L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Rébellion Seranienne

Aller en bas 
AuteurMessage
Apel
Admin
Apel

Messages : 214
Date d'inscription : 29/09/2009

Rébellion Seranienne Empty
MessageSujet: Rébellion Seranienne   Rébellion Seranienne Icon_minitimeDim 5 Sep - 1:33

Rébellion Seranienne

Description Générale :

La Rébellion Seranienne est une organisation militaire, économique et politique, ayant constitué un Etat Clandestin, non reconnu internationalement dans les bas-fonds de l'Empire de Seranon et la Région qui s'étend au Sud de la Mégalopole Seranienne, connue sous le nom de Territoires Libérés pendant la guerre civile. Formée à partir des restes de l'Armée Seranienne, de milieux populaires Seraniens, et de véritables organisations paramilitaires, voire économiques (Cas du CARS), c'est une organisation de Gauche, taxée de communisme par la société internationale qui a longtemps chercher à la discréditer. Elle a pris une influence générale au niveau de la politique Seranienne à travers divers partis politiques Républicains et de Gauche derrière lesquels sa main était avérée pendant la Guerre Civile.

Histoire :

Au sortir de la guerre d'Erikea, Seranon est en ruine. Il faut tout rebattir. Les villes sont en ruine, l'économie nationale sur-endettée, des millions de familles endeuillées par la perte de plusieurs enfants, d'un père. Les gens sont traumatisés, les cellules de soutiens psychologiques sont surchargée, et à tout ça, il faut ajouter, comble de l'horreur, la paix d'Actinium. Les Seran étaient un peuple fier, fier de son passé, de sa culture, de son savoir, fier de son pays, et ce traité roule toute ces valeurs dans la poussière. A peine deux semaines après la ratification du traité par les ruines de la République, des émeutes éclatent à Serania et Histanae. La colère est déjà palpable et les premiers mouvements de guérilla sont en fait d'anciens régiments de l'Armée, très Républicains, qui, se sentant trahis, commencent à mener des actes de guerilla mineure, très désorganisés.

Pour de nombreux anciens combattants, la situation n'est de loin pas acceptable. Ceux-ci se rassemblent alors en associations qui défilent dans les rues et manifestent chaque jours, lorsqu'ils n'ont pas déjà directement pris les armes. Ces émeutes s'amplifient lorsque la République est déclarée caduque et qu'un certain Venator, dont personne n'a jamais entendu parler, monte sur le trône. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le phase. Les Rues ne désemplissent plus. On fait donner l'armée (généralement supportée de nombreux éléments Erikeans à l'époque, et encore principalement Tieffeline). Des chars tirent dans la foule, et en trois jours, le calme complet retombe dans les rues. Le peuple est cassé. Il ne pourrait pas supporter une nouvelle guerre, encore moins une guerre civile. Alors la majorité laisse tomber et attend. Elle-même ne sait pas ce qu'elle attend, mais elle attend. Elle vomit le gouvernement en place, qu'elle considère comme un pantin Erikean.

Les anciens-combattants sont souvent les seuls à ne pas abandonner. Ils refusent de voir Seranon mourir ainsi, écrasée sous la botte de fer des Erikeans. Sur le marché noir, ils rachètent des armes, même les modérés rejoignent d'anciennes brigades qui se sont soulevées. Certains se mettent à former au combat les jeunes qui comme eux ont refusé d'abandonner. Progressivement, sous l'impulsion de quelques grands chefs militaires, quatre mouvements apparaissent en unifiant des associations d'anciens combattants, des brigades guerilleros et des partis politiques sous-terrains : le FNR (Front National pour la République) dirigé par Maximilien Sarkin et Louis Marcus Merrygton, le MPL (Mouvement Pour la Libération) dirigé par l'ex Général Lucius Maravedor (l'un des rares Tieffelin qui ai rejoint le mouvement), le FRPD (Front Républicain Populaire et Démocrate), dirigé par Angus McArthur, et les Jeunesses Républicaines, qui a la différence de tout les autres ne comprend aucun ancien combattant et livre le plus virulent combat. Ce mouvement est mené par Alexa Komarova.

Ces mouvements effectuent de petites actions d'opposition, parfois des actes terroristes, contre le gouvernement. Régulièrement, lorsqu'ils comptent d'anciennes Forces de l'Armée, ils mènent de véritables petites attaques contre des centres de production d'armement ou des Casernes militaires.

En 2740, Maximilien Sarkin, réunit la plupart des anciens généraux de la République, des leaders politiques émergeant et des officiers militaires en utilisant de vieux contacts. Il parvient à rassembler officieusement plusieurs représentant des Grands Mouvements et tous signe ce qui sera appelé par l'Histoire, le Manifeste de la République.
Revenir en haut Aller en bas
https://wikimony.forumactif.com
Apel
Admin
Apel

Messages : 214
Date d'inscription : 29/09/2009

Rébellion Seranienne Empty
MessageSujet: Re: Rébellion Seranienne   Rébellion Seranienne Icon_minitimeJeu 2 Déc - 12:33

Pour plus de détail sur les conflits en eux-mêmes, voir Guerre Civile Seranienne

L'Etat Rebelle :

A la suite des batailles de Morea et de Cyrénia, dans lesquels les Rebelles subissent de lourdes pertes en Matériel face à une Armée Impériale qui s'aguerrit et commence progressivement à réparer ses lacunes en officiers militaires et en Matériel, notamment grâce au gigantesque complexe militaro-industriel Erikean, les Rebelles battent en retraite vers les Régions de Vinemii et Animei, deux villes qui tombent entre leurs mains après d'âpres combats et qu'ils parviennent à défendre et à tenir pendant toute la durée de la Guerre (notamment par le biais de nombreuses structures défensives souterraines, qui constituent autant de places fortes que les Impériaux ont énormément de mal à prendre).

Néanmoins, si l'avantage militaire que détenait les Rebelles en matière d'équipement (notamment par l'intermédiaire de caches d'armes laissées par des généraux déserteurs qu'ils reprennent rapidement) commence à s'essouffler au profit de l'Empire, la Rébellion a remporté de nombreuses victoires politiques grâce, notamment à des partisans qui rejoignent toujours plus ses rangs, lui donnant un important vivier d'hommes qui lui donne des bases politiques solides importantes dans les territoires qu'elle occupe et contrôle, mais aussi dans les mouvements armés locaux qui continuent à mener des combats sérieux dans les secteurs repris par l'Empire, paralysant ainsi un grand nombre de soldats impériaux, et contribuant à maintenir la Rébellion sur son secteur.

Il s'y forme alors un véritable État structuré, avec levée d'impôts et frontières assez floues mais néanmoins très solidement défendues, notamment grâce à ces complexes souterrains. Les Rebelles s'essoufflent et manquent cependant rapidement de matériel. Pour y répondre, ils établissent de nouveaux contacts avec des alliés extérieurs, en exfiltrant notamment plusieurs officiers militaires et diplomates importants de leur régime. Ces derniers mettront en place un pont aérien avec le territoire Rebelle qui le maintient sous perfusion Jadéenne et des ex-membres du Pacte de Seran, que la Rébellion escomptait, à l'époque, reformer. La bataille d'Histanae aide la Rébellion, à l'époque réformée, à trouver de nombreux soutiens internationaux supplémentaire, parfois simplement sous la forme de partis politiques à tendance socialisante.

Hélas, l'engagement de certains milieux Perleens dans le soutien à la Rebellion ne se fait pas sans heurts. Le plus grave a lieu lors de l'opération "Choc et Stupeur" qui visait à reprendre le contrôle d'Histanae. Le Général Rebelle Angus McArthur, Néo-Communiste dont les troupes reçoivent d'importants soutiens Perleens, fait assassiné Maximilien Sarkin en transmettant tout bonnement à l'Empire les positions de son Quartier Général. Il s'arrange pour être absent au moment ou les seize chasseurs aériens multi-rôle de l'escadrille "Dacie", passent au dessus du camp Rebelle et le noient sous une pluie de bombes au Napalm.

La succession à la direction des troupes Rebelles passe alors par les Armes. Angus MacArthur et Julius Sextus (alias Maravedor), se tirent dessus pendant plusieurs semaine dans Kurolvik pour décider de qui commandera la Rebellion. Après six semaines de luttes internes pendant lesquels l'Empire n'aura pas oublier de progresser de 100 kilomètres dans les lignes Rebelles, Yuki Shaniatwel transmet aux soldats de l'Armée Rebelle un volumineux dossier, dont les trois premières pièces : éléments d'une vidéo de MacArthur, échanges de correspondances entre lui, Perleo et Seran, suffise à tuer le Général Politiquement. Ce dernier est abandonné, et même poursuivit par ses troupes avant de parvenir à fuir vers la lune d'Eryn, ou il lui reste encore des soutiens.

Pendant six mois, la Rébellion tiendra miraculeusement en place à travers un conseil gouvernemental provisoire composé de Danton, Washral, Alexander et Maravedor, mais ce dernier manque de réactivité bien qu'il démontre d'unité. Cette phase est un sérieux affaiblissement militaire Rebelle, car l'Empire continue à lui rogner des territoires, mais un sérieux renforcer politique. Le Modèle de société de la Rébellion est finalement largement dessiné, les premières ébauches de constitution préliminaires à l'élection d'une assemblée constituante sont rédigés, et le contrôle par les Républicain des nombreux groupes politiques, qui, à travers Seranon, fixent toujours d'importantes forces impériales dans des points éloignés du front, va de plus en plus vers l'affermissement. Les Rebelles participent même ainsi à des opérations de "police", dans lesquels ils éliminent des groupes de "bandits", pour renforcer leur "cause". Cependant, cela reste épisodique et très symbolique, et vise moins à réellement nettoyer Seranon de ces groupes (car la Rébellion sait qu'il lui sont indispensables mêmes s'ils ne font pas dans l'idéologie), et plus à garder le soutien du peuple en se prétendant "éthiques".

Puis arrive au pouvoir Yuki Shaniatwel, qui fait alors massivement appel aux secteurs souterrains de l'économie galactique. Beaucoup plus pragmatique que ses prédécesseurs, Shaniatwel estime qu'il ne serra pas possible à Seranon de vaincre l'Empire tant qu'elle ne se serra pas débarasser des deux batiments de classe Leviathan, qui l'entourent au Nord et au Sud, et qu'elle n'aura pas repris le contrôle des bases aériennes d'Histanae. Ces trois objectifs accordant la suprématie aérienne de l'Empire. Elle déclenche également une vaste campagne militaire spatiale, dans laquelle elle emploie une flotte réduite en nombre et de nombreux appareils corsaires, pour pirater les relations commerciales Seraniennes et forcer ainsi la flotte à se disperser dans toute la galaxie. Les pirates Rebelles établissent alors leur base sur Tiléa.

Mais le 11 Février 2750, Yuki Shaniatwel est reveillée aux alentours de 5 heures du matin par un flash spécial : l'Empereur a abdiqué en faveur du prefet du prétoire, Caïus Octavius Thurinus. Coup dur pour la Rebellion, dont les succès militaires et le renforcement politique des dernières années tombe à l'eau d'un seul coup. Thurinus est un démocrate, ou du moins le prétend, ce qui fragilise la situation Rebelle et cause de nombreux problèmes au sein même de l'organisation. Shaniatwel y met bon ordre et force ses hommes à rester calme. Elle suggère de débuter de négociations qui avorteront dans un premier temps, puis réussiront, un an après que l'Empire ne finisse par proclamer une seconde constitution, qui donne plus de pouvoir au législatif.

La Rebellion Militaire est morte de sa belle mort. Mais elle gagne quand même la guerre civile lorsqu'en 2758, la République est proclamée et le Général Terry Alexander, Humain de souche sans la moindre goutte de sang Tieffelin, devient Premier Consul de la Seconde République de Seranon. La Rébellion aujourd'hui ? Elle s'appelle Front Populaire. Et en jetant aux orties ses prétentions politiques à une République ou à un Empire, elle resserre les rangs au sein de la Gauche, autour d'une nouvelle idée : un nouveau Socialisme.
Revenir en haut Aller en bas
https://wikimony.forumactif.com
Apel
Admin
Apel

Messages : 214
Date d'inscription : 29/09/2009

Rébellion Seranienne Empty
MessageSujet: Re: Rébellion Seranienne   Rébellion Seranienne Icon_minitimeVen 3 Déc - 9:59

Mise à jour.
Revenir en haut Aller en bas
https://wikimony.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Rébellion Seranienne Empty
MessageSujet: Re: Rébellion Seranienne   Rébellion Seranienne Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rébellion Seranienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rébellion jacobite de 1745-46

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Organisations militaires-
Sauter vers: