L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Çikaj / Ϛሤɕჵწ (Hemlin)

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Çikaj / Ϛሤɕჵწ (Hemlin)   Ven 16 Avr - 16:36

Portails liés à cet article:
 

Cette langue, tout comme son espèce, n'est pas connue de la majorité des humains, de tous les apiens, carcars, etc...


Parlé en: Gouvernement Général Hemlin
Locuteurs: Toute la population hemlin (environ 3,5 milliards) ayant subi les transformations eugénistes. Une poignée d'humains et de veryyliens.
Issu de: Néant. Langue de synthèse.
Alphabet: Alphabet hemlin (quarante lettres, une dizaine de signes diacritiques, signes de liaisons, ligatures, etc.. Ponctuation peu développée.)
Type: Isolante

Le Hemlin (hm: Çikaj : Ϛሤɕჵწ, ce qui signifie prosaïquement "langue") est la langue parlée par l'espèce éponyme, ou du moins la composante ayant subit les transformations eugénistes, de cette population, les populations survivantes retombées à l'âge primitif de la surface ayant gardé et fait évoluer les langues originelles. Le langage actuel fut entièrement construit à partir de zéro peu après cette transformation, afin de doter la population d'un seul vecteur linguistique qui soit le plus efficace possible; il a été développée à la fois par des experts et par des ordinateurs, avec pour objectif de maximiser les possibilités en matière de science et de technologie, notamment au détriment des facteurs "humains".
Cela a donné une langue disposant d'un degrés de sophistication extrêmement élevé, notamment en raison de la construction isolante, qui oblige à donner à chaque mot une clarté totale, sans devoir se reposer sur des suffixes, infixes ou préfixes, ou des systèmes déclinatoires dont la complexité est inutile. L'ordre des mots est d'autant plus importants, de même que leur structure vocale, qui a été étudiée afin d'éviter au maximum les homophones et homonymes, et le recours à l'intonation ou à la déduction.
L'écriture se fait indifféremment de haut en bas et en horizontal, grâce à l'amélioration des facultés cognitives et sensorielles de la population. Cependant, par soucis d'ergonomie, le plus souvent c'est le système horizontal (de droite à gauche) qui prévaut.
Un alphabet a été spécialement développé à cette fin, a tel point qu'il est presque un semi-syllabaire. Son degrés de développement est considérable en effet: Avec quarante lettres, il rend la quasi-intégralité des sons productibles par l'appareil vocal humanoïde, et les diacritiques, liaisons et ligatures, que l'on rencontre relativement souvent, servent en lieu et place de la ponctuation telle que les humains la conçoivent, qui se limite à l'encadrement (souvent réduit à un simple trait au-dessous) du premier mot de la phrase.

Alphabet

Le système d'alphabet hemlin utilise un système combinant les lettres complexes, capitalisables (elle peuvent devenir des lettres capitales), et des lettres simples, non-capitalisables. Les premières ont pour caractéristiques d'être souvent au début des mots, et se prononcent. Les lettres simples, elles, sont surtout utilisées en texte, et ne sont prononcées que dans des cas d'exceptions (ici marquées par *). Enfin, un troisième groupe existe, les mineures, des lettres qui n'ont aucune valeur phonétique, et remplacent dans une certaine mesure la ponctuation. De plus, leur rôle logique est vital.
Parmi les lettres complexes, seules certaines sont sujettes au marquage diacritique (celles qui ne le sont pas sont marquées par un " ici).
On notera que la lettre O est la même que dans l'alphabet phénicien, et a la même signification: "oeil". Cette lettre est, autre fait notable, la seule qui n'a pas été totalement inventée lors de la réforme linguistique qui a crée le Çikaj; la coïncidence est remarquable et intrigante.

Signe: Valeur phonétique (nom de la lettre) et parfois valeur numérique

Lettres complexes:
ჵ : A (Ha-eh) 1
წ : J/Jek (Jek) 2
Ճ : Sh (She) 3
Ʌ : V (Ve) 4 "
Ւ : Eh (Ehr) 5
ѣ : Et (Et)
Ϛ : Ç (sche) 6
ɕ : K (Ke) 7
Ϧ : Khe (Khe-eh) 8
ܠ : Z (Ze-eh) 9
ᠧ : B (Beh) 10
ჰ : P (Peh) 11
Ϙ : G (Ghe) 12
λ : L (Leh)
ፑ: T (Teh)
ሤ : I (Ieh) "
ሜ : Y (Ieieh)
ס : O (Oe-et) 0 (zéro)
ㅢ : D (Deh)
Ͽ : T (Tu)
ㅋ : F/Ph (Feh)
ᡂ : Xs (Xsi) "
ㅁ : M (Me)
჻ : N (Ne)
Գ : R (Reh)
ܢ : Ou (Ou) "

Lettres simples:
ჶ : At (At) 120 *
܍ : "E" intermédiaire (Gjin Eh) 1200
ܦ : "I" intermédiaire (Gjin Ieh) 12.000
ㄷ : "R" roulé (Der Reh) *
ܓ : Zh (Zi-eh) *
ㅟ : De (Dei-eh) 120.000
` : in (Ieh-Ne) 1.200.000
ป : en (Ehr-Ne) 1.200.000.000 *

Lettres mineures:
ل : Palatalisation. Si isolé, signe interrogateur. Peut signifier le passé lointain.
Ֆ : Nasalisation. Peut signifier le passé proche.
ㅛ : Signifie le futur.
_ : Début de phrase. Peut signifier l'intemporel.
ㄿ : Fin de phrase
ד : Numérotation. Cette lettre indique le début d'une opération numérique.


Construction:

Ce sont des idées générales ayant pour but de donner l'esprit général de la langue, et non une grammaire exhaustive. De plus, les signes diacritiques, trop complexes pour une introduction à cette langue, sont laissés de côté.

Les transcription se font pour toutes les lettres sauf les mineures, afin de mettre en exsergue le rôle logique des mineures. Les ajouts de certaines terminaisons se notent avec un tiret lorsqu'ils sont phonétiquement inadapté au galactique standard, mais il n'y a pas de construction à tirêt dans le Çikaj.


La grammaire du Çikaj est relativement simple étant donné sa construction isolante, il n'y a presque pas de flexions: ni décliniasons, ni conjugaisons, quelques infixes ("I" et "E" intermédiaires). Les phrases de base sont formées sous la forme Verbe-Sujet-Objet pour les indépendantes et principales, avec pour exception la forme Sujet-Objet-Verbe pour les subordonnées. Ainsi, on a:

_Erdet jetore homo ghenik ㄿ

Le Médecin (Jetore) soigne (erdet) l'homme (homo) malade (ghenik) . (ㄿ)


Dans une phrase complexe:

_Erdet jetore homo - lees gheni reqal ㄿ

Le médecin (Jetore) soigne (erdet) l'homme (homo) , ( - ) qui (lees) est touché par(reqal) la maladie (gheni) . (ㄿ)


Le nom est considéré comme un sujet quelconque, et est marqué par une majuscule, uniquement s'il commence par une complexe bien entendu. Le nom se place toujours après la double appartenance de caste: d'abord, la caste générale qui définit le rôle scientifico-économico-social (il y en a 8, cf. topic sur les hemlins, notamment le table des castes), puis la sous-caste qui définit l'orientation du travail. Donc:

_ol rer Sina Jetore Mahug Reghen Dedim

Il (rar) est (ol) Mahug Reghen Dedim (nom complet: Prénom: Mahug, nom familial: Reghen, Dedim: nom de lignée génétique), médecin (Jetore) de la caste des techniciens supérieurs et scientifiques (Sina)



La négation est exprimée par le préfixe Teh (Ͽ܍), qui est placé au début du mot que l'on nie. Ainsi:

_Teh-erdet ㄿ

Ne pas soigner

_Teh-Jetore ㄿ

n'est/n'étant pas médecin



La marque du pluriel est le lettre simple "At", qui est utilisée indifféremment pour les verbes, pronoms et les noms, permettant un système simple et efficace. Les adjectifs sont invariables; leur sens est déduit logiquement du fait de la construction de phrase. At est placée à la fin du mot, accolé, mais peut être détaché et placé à un fin d'une énumération de mots pour marquer un pluriel généralisé (cela permet d'affirmer qu'elle reste une langue isolante, malgré ce système légèrement flexionnel).

_Erdet-at jetore homo -at ghenik ㄿ

Les Médecins (Jetore [...] -at) soignent (erdetat) l'homme (homo -at) malades (ghenik) . (ㄿ)
On notera ici que le "-at" derrière "homo" se réfère au sujet, "Jetore", et à l'objet, "homo: c'est un pluriel généralisé.



Le temps est marqué par des mineures, placés en première lettre d'un verbe: les mineures ل (passé lointain), Ֆ (passé proche), ㅛ (futur). le présent est marqué par l'absence de mineure. Un cas très étrange est l'intemporel, marqué par la mineure de début de phrase, _, placée à l'intérieur d'une phrase, près du sujet. L'intemporel ne se rencontre qu'en rapport avec la transcendantalité temporelle et la technologie tetryonique, et est encore mal compris par les linguistes humains.

_ՖErdet jetore homo ghenik ㄿ

Le Médecin (Jetore) a soigné/soignait (Ֆ-erdet) l'homme (homo) malade (ghenik).


_ㅛjenki hekuran homo schep hadeh ㄿ

Le militaire (Hekuran) rencontrera / va rencontrer (ㅛ-jenki) l'homme (homo) dans (schep) l'espace (hadeh).


_Ol _Khesh xsizeh opephah ㄿ

Le temps (Kesh) est (ol) multi (xsizeh)-dimensionnel (opephah)
Ici la marque de l'intemporel, _, est placée devant Khesh, tandis que le verbe, Ol, semble être au présent. Mais, de fait, la phrase entière n'est ni au présent, ni dans un autre temps: c'est de l'intemporel.



La construction verbale en série permet de construire des phrases à grande complexité logique "sautant" au dessus des pronoms et mots d'une importance mineure, notamment utile lorsque le contenu logique de la phrase est plus important que son contenu informatif.

_Ֆol vek maket besat Slatalo ㄿ

Êtes-[vous] (Ֆol) [allé] voir (vek), vérifier (maaket) puis [me] rapporter (besat) [ce qui concerne] le système (Slatalo).



Lexique:

[en cours]
[b]


Dernière édition par Union le Lun 23 Mai - 17:35, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Union
Admin
avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Çikaj / Ϛሤɕჵწ (Hemlin)   Sam 24 Avr - 22:47

Ajout de l'alphabet et de la grammaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Çikaj / Ϛሤɕჵწ (Hemlin)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Langues et Dialectes-
Sauter vers: