L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Histoire des Hemlins

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
Union

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

Histoire des Hemlins Empty
MessageSujet: Histoire des Hemlins   Histoire des Hemlins Icon_minitimeVen 22 Oct - 18:37

Histoire des Hemlins


Les hemlins sont une espèce presque semblable à l'humain. Mais leurs nano-améliorations, ainsi que leurs société et science profondément différentes en ont fait la race la plus évoluée de la galaxie connue.

Des origines à -100.000 Av.JC
La race hemlin - elle semble se distinguer de l'hominidé avant les humains, sans que l'on sache réellement pourquoi, et sa civilisation apparait vers l'an -111.000 AV-JC sous sa forme pré-évoluée. Après un développement paléolithique rapide (en partie du à la présence de certains éléments stimulant les fonctions hautes du cerveaux dans l'atmosphère de la planète d'origine, Kap Her). En moins de deux mille ans, les hemlins passent de la haute-antiquité à la basse. Sur un monde où un supercontinent est entouré d'un océan panthalassique, plusieurs états se forment, d'abord ligues entre cités-états, puis titanesques empires. La stabilité entre ces puissances, et l'absence d'ingérence extérieure, abouti au développement technologique accéléré. Les hemlins sont fascinés par l'océan interminable qui longe leur monde continental, aussi la machine à vapeur est développée en même temps que l'imprimerie. En une vingtaine d'années, les premières traversées de l'océan, et la naissance d'une conscience de l'espèce créent une vaste contestation populaire contre les structures impériales divisées; après un siècle de troubles, les derniers états insulaires aux limite du monde civilisé sont intégrés à ce dernier, au sein d'un état conservant des éléments de l'ancienne noblesse et des autres influences électives. Le leitmotiv de la science et de la technologie en tant que finalité en soit apparait à ce moment là; en l'espace de cinquante ans, on passe de la machine à vapeur à l'équivalent du moteur à explosion, puis bientôt au voyage dans l'espace. Mieux que la technologie à combustion, ils font immédiatement appel à l'antigravité, et se lancent en orbite. Deux siècles sont nécessaires à la colonisation du système d'origine, celui de l'étoile Kap Her. Le développement technologique se poursuit à une cadence terrifiante, du fait d'un système scolaire dorénavant assisté informatiquement, au point que la société est dépassée. La révolte gronde presque, lorsque des fanatiques mettent en avant le mal d'une technique qui n'est plus comprise que par la minorité de la population. Vingt ans de guerre civile s'annoncent, dans tout le système stellaire. Des massacres pseudo-religieux, des saccages de technologie, des attaques massives. Plusieurs explosions nucléaires ravagent les régions riches de la planète, tandis que dans l'espace, certaines cités meurent de faim, ou d'empoisonnement.
Finalement, la solution viendra d'une colonie scientifique relativement reculée et épargnée, aux frontières du système stellaire; le génie génétique est mis à profit pour l'amélioration de l'individu par l'équipe du professeur Yurret Zils Vander. On sépare les deux hémisphère du cerveau, ajoute des nano-implants et améliorations de la structure corporelle, de la peau, le tout pour créer un être supérieur, lié au réseau informative, pouvant y puiser des informations. Les concepteurs eux-même s'appliquent bientôt le traitement, et peu à peu les êtres originels disparaissent des stations orbitales. Sur la planète, on retombe lentement à l'âge primitif, et de plus en plus souvent on se combat aux armes blanches plutôt qu'aux fusils. La vision "humaniste" des premiers concepteurs voulant qu'on conserve ceux qui ne désirent pas évoluer en se "posthumanisant", les Hemlins sous leur forme nouvelle laissent la planète en proie à ses démons, se contentant de la cerner d'une ligne de stations de surveillance, et n'intervenant que pour rétablir la population lorsqu'elle diminuait trop, et la stopper lorsqu'elle avance trop, grâce au génie génétique et à une technologie supérieure. Avec leurs capacités physiques, psychiques, et même au-delà - les nanites peuvent créer des revêtements invisibles, et la technologie quantique permet de transformer l'apparence -, ils sont en tout points supérieurs aux êtres précédents, qu'ils conservent aussi pour le besoins de leurs expériences, et de la création d'une "réserve" génétique originale. Certaines religions au sol en sont venues à adorer les êtres orbitaux comme des dieux, mais en l'occurrence, ils n'en ont cure.

De -100.000 Av.JC à -80.000 Av.JC.
La découverte du voyage hyperspatial est une avancée fondamentale. Jusqu'ici, les explorations en dehors du système d'origine étaient lentes, et seule l'étoile la plus proche, anormalement proche même (1/5ème de la distance Terre-Proxima), a été visitée, puis colonisée. L'hyperespace change la donne; plusieurs planètes sont colonisées. Colonisées ne signifiant pas habitées. La doctrine de la technologie en tant que fin en soi fait que les hemlins vivent dorénavant dans de larges cités spatiales, tandis qu'au sol des machines produisent les ressources. Chaque individu se consacre à ses intérêts et à la technique. Le développement culturel est néanmoins stoppé alors qu'une douzaine de systèmes stellaires vivent en harmonie au sein d'un système politique dirigée par la pure rationalité: les projections prouvent que le développement des ordinateurs atteindra bientôt un point au delà duquel les machines seront plus développée que la synthèse des esprits biologique.
Nous sommes en -100.000 BC, et l'augmentation du nombre d'incidents vis-à-vis des machines, et la dépendance à l'égard de celles-ci, conduit à un changement de la structure sociale et économique. Désormais, les intelligences artificielles sont limitées aux taches informatiques pures, et aux machines d'industrie. Le reste est assumé par une main d'œuvre biologique. Pour ce faire, sous l'impulsion de Tchee Julza Fendraï, on revient sur le monde d'origine, et kidnappe assez de matériel génétique pour pouvoir jeter les fondement d'une caste laborieuse, génétiquement limitée dans ses fonctions intellectuelles, culturelles et sentimentales, servant d'exécutant ne posant pas les même risques d'inhibition que les intelligences artificielles. Puis, les "posthemlins" se divisent eux-même selon les aptitudes prouvées du matériel génétique en plusieurs castes, qui explorateurs et soldats, qui technocrates et gestionnaires, qui scientifiques. L'objectif rationnel est le développement de l'espèce en plus de celui de la technologie. Les systèmes habités s'étendent jusqu'à un certain point mathématiquement déterminé comme étant le chiffre des mondes et systèmes stellaires colonisés permettant un développement technologique, individuel et économico-technique (acquisition de ressources en vue de compléter la création et la recherche) le plus efficace possible tout en conservant la synergie et l'unicité de la société posthemlin. Pendant ce temps, les premières recherches dans le domaine de l'application de la technologie quantique sont menées; on développe des systèmes permettant l'ouverture de passages entre les points de l'univers, dérivés de l'hyperespace, "l'auto-hyperespace", ainsi que des liens avec les univers quantiques cohabitant avec le notre. C'est le début des vaisseaux à virtualités, accompagnés d'un cortège de modules n'existant que virtuellement, servant au stockage, à la propulsion et à la recherche. Des systèmes plasmiques, mélangés aux unités quantiques, aboutissent à une profonde mutation des ordinateurs, qui dorénavant sont quantiques et plasmico-mécaniques, décuplant leurs capacités. Certaines colonies en orbite de Kap Her utilisent des tachyons pour effectuer l'espace temps, et opérer dans ce sens un développement. Mais plusieurs accidents surviennent, dont le plus grave a lieu en l'an -50.751 Av J-C; une cité orbitale tout entière, après une expérience tetryonique, tombe à la surface, et y cause une singularité quantique géante. La cité en ruines, et presque la moitié de la population hemlin non-améliorée disparait, sans explication. Pas d'onde de choc, ni de cratère. On a vite fait de recréer le individus à l'ancienne "perdus", mais on reste sans nouvelles du reste. Ce que les Cercles Centraux de planificateurs ne savent pas, c'est que cette population a été déportée à l'autre bout de la galaxie, plusieurs dizaines de milliers d'années en arrière. Là-bas se créer un duplicata de la civilisation de la planète, où les quelques posthemlins survivants du crash règnent en dieux, pour pouvoir développer assez leurs moyens par le travail des autres afin de revenir chez eux. Seuls certains élus parmi le "peuple" peuvent être déifiés. Cette société disparait après que les divinités se soient éteintes - disparues dans l'espace de Calabi-Yau suite à un échec de transport temporel - avant de pouvoir revenir à leur époque; la population, privée de la maîtrise technologique, ne leur survit que quelques siècles.
Quoi qu'il en soit, la majorité des posthemlins restant dans l'époque d'origine poursuit son développement, et croise dans toute la galaxie, tout en stoppant les recherches tetryoniques pures, car il a été prouvé par la suite que les tetryons n'étaient pas compatibles avec les virtualités et la technologie quantique. Le astronefs longs courrier rodent dans tout la quadrant de la galaxie, rencontrant quelques autres races, toutes plus primitives, qui rapidement voient les posthemlins au minimum comme d'étranges êtres lointains, au pire de nouveau comme des dieux.

De -80.000 Av.JC. à -20.000 Av.JC.
Entre -80.000 et -40.000 les vaisseaux hemlins mènent des campagnes de cartographie et d'études approfondies de la galaxie. Cela leur permet également d'améliorer de plus en plus leur technologie. En -47.000 ils développent le vol intergalactique à partir de leur traceur linéaire. Ce dernier permet de créer un corridor hyperspatial stable, et doté d'une accélération exponentielle. Etant donné l'absence de contraintes imposant des fluctuations, la vitesse peut atteindre des niveaux impossibles dans les galaxies. En une semaine, un vaisseau peut ainsi aller de la Voie Lactée à la galaxie d'Andromède, et en une semaine et demi à la Galaxie du Triangle.
Fidèle à eux-même, les hemlins commencèrent leurs explorations intergalactiques, toutefois, la faible rentabilité technologique de celles-ci, ainsi que l'énorme quantité d'énergie nécessaire les conduisit à se contenter d'installer deux avant-postes dans les deux galaxies. Depuis, la plupart de leurs vaisseaux lourds sont dotés de propulsion intergalactique, ainsi que, fait plus intéressant, leurs cités spatiales. En cas de menace trop importante, toute la civilisation Hemlin possède un plan pour quitter la voie Lactée et gagner la Galaxie du Triangle quasi-immédiatement, ne laissant rien derrière elle. En fait, la plupart des cités orbitales sont des astronefs démesurés et aux fonctions atypique, mais, en vérité, parfaitement opérationnels, ce qui potentiellement fait de leur flotte une armada immense.
Cette période voit les hemlins atteindre en gros leur forme actuelle. Le coeur de leur civilisation est composé de complexes orbitaux de dizaines de vaisseaux-villes, et lunes artificielles et de vaisseaux-usines. Dans les faits, leur population et la structure de leur civilisation ne changeront plus que peu, étant donné qu'ils ont atteint à ce moment en de nombreux points l'optimum fonctionnel de leur matériel.
Durant leurs expéditions, ils découvrent certains mécanismes, dispersés à travers la galaxie, que les humains nommeront computs, ainsi que d'autres artefacts mal identifiés, dont certains représentent des sources d'énergie ancienne. Malgré des études poussées, il fut conclut que les données étaient insuffisantes pour déterminer une origine probable.
Vers 39.700 commence la guerre entre les Hemlins et une espèce hostile d'insectoïdes, nommés les Xenos, qui, dans leur recherche de nourriture, mènent une guerre impitoyable contre les veryyliens. Ceux-ci, trop confiants en leur supériorité technologiquement, et numériquement extrêmement inférieurs, sont sur la défensive, et, même s'ils infligent des pertes énormes aux Xenos, perdent la guerre - ou du moins, ne parviennent pas à la remporter sans être mortellement blessé. Les demande d'aide des veryyliens rencontrent toujours la même réponse: les Hemlins restent absolument neutres, et ne feront pas entrer en jeu leur technologie dans l'équilibre galactique. Mais en 39.700 les Xenos commettent la terrible erreur d'attaquer une colonie des hemlins. C'est le début de trois guerres, qui seront des massacres terribles, au cours desquels les Hemlins anéantissent systématiquement tout ce qui est lancé contre eux. Lors de la dernière guerre, en, ils se servent même des agresseurs comme cobayes pour leurs expériences en matière de transport intergalactique, envoyant malgré elle la flotte envahissant l'espace hemlin dans le vide entre le superamas de la Vierge et celui de Shapley. Jamais plus après cet épisode les Hemlins n'essuieront d'attaque digne de ce nom de la part d'une autre espèce.

Après -20.000 Av.JC.
A partir de l'an -20.000, les expériences hemlins de compression d'informations et de travail sur la réalité quantique et la structure de la matière aboutissent progressivement, leur donnant une plus grande maîtrise de l'environnement. L'ingéniérie matérielle devient possible, démultipliant les capacités de production et de manipulation de l'environnement. Cet également à cette époque que les études poussées en matière de singularités spatio-temporelles permettent le développement de nouvelles sources d'énergie: des trous noirs artificiels, ainsi que des singularités tubulaires permettent aux hemlins de tirer leur énergie respectivement de la courbure démesurée de l'espace causée par la masse infinie des trous noirs, et, par le biais des singularités tubulaires, ils sont en mesure de transporter de l'énergie sous forme de matière ultra-dense en provenance des couches centrales des étoiles. L'énergie libérée par les réactions de fusion nucléaire à grande échelle y ayant lieu est alors virtuellement illimitée, et la disponibilité immédiate est énorme. C'est cette quantité d'énergie qui permet aux hemlins de mener leurs expériences sur la conversion d'énergie en matière et de matière en énergie, sans parler de leurs tentatives de création de micro-étoiles (compenser la faible masse par un apport d'énergie permettant la mise en route de réactions thermonucléaires de type stellaires) destinées à alimenter les cités-spatiales, projet encore en cours actuellement.
Les millénaires récents sont assez paisibles pour les hemlins, et l'exploration du quadrant terrien est mise en veille à cause de la multiplicité des autres races hyper-capables qui y florissent, sans parler de la continuité de la guerre xeno-veryylienne. Toutefois, en l'an 1771, les posthemlins, eux, renflouent un astronef apelien dont l'équipage était mort. Tout est rondement analysé, et ils déduisent un maximum de données au sujet de la civilisation rencontrée, avant de se retirer, tout en prenant soin de laisser une phalange de communication dans l'actuel système de Karelia (EKA). Ils ont étés attirés ici plusieurs singularités quantiques, qu'ils soupçonnent d'être causées par des rayonnements tetryoniques; ils ont repéré plusieurs unités anormales, dont un immense module de réfrigération et une lune au noyau métallique suspect dans le même système Karelia, mais rebroussent tout de même chemine encore, pour préparer une autre expédition. Celle-ci part après une minutieuse préparation cent-quatre-vingt ans plus tard, notamment à la recherche d'un astronef perdu lors de la première. Désormais, le contact avec l'humanité est officiel, par le biais de l'empire krypto-arkilien, et un transporteur instantané transgalactique, un Traceur Linéaire, relie l'espace découvert par les humains à Kap Her.
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire des Hemlins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sombre histoire des soeur alabham.
» [Blog] L'histoire de boboz et les Bionicle
» C'est l'histoire d'un mec, il postule : Siilya
» Mister Jelly ... l'histoire
» Rufus, une histoire d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Histoires Nationales-
Sauter vers: