L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Forces de sécurité de la République d'Arkilia (Myrotech)

Aller en bas 
AuteurMessage
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Forces de sécurité de la République d'Arkilia (Myrotech) Empty
MessageSujet: Forces de sécurité de la République d'Arkilia (Myrotech)   Forces de sécurité de la République d'Arkilia (Myrotech) Icon_minitimeMar 6 Oct - 20:33

I. Une organisation administrative complexe

Le titre logique de cet article aurait du être "Forces armées de la République d'Arkilia" ou encore "Armée arkilienne", il n'en est cependant rien pour une raison toute simple : l'on ne peut aucunement qualifier les forces armées actives sur Arkilia pendant les XXV, XXVI, XVII et même XXVIIIièmes siècle comme étant une force armée organisée et subordonnée a un pouvoir civil (ou à une hiérarchie claire tout court).

En effet la République d'Arkilia, proclamée par Vladimir Svomenstokov, président d'honneur de la République, est un Etat que même Adam Smith aurait pu condamner. Son unique compétence régalienne était la justice -pénale et civile- et la représentation diplomatique. Défense et Police, et donc la force d'exécution était sous traitée par des monopoles. Ainsi la Police était à la responsabilité d'une compagnie indépendante mineure, la Nuruhan Security Force (qui sera le premier employeur de Yuri Orlov) ; l'armée était un assemblage de différentes forces de sécurité, leur cohésion était maintenue par un corps de normes de standardisation, souvent dictées par la compagnie principale, la Myrotech.

II. Les forces terrestres

Comme dit dans le point I, les forces terrestres étaient composées d'un ensemble de forces de sécurité différentes, le poids industriel de la Myrotech conditionnait cependant les acquisitions de matériel et finalement, la doctrine. Les forces terrestres, lourdement armées, n'en restaient pas moins une simple force d'autodéfense chargée de défendre les intérêts des compagnies privées basées à Arkilia, paradis de la dérégulation, dépourvue de législation commerciale (la principale "loi" s'est révélée être les Conditions Générales de la Myrotech, temple de la dérégulation et de l'exonération de responsabilité). Le gros de la troupe, recruté pour des engagements ponctuels ou alors de longue durée, apprenait généralement sur le tas en compagnie d'agents de sécurité/soldats plus anciens, le mot d'ordre était le suivant : consommable. Seul le corps des officiers supérieurs était pleinement carriériste. Il a d'ailleurs finit par penser de manière autonome et a été pour partie importante dans la révolution ayant mit a bas le régime myrotechien.

Les forces de sécurité actives sur Arkilia oscillèrent au court de l'Histoire, son nombre maximal fut de dix sept millions de soldats lorsque le régime ploutocratique, corporatiste et kleptocrate dut faire face en une quizaine d'années à une révolte agraire sur Slane (et donc dut protégé ses intérêts, à l'insu du plein gré de l'Etat local), du terrorisme sur les archipels du Sud d'Arkilia et dût assurer la sécurité sur plusieurs villes troglodytes et astéroïdes dans sa sphère d'influence afin d'éviter que ses routes commerciales ne soient pillées en permanence, ni que ses sites d'exploitation soient la cible de carcars... Au jour de la révolution, les forces terrestres, "police" comprise, ne dépassaient pas sept millions d'hommes, trois se trouvaient hors métropole...

III. Les forces spatiales

Les forces spatiales, en raison du niveau technique exigé et des charges budgétaires, restèrent essentiellement entre les mains de l'unique grande compagnie privée d'Arkilia, la Myrotech. Saisissant rapidement que le commerce international serait vital pour la survie de la compagnie et donc la République, le Conseil d'administration, représentant 90% du gouvernement local, décida de mettre sur pied des forces spatiales la rendant indépendante de corps étrangers ou du bon vouloir d'autres, cette attitude existe encore che Bulkarr ou encore Freigtech.

La volonté politique et commerciale était là, une force aérospatiale de qualité ne tarda pas à se mettre en place. Spécialisée dans l'escorte de convois, l'attaque éclaire et la guerre de course, les Forces de Sécurité et de Maintien de la Paix Spatiale d'Arkilia (FSMPSA) devinrent rapidement un objet de terreur parmi les pirates et autres bandits. Réputés ne pas faire de prisonniers sauf pour les bagnes (institution survivant encore actuellement dans l'Empire Krypto-Arkilien), les équipages de la Myrotech étaient menés par un corps d'officiers compétents formés à l'Académie Centrale d'Arkilia (ACA) et combattaient à bord de vaisseaux Spacetech de second rang principalement.

En effet, peu enclin a des dépenses inutiles, les responsables de la Myrotech construisirent leurs forces aérospatiales autour de deux bases solides. Premièrement un ensemble d'astronefs de tonnage moyen, assimilable a des croiseurs aptes a des missions d'escorte, de combat classique ou de course et deuxièmement, les astronefs de classe fluyt, vaisseaux de transport de fret conçus pour maximiser l'espace disponible, rapidement réarmable en bombardiers stratégiques (ils se rendirent tristement célèbres dans une opération contre le califat de Canaan Prime qui ne survécu pas à la confrontation), navires auxiliaires, transports de troupe, frégate lance missiles ou encore simples escorteurs. Aujourd'hui les fluyts, suremployés au premières heures de l'Empire, ont tous été retirés du service, le corps des capitaines de vaisseaux myrotechiens sert encore massivement dans l'armée (y compris les capitaines de fluyts), l'Imperial Navy souffrant d'un besoin constant d'officiers en raison de son extension perpétuelle depuis trois décennies. Les forces spatiales arkiliennes ignoraient presque complètement l'emploi du chasseur, jugé trop couteux pour sa capacité réelle de destruction, l'on prenait notamment en compte le coût de formation des pilotes, long de plusieurs années...

Escadrons Stellaires

Consciente de ses besoins en matière de troupes capables de survivre et de remporter des affrontements extrêmement violents, de disposer de têtes de ponts et capable d'évoluer dans des environnements extrêmement létaux comme l'espace, la Myrotech mit sur pied la première véritable force de choc privée, les Escadrons Stellaires. Les ES, force très efficace était un véritable corps soudé et capable de faire jeu égales avec l'immense majorité des troupes de choc et "spéciales" du reste de l'univers. Agissant généralement par groupes de deux compagnies, les ES se révélèrent être terriblement efficaces dans la décapitation de révoltes, les actions coup de poings (le but de leur création) et les combats d'extrême violence. Sous les ordres du général-colonel Abdullah Karganziraï, ceux-ci passèrent au camps orloviste, devant les Eclaireurs et Tireur d'Elite, qui fusionnèrent eux-mêmes avec l'Infanterie de Marine de Kryptonn et la Brigade des Immortels d'origine ecazanne pour former l'Infanterie Mobile. Cette dernière garde encore dans ses traditions celle des ES...
Revenir en haut Aller en bas
 
Forces de sécurité de la République d'Arkilia (Myrotech)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sécurité et les services de police.
» Arrivée de l'Ambassadeur de la République de Sienne
» [Terminé] TACTICA TYRANIDE
» Badge bas gradés, haut gradés !
» Star wars the old republic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Organisations militaires-
Sauter vers: