Indice de potentiel militaire (échelle de 10) : Offensif : 7 Défensif : 8
Offensif : ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠
Défense : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Description: Coeur du RIKASIC, les compagnies spéciales zéro gravité, fréquemment appelées “CS” ou alors “compagnies ZG” sont des troupes destinées à contrer les abordage et à se battre dans l’espace. Lourdement armées et bien équipées, les compagnies ZG sont formées à la guerre en milieu zéro gravité, c’est-à-dire dans l’espace mais également pour les environnement à plus forte gravité. Plus généralement, les troupes ZG sont, avec l’infanterie cosmique et les strélets, les premières à intervenir en environnement ne comprenant pas d’atmosphère respirable. Les effectifs ZG sont rarement regroupés à l’échelon de division et sont souvent éparpillés en compagnies ou sections à bord des vaisseaux de la marine. L’armée conserve cependant au moins deux divisions destinées à servir en tant que vaste ensemble. Afin de disposer de troupes expérimentées, les divisions font des rotations entre le regroupement et l’éparpillement.

Grades et Salaires :
Cosmonaute (1200 C)
Quartier maitre (1500 C)
Enseigne (seconde et première classe) (1700 et 1800 C)
Sous lieutenant (2000 C)
Lieutenant de vaisseau (2350 C)
Capitaine de frégate (3500 C)

Composition des effectifs :

Peloton : 5 hommes emmenés par un Quartiers maître
Escouade : 15 hommes, emmenés par un Enseigne
Section : 60 hommes, emmenés par un Sous lieutenant
Compagnie : 180 hommes, emmené par un Lieutenant de vaisseau
Bataillon : 720 hommes emmenés par un capitaine de Frégate


Classe 2
Nom de l'unité : Troupes Opérationnelles de Sécurité (TOS)
Rattaché à : Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy
Nombre de subdivisions : 22 divisions (20 + 2 de Génie Cosmique)
Effectifs : 220 000
Équipement : krypto-arkilien
Indice de potentiel militaire (échelle de 10) : Offensif : 6 Défensif : 9
Offensif : ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠
Défense : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Description : Les troupes opérationnelles de sécurité sont des troupes de forteresse formées à la défense des infrastructures de la marine et à traque aux forces spéciales. En tant que “contre FS” et troupes de forteresse, les TOS servent également de police militaire et de peloton d’intervention assistant les enquêteurs militaires. Spécialisées dans la défense et la guerre d’embuscade, les TOS sont également pressenties comme force antiguerilla en cas de déploiement en milieu hostile. Les TOS disposent généralement en leur sein de forces d’artilleries en plus du personnel navigant et non navigant de la Navy ainsi que des compagnie du Génie. La devise des TOS est Defensor Fortis

Administrativement, les deux divisions de Génie Cosmique de la Navy sont rattachées aux TOS, notamment parce qu’elles intègrent des détachements de TOS et parce que qu’elles sont les bâtisseuses des infrastructures que les troupes opérationnelles de sécurité ont à charge de défendre. Ces deux divisions sont composées d’ingénieurs et d’ouvriers spécialisés ainsi que d’un grand nombre de robots de tous types et tailles. Véritables fourmis, elles bâtissent stations spatiales, bases militaires de surface ou troglodytes (les sous marines étant dévolues à l’armée de terre...) et autres dispositifs de défense.

Grades et Salaires :
Cosmonaute (1200 C)
Quartier maitre (1500 C)
Enseigne (seconde et première classe) (1700 et 1800 C)
Sous lieutenant (2000 C)
Lieutenant de vaisseau ou capitaine de corvette (2350 C)
Capitaine de frégate (3500 C)
Commandant de vaisseau (4000 crédits)
Contre amiral (4250 C)


Composition des effectifs :

Peloton : 5 hommes emmenés par un Quartiers maître
Escouade : 15 hommes, emmenés par un Enseigne
Section : 60 hommes, emmenés par un Sous lieutenant
Compagnie : 180 hommes, emmené par un Lieutenant de vaisseau ou un capitaine de corvette
Bataillon : 720 hommes emmenés par un capitaine de Frégate

Classe 1
Nom de l'unité : Commandos
Rattaché à : Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy
Nombre de subdivisions : 4 bataillons
Effectifs : 4000
Équipement : Tout équipement disponible.
Indice de potentiel militaire (échelle de 10) : Offensif : 9 Défensif : 8
Offensif : ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠
Défense : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Description : Les commandos sont des bataillons spéciaux affectés à une région militaire en particulier. Destinés aux missions spéciales ou à haut risque, les commandos peuvent agir en tant qu'auxiliaires aux forces spéciales et sont par conséquent protégées par l’anonymat et tenus au secret. Les commandos sont formés de manière à pouvoir intervenir en tous environnements. Pour pallier la quantité importante de performances exigées, les bataillons de commandos ont spécialisées leurs compagnies et parfois leurs sections à évoluer dans des environnements particuliers. L’on trouve ainsi des sections spécialisées montagne, amphibie, arctique, ZG, sylvain, désert... Elles ont pour tâche d’ouvrir la voie. Outre leurs effectifs de combat, les commandos voient leurs bataillons de 720 soldats renforcés de 280 personnels aux compétences variées (renseignement, pilotes directement attachés et personnel d’entretien, artilleurs...)

Grades et Salaires :
Cosmonaute (1200 C)
Quartier maitre (1500 C)
Enseigne (seconde et première classe) (1700 et 1800 C)
Sous lieutenant (2000 C)
Lieutenant de vaisseau (2350 C)
Capitaine de frégate (3500 C)

Composition des effectifs :

Peloton : 5 hommes emmenés par un quartiers maître
Escouade : 15 hommes, emmenés par un enseigne
Section : 60 hommes, emmenés par un sous lieutenant
Compagnie : 180 hommes, emmené par un lieutenant de vaisseau ou un capitaine de corvette
Bataillon : 720 hommes + 280 emmenés par un capitaine de Frégate


Dernière édition par EKA le Lun 18 Juil - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Krypto-Arkilian Imperial Aerospatial Navy (KAIAN)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Embryon de navy
» Construire un village imperial
» Dragueurs ASM
» regle rodeur des tombes
» [Navy / SM / Inquisition] Affrontement autour du port Kafeinus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Organisations militaires-
Sauter vers: