L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le crime organisé sur Arkilia et Kryptonn

Aller en bas 
AuteurMessage
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Le crime organisé sur Arkilia et Kryptonn Empty
MessageSujet: Le crime organisé sur Arkilia et Kryptonn   Le crime organisé sur Arkilia et Kryptonn Icon_minitimeSam 15 Mai - 19:01

En dépit d'une très grande présence policière le crime organisé subsiste toujours, notamment à cause de sa nature, du moins sur Arkilia et en Ecaz.

Les groupes traditionnellement appelés mafias revêtent plusieurs formes différentes en raison de l'immense diversité culturelle pouvant être rencontrée sur Arkilia et Kryptonn. Les organistions criminelles kryptonnes ont cependant grand mal à survivre en raison de leur structure même, familiale, et organisée autour de commerces bien précis. Les grands patrons kryptons n'ont également pas vu venir les contrôles fiscaux d'origine arkilienne terriblement serrés. Sur Ecaz et Arkilia en revanche les choses sont bien différentes.

Le sultanat, n'ayant jamais été tout au plus une région politiquement importante a rapidement abandonné toute prétention politique d'importance pour se lancer dans le commerce pur et "simple", car avec les ecazans rien ne l'est en matière commerciale, surtout lorsque les marchandages sont "illégaux" (car c'est une question de point de vue vous répondra un local versé dans le milieu). La notion de territoire, encore plus que sur Arkilia et à l'opposé des parrains du royaume de Kryptonn, est extrêmement floue, les ecazans s'étant tout de suite lancé dans le trafic à l'échelle internationale et plus généralement dans la contrebande (d'à peu près tout). Les réseaux sont généralement organisés entre plusieurs personnes, dépassant rarement la dizaine, relevant plus des sociétés secrètes comme on les appelle sur Arkilia. On ne sait jamais vraiment qui connait qui, ni comment et encore moins pourquoi. Les tractation ne se font que face à face, sans archives écrites et peuvent durer des heures. Nombreux sont les étrangers qui se sont faits rouler après quatre heures de négoce, vaincus par la fatigue. Les ecazans sont relativement discrets et ne s'affichent que rarement. Pour les hommes et femmes pratiquant ce commerce, c'est un emploi comme un autre et qu'ils ne voient absolument pas la différence entre un cadre moyen passant la journée à travailler et à contacter et eux-mêmes, faisant la même chose autour d'un thé. En raison de leurs relations multiples variées et souvent inconnues, il arrive parfois que le services secrets impériaux aient recours à ces organisations pour obtenir des renseignements même si cela est fort rare. Le fait que le téléphone arabe (sans mauvais jeu de mot) puisse jouer très longtemps avant d'avoir la réponse (on l'aura toujours, cela pourra prendre des semaines cependant si l'on s'adresse à la mauvaise personne) peut nuire à la discrétion. Autre fait marquant, les ecazans passent rarement à la violence. Il s'agit globalement d'un commerce entre gens de confiance, de longs palabres fixent les règles, ne pas les respecter se termine souvent par un avertissement "une réprimande sèche ne regardant que moi et celui avec lequel je suis en affaire" selon ceux qui les pratiquent. La véritable coercition est généralement secrète, mais connue.

Les organisations criminelles d'origine arkiliennes ont des racines très anciennes, remontant au début du XXIième siècle et se sont rapidement adapté au système myrotechien une fois sur Arkilia et on très bien su survivre tant à la période axiale qu'aux mesures Kirov relatives à la fiscalité informatisée bien que certains domaines aient du être abandonnés pour d'autres ou alors l'on a pu constater une baisse d'activité (notamment en matière de cyber crimet de racket lié aux données confidentielles). Les "mafias" arkiliennes puisent leurs racines dans les groupes occultes russes, est-européens ou centro-asiatiques. Bien que la symbolique soit restée, la fonction et les manières du chef, le Vor v Zakone ont quelque peu changé. Historiquement le Vor est un voleur dans la loi, quelqu'un qui bien qu'en marge de la loi "légale", obéit à un code d'honneur très stricte. Ne pas le respecter conduit au mieux à l'ostracisme, au pire à un bain chimique approprié. Historiquement toujours et cela reste vrai au 28ième siècle, un Vor est quelqu'un qui ne travaille pas. En effet le Vor ne fait rien, ce qui du point de vue de l'ecazan le rapproche fort de lui, mais du point de vue d'un arkilien est fondamentalement différent. L'ecazan fait du commerce actif, le Vor touche une commission et sert en vérité d'arbitre, de juge local. La particularité des Vor v Zakonyie est que le processus d'ascension est inversé par rapport aux autres organisations occultes. Avant d'avoir un gang, il faut être chef et être chef de gang ne fait pas de ce chef un Vor, juste le leader d'une bande de bandits. Les assassins ne peuvent en aucun cas devenir des Vor, qui sont des voleurs ou des escrocs... qui ont une tendance à avoir rapidement recours aux criminels qu'ils ostracisent de leur milieu. Le banditisme arkilien a effectivement fortement recours à la violence. Les pourparlers sont courts, les avertissement brutaux et la répression particulièrement violente et souvent publique. Ne pas avoir respecté un accord peut très vite vous envoyez chez les poissons ou à très haute altitude. Ces caractéristiques ont rendus les arkiliens très actifs dans les zones neutres avec des carcars (ou plutôt contre eux) obéissant aux mêmes principes. Les arkiliens sont très actifs dans le racket, le proxénétisme, la protection forcée ou non, commerce illégal d'oeuvres d'art (florissant depuis la guerre civile séranienne), évasion fiscale, infiltration de l'économie légale, le traffic d'armes et de toutes choses lucratives. Le principe de territorialité, moins aigu qu'ailleurs est néanmoins présent quoiqu'il soit relatif. Des enclaves peuvent vite se former, le tout étant de rester dans une certaine proportion. L'on reste entre gens qui théoriquement ne font rien et tant qu'ils pourront ne rien faire, ils seront contents. Fait réellement marquant, les "mafiosi" arkiliens sont des gens extrêmement voyants, clinquants, et peu discrets dans leurs manières. Souvent richement vêtus, ils se pavanent rapidement et leur activité réelle est un secret de polichinelle qui n'en reste pas moins un casse tête pour les forces de l'ordre. Les liens entre un Vor et ses hommes de mains sont presque indécelables, le tueur étant hautement consommable. L'on peut cependant remarquer que le système des Vor arkiliens, même s'il ne collabore pas avec l'autorité (question de principe sous peine de devenir "suki"), apporte une certaine stabilité dans le milieu du crime et déborde peu.

Portails lié à cet article:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Le crime organisé sur Arkilia et Kryptonn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Plaidoyer contre crime de sorcellerie
» [Modern] Tarmopox
» CHOCOLATE CRIME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Organisations criminelles et terroristes-
Sauter vers: