L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Terraformation

Aller en bas 
AuteurMessage
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Terraformation Empty
MessageSujet: Terraformation   Terraformation Icon_minitimeSam 20 Fév - 20:22

La terraformation ou ingénierie planétaire ou écogenèse ou encore biosphérisation est une discipline, une science et par certains aspects, un art consistant a transformer l'environnement naturel d'une planète, lune ou astre quelconque afin de rendre possible l'existence de formes de vies conformes aux normes terrestres, en ce compris la survie de l'être humain dans un nouvel environnement.

Le coût et la durée d'une terraformation, qui précisons-le, n'est pas toujours possible, est généralement relatif à la situation de la planète cible, de la présence ou non d'eau ou d'organismes pré-existants. Si certaines planètes trouvées par l'humanité lors de ses explorations étaient dotées d'une faune et d'une flore semblable a celle de la planète terre ou du moins évoluant dans le même environnement, cela ne fut pas toujours le cas. L'existence d'organismes vivants sur la surface d'une planète n'est pas toujours, et est même rarement, un facteur de réduction du temps de terraformation. En effet, l'environnement, tout en permettant la vie, ne permettra pas forcément la vie humaine, et exigera quand même un lourd programme de biosphérisation de la planète, chose qui mènera inévitablement à a destruction de la biosphère antérieure et à l'extermination totale ou quasi totale de toute forme de vie. Quelque adaptations demeurent possible toutefois.

La biosphérisation demeure fortement conditionnée par les planètes cibles, notamment leur masse (ainsi que la vitesse de rotation ou l'inclinaison de l'orbite), impératif incontournable quant à la densité de l'atmosphère qu'elles peuvent retenir. De façon générale, les lunes en orbite de planètes terraformables ne peuvent être elles-mêmes terraformées. Deux exceptions notoires sont Sephonos et Eryn. La première, lourde, n'a que des effets limités sur Jadis en raison de l'existence d'autres lune contrebalançant son effet. La seconde, elle, demeure un mystère de l'astrophysique. La majorité des satellites colonisés, à moins que, tels que Tiléa, ils ne soient en orbite de géantes gazeuses, le sont grâce a des installations enterrées et blindées afin de résister aux radiations à l'image d'Alganzaar, Arkengelsk, ou encore Saint Cyrien.

Le processus de terraformation, variable en temps comme en ressources, peut parfois générer des résultats inattendus, tels que les bêtes sauvages de Cimmeria, ou quelques exemples moins dangereux tels que la succube de los diablos. Quoiqu'il en soit certaines étapes peuvent être incertaines, et les évolutions météorologiques d'une action sont presque impossibles a prédire. L'on peut dégager étapes principales, toutes mises en oeuvre depuis ce qui, en fur et à mesure de l'histoire coloniale prit le nom de processeur atmosphérique (en vérité un vaste laboratoire de biologie, physique, disposant d'une importante génératrice.


Citation :
I. Etude orbitale de la planète, prise de mesures, ananlyse des flux magnétiques locaux à l'échelle du système, de l'activité souterraine, des données propres à la planète telles que la vitesse de rotation, l'inclinaison, la masse, les composantes existantes etc. Durée pouvant aller de six mois à cinq ans.

II. Installation d'un ou plusieurs processeurs atmosphérique après étude des terrains propices à leur survie (certains peuvent être perdus en cours de terraformation, ce qui rallonge le processus). Activation lente de volcans, génération de gaz à effets de serre, émission de méthane et de CO2. Éruptions volcaniques violentes et secousses sismiques particulièrement violentes toujours enregistrées lors des processus utilisés. Sortie de l'eau de poches souterraines ou fonte de cette dernière en surface voir importation d'eau des nuages d'oort du système visé ou d'ailleurs. Installation de miroirs solaires en orbite. Apparition spontanée de vie bâtarde possible ne fut jamais confirmé par absence totale d'observation due à l'extrême létalité de l'environnement. Etape pouvant durer de 8 décennies à un nombre indéterminé d'années, le maximum enregistré est de trois siècles et demi.

III. Introduction et apparition de vie observable, principalement algues, levures, champignons et bactéries autotrophe, principalement anérobie. Tempêtes d'importance possible, troubles climatiques fréquents. Atmosphère généralement toxique, la colonisation terrestre souterraine est envisageable. L'on a cependant observé une politique nataliste très stricte a ces stades de la colonisation afin d'éviter la prolifération humaine et une mise en danger du processus par une mobilisation trop importante de ressources. Durée indéterminée, certains monde comme Vanilbar n'ont pas dépassés ce stade...

IV : Atmosphère respirable sur le court terme, gaz rares toxiques présents, faune purement locale en développement, l'introduction d'organismes vivants d'origine terrestre est possible mais reste (toujours ) hasardeuse, il est impossible de prédire ce qu'il en adviendra. Fortes secousses sismiques possibles et imprévisibles. Tempêtes importantes envisageables. Habitat sous cloche possible ou fond de canyons à forte densité. La population vit majoritairement sous terre.

V : Vie à l'extérieur possible avec masque léger et abandon progressif, pressurisation des habitats encore exigée cependant. Absence totale de politiques natalistes pour des raisons apolitiques.

VI : Vie libre possible.


La maîtrise des processus de terraformation, nécessaire pour la colonisation durable de planètes, demeure une discipline parsemée d'emûches et d'aléa, demandant des appuis techniques importants, généralement dépendant de très grandes puissances politiques. L'unique existante ou ayant existé à ce jour est la Fédération Solaire Unie. Certains Etats ont cependant du développer et entretiennent voir tentent d'améliorer leur maîtrise dans le processus pour des raisons à long terme évidentes mais aussi pour certaines externalités dans d'autres domaines, dont la maitrise accroitrait les chances de succès en matière de terraformation. Actuellement, quelques rares politologues et spécialistes en relations internationales se sont interrogés sur les effets potentiels au niveau militaire et leur impact géopolitique de la maîtrise croissante d'événements météorologiques et sismiques en tant qu'armes de destructions massive. Une maîtrise accrue de la biosphérisation permettrait de s'attaquer sans état d'âme a des planètes entières (resterait cependant la question morale de l'anéantissement de plusieurs millions à milliards individus, la guerre de Botmélie demeure cependant une preuve criante, selon de nombreux philosophes et historiens, des extrémités auxquelles l'humanité peut se livrer). D'autres retombées en matière agricoles, sont par contre bien plus visible.

L'Empire Krypto-Arkilien par le biais de pôles d'excellence kryptons, le consortium scientifique jadéen est soupçonné disposer de telles données dans ses archives, l'Empire solarien y aurait travailé dans une moindre mesure mais rien n'est moins sûr. Enfin le grand maître de la loge sidéro-auto-mono-raélien de Lüderitz aurait affirmé que la Marine de l'Union étudierait de tels procédés sur Botmélie dans une gigantesque base blindée installée là sans que personne n'en sache rien.

Portails lié à cet article:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Terraformation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Ingenieurie & propulsion-
Sauter vers: