L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La Crise Jadéenne [2546-2556]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jadis
Admin
Jadis

Messages : 414
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 28

La Crise Jadéenne [2546-2556] Empty
MessageSujet: La Crise Jadéenne [2546-2556]   La Crise Jadéenne [2546-2556] Icon_minitimeLun 13 Sep - 3:22

La Crise Jadéenne


Contexte: Depuis près de 40 années, la République Autonome Terrienne de Jadis et la Fédération Solaire Unie se livrent une véritable guerre d'influence sur la riche colonie de Jadis. Les principaux pôles décisif de cette guerre d'influence, fûrent bien entendu les Services Secret Jadéen, déjà très puissant à l'époque, l'activité économique de la planète et les organes politiques planétaire. Mais pendant ces 40 années, la FSU échouera à s'emparer entièrement des services secret Jadéen et de soumettre les principales personalités politique Jadéenne, notemment à cause des médias Jadéen, mais aussi du nationalisme montant des Jadéen. Voyant sa colonie lui filé entre les doigts et sa déclaration pacifiste d'Indépendance imminente, la FSU déploya en 2546 ses forces expéditionnaires dans les grandes villes Jadéenne et ordonna d'occuper et de dissoudre le Sénat Jadéen, les SSJ et les principales entreprises Jadéennes.

Acteurs:
-République Terrienne Autonome de Jadis
Hans Hallenberg: 8eme président de la République (2544-2548)
Marc Rivard: 9eme président de la République (2548-2552)
Nicolas Stephanakis: 10eme président de la République (2552-2556)
Ray Peterson: Directeur des SSJ (2542-2580)
William Berg: Général des forces coloniales Jadéenne
Marie-Louise Dumas: Capitaine de vaisseau des forces spatiales coloniales.
Annah Kruger: Commissaire de Police de la Ville d'Opale
Norman St-Marc: Chef diplomatique de la République (2546-2560)
-Fédération Solaire Unie
Valentin Ruben: Président de la FSU (2542-2548)
Mohamed Al-Merakh: Président de la FSU (2548-2562)
Elrick Rossenbach: Amiral de la flotte expéditionaire de la FSU
Isabella Maratero: Générale des forces expéditionnaires de la FSU
Christopher Lynch: Gouverneur de la République Autonome de Jadis (2546-2556)
David Wood: Chef diplomatique de la FSU sur Jadis
-Union des Territoires Éloignés
- Xorosho Dersteern, Doge de Christiansa
-Camille Dariq, Amiral de la 2eme flotte de l'UTE
-Lenart Skirbirson, Chancelier de l'Union


Déroulement: Les forces expéditionnaires Terrienne se heurtent aux milices coloniales et à la police locales qui ont bloqué les principales artères des grandes villes de la planète. Voulant éviter un bain de sang, personne ne fait feu et les Terriens campent alors sur leurs positions. Des manifestations pacifique organisé par les médias Jadéen, malgré les interdictions de diffusions et l'occupation de leurs bureaux déferlent sur la planète. La police locales et les les milices coloniales se joignent aux manifestant pendant que le gouvernement de la République Autonome Jadéenne prépare sa déclaration d'indépendance. Le Sénat est sous haute sécurité encerclé de policiers et de miliciens, ainsi que de civils formant des barrières humaines. La tension monte et la situation peu dégénéra à tout moment. Et justement, elle dégénéra. Un commando de la FSU s'intoduit par le ciel dans le Sénat pour capturer les principaux membres du gouvernement. Les Sénateurs bâtiront en vitesse d'énorme barricade avec le mobilier de la chambre et ainsi bloqué les portes. Les commandos tenteront d'enter pendant que Hans Hallenberg, le Président de la République Autonome de Jadis, proclamait l'indépendance pacifique de Jadis sur tout les médias Jadéens et de nombreux médias étranger, ainsi que sur les voies diplomatique. Or, avant qui ne puisse terminé, les portes de la chambre des communes sont enfoncé par les commandos et le Président est blessé par une balle dans l'épaule droite. Le premier coup de feu tiré, surtout que celui-ci fût tiré sur le Président Jadéen enflamma les Sénateurs et une émeute éclata dans la chambre des communes. Douze Sénateurs seront tué, ainsi que quatre commandos de la FSU. La nouvelle enflamme la population et des émeutes éclatent un peu partout sur la planète.

Les forces expéditionnaires, voulant évité un bain de sang tente de repouser les émeutiers à l'aide de fumigères et de tactiques anti-émeute, mais en vain. Ils sont repousé par la population en colère et la FSU menace alors les Jadéens d'un bombardement des villes touché par les troubles. C'est à ce moment là que laSérénissime République de Christiansa, par le biais de l'UTE haussera le ton envers la FSU su sujet de l'utilisation de la violence contre les Jadéens. Cette intervention de l'Union dans la Crise Jadéenne retardera l'utilisation des armes par la FSU pour reprendre le contrôle de sa colonie. Le Président Hans Hallenberg est exilé sur Kolyvan Prime pour éviter tout contact entre lui et la population, pendant ce temps, les bureaux du SSJ sont occupé et tout les employés mit en détention. L'on assiste à quelque cas isolé de viols perpétré par des soldats de la FSU qui seront largement utilisé par les médias Jadéen qui maintiennent leurs activités clandestine d'information. D'un autre côté, de nombreux cas d'attaque au coktail molotov seront rapporté dans les jours suivant l'attaque du Sénat, mais en général les troubles se calmeront, mais Opale restera toujours sous contrôle de la population qui aura bloqué les principales artères de la Cité. (habité à cette époque par 5,6 millions d'habitant).

Mais les activités de groupes nationaliste radicaux Jadéen mettre de nouveau le feu aux poudres. Un convois de la FSU est attaqué dans une embuscade dans les environs de Fort-Farraday. Près d'une vingtaine de soldats seront tué. En représailles, près de 10.000 manifestants, émeutiers, chefs syndicales, membres du gouvernement et entrepreneur sont emprisonné dans des centres de détention. La surpopulation de ces centre causera la mort de 240 d'entre eux. Les émeutes reprennent et des échanges de coup de feu surviennent, la FSU se voit alors obliger de faire intervenir la flotte. Celle-ci reçoit l'ordre d'effectuer des bombardements chirurgicaux dans les grandes villes de la planète. L'une des cibles est le Sénat Jadéen. Les cibles sont choisit pour maximiser les résultats et minimiser les pertes civils (soit 25.000 morts civils). Or, la flotte coloniale, forces spatiales Jadéenne, se retournent contre les forces spatiales de la FSU et font feu sur les bâtiments Terriens. Prit par surprise, les Terriens se disperse et tente de faire feu sur les Jadéens. Mais au même moment, la deuxième flotte de l'Union des Territoires Éloignés arrivent en orbite de Jadis et somme la FSU, ainsi que les Jadéens de cessez le feu. Les Jadéens acceptent immédiatement, mais la FSU menace l'UTE avant qu'elle n'évalue les forces spatiales de la FSU. Se sont des unités Christianienne, considéré comme l'une des plus puissante flotte spatiale de l'univers connu. La FSU se rétracte et amorce aussitôt des négociations.

Ces négociations se déroulèrent, sous la demande de l'UTE, sur le Buccentaure. Et malheureusement pour les Terriens, les représentants diplomatique de l'UTE autour de la table de négociation était composé uniquement par des Christianiens et présidé par le Doge de l'époque lui-même, Xorosho Dersteern. Pendant deux ans, la FSU tentera de négocier avec les Christianiens au sujet de sa colonie. Pendant ce temps, la population se remet à ses activités, mais les forces Terriennes reprennent le contrôle des villes et des bâtiments gouvernementaux. Toutefois, tout les prisonniers politique seront libérés, excepté Hans Hallenberg, toujours Président de Jadis. De plus, un gouverneur Terrien est installé à la tête du gouvernement coloniale mais ses pouvoirs seront limité pour éviter de nouveau d'enflamer la population. Or, à l'approche des habituels élections Pésidentielles en 2548, des élections clandestine sont organisé par les médias dissident et un 9eme Président est élu à l'insu de la FSU. Les tensions atteindront un nouveau pic et la FSU menace alors d'intervenir. Mais les Christianiens, haussèrent le ton et émirent de nombreuses exigences sur la liberté des médias, sur le libre déroulement d'élection et la libération de l'ancien Président Hans Hallenberg. La FSU n'a d'autre choix que d'accepter, le souvenir de Botmélie hantant ses rêves si une guerre entre l'UTE et la FSU venait à éclater.

Malgré tout, la FSU persiste lors des négociations, malgré les exigences unanime et sans conditions des Christianiens. Ce qui mènera à une impasse. La FSU, alors, ''oubliera'' de se présenté à la table de négociation prétextant la mauvaise fois des Christianiens pendant deux ans, jusqu'en 2551. À ce moment là, pour rappeler aux Terriens qu'ils étaient toujours en phase de négociation, Sephonos est occupé par la flotte de l'UTE et une petite force expéditionnaire Christianienne acclamé en libérateurs dans les rues de Catalia. Les Terriens s'empresse de revenir à la table de négociation mais Sephonos restera sous occupation de l'UTE jusqu'en 2556. Pendant trois ans, les négociations ne mèneront nul part et de plus, la Guerre Union-Erikea éclate. La Terre tentera de prendre la situation à son avantage en tentant de reprendre Sephonos. Mais rapidement les Christianiens encerclent les forces Terriennes et ils débarquent aux alentours d'Opale pour ensuite occupé toute la région métropolitaine d'Opale, ainsi que New-Westminster et Valencia. La FSU est furieuse et revient à la table négociation. Les Christianiens ne cessent de faire pression auprès de la FSU, notamment en occupant 60% de la surface de la planète et en effectuant un blocus de la planète pour la ravitaillement Terriens et les intérêts économique de la FSU. Cette incessante pression s'explique par la Guerre Union-Erikea et dont l'UTE, malgré sa flotte intacte, est toujours en phase défensive. Ainsi, en 2556, la FSU cède face à la mauvaise foie Christianienne et 2 semaines plus tard, après le départ des forces Terriennes et Christianienne sur la planète, les Jadéens proclame la République de Jadis.



Conséquences: La FSU, humiliée, abandonne sa colonie de Jadis qui déclare son indépendance tout de suite après. Propagation d'un sentiment d'indépendance dans les colonies Terrienne, notemment sur Seranon et Bavandar. La perte de Jadis mènera la FSU dans un inévitable déclin de son influence coloniales qui mènera à la Guerre d'Indépendance de Seranon et à la Guerre d'Indépendance de Bavandar. Près de 560 civils seront tué durant la Crise, ainsi que 32 soldats de la FSU: La prise d'indépendance la moins meurtrière de l'histoire spatiale.

Portails liés à cet article:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
La Crise Jadéenne [2546-2556]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yoplai au bord de la crise cardiaque
» La cour du voïvode
» [Déclassé] [Crise] Le cas Sirkis
» Planning des GP européen
» Beaune la Rolande à la convention Carcaïenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Evènements-
Sauter vers: