L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Histoire de Jadis

Aller en bas 
AuteurMessage
EKA

EKA

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

Histoire de Jadis Empty
MessageSujet: Histoire de Jadis   Histoire de Jadis Icon_minitimeSam 26 Juin - 18:25

Histoire de Jadis





L’Ère de la Colonisation 2381-2489

Période d’exploration. (février 2381-septembre 2381)

Le 12 février 2331, le Consortium Scientifique lance son programme d’exploration et de colonisation baptisé «Sephonos». Le Vaisseau du même nom dirigé par l’imminent Scientifique Izmir Ghala, décolla de l’Astroport d’Europa City pour se diriger vers l’inconnu. L’expédition comptait 14 000 scientifiques, 25 000 colons, 4000 miliciens du Consortium et 50 soldats de la Fédération Terrienne. Après plusieurs mois d’exploration, ils découvrir le système Ghaléen central et baptisèrent son étoile «Le Saphir». Ils découvrirent ensuite avec stupéfaction une planète habitable encerclée de trois lunes. L’une des lunes étaient recouverte d’eau! Les deux autres n’était que d’imposant caillou lunaire. Il reste que cette lune intéressa beaucoup le Consortium et s’y installa au tout début de la colonisation.

Période de colonisation. (2381-2438)

L’installation du Consortium se fit sur l’île de Catalia, la plus grosse île de la Lune. Celle-ci fût nommé en honneur du vaisseau de l’expédition : Sephonos. On nomma les deux autres lunes Larnia et Jorune et la planète fût nommée Jadis, en l’honneur du passé. Notez que c’est Izmir Ghala qui choisit ce nom. La ville de Catalia naquit et la Terre fût informé de l’établissement colonial. De cette confirmation, débuta le lent exode du Consortium sur Jadis. En deux ans, la population de Catalia passa de 50 000 à 1 million d’habitant. L’ombre menaçante de la surpopulation obligea les autorités coloniales de débuter la colonisation de la planète. Mais durant ces deux années, on avait cartographié et exploré la planète. Un emplacement idéal pour l’établissement d’une capitale fût décidé et Opale naquit. Toutefois, Catalia resta la capitale de la colonie jusqu’en 2392.

Voyant que sa Cité était en pleine surpopulation, le Consortium Scientifique décida de créer une nouvelle Cité sur la planète. Celle-ci fût construite aux abords de la petite ville de Turquoise en 2395. La région se développa ensuite à une vitesse fulgurante. En fait, le développement colonial se fit surtout dans la région d’Opale et des trois mers, dans la Région de Turquoise et dans la région de Valencia. Toutefois, dans le Nord, on commençait à y envoyer massivement des équipes de prospection pour y dénicher les énormes ressources minières qui se révéla abondante. Vers 2398, la population de Jadis et ses Lunes atteignit le 8 millions d’habitants.

En 2400, vint l’une des quatre Grandes vagues de colons Terrien du nouveau projet de colonisation Terrien. La Terre écarta le Consortium Scientifique qui avait jusque là géré la colonie. Un gouvernement planétaire fût créé et un Gouverneur fût imposé. La première vague de colons se déroula entre 2400 et 2403. Près de 10 millions de colons d’origine Anglo-saxonne arriva sur la planète, obligeant Jadis à se développer rapidement. Les villes de Valencia, de Jasonburg et de Ferrisburg furent fondé à la hâte et construite rapidement. Opale et Turquoise augmentèrent leur population de moitié.

La deuxième vague de colonisation concernait 20 millions de colons, principalement des populations pauvres d’origine Arabe, Hindou, Africaine et Latino-Américaine entre 2408 et 2415 Ceux-ci s’installèrent principalement dans le Nord et dans les deux grandes plaines de la planète. Norlik et Bertham City naquirent, des villes minières, ainsi que des centaines de villes et villages dans les plaines, Vélina et Timberglade en faisait partie.

La troisième vague de colonisation se fit vers 2421 et 2432. Elle concernait près de 40 millions de colons de plusieurs origines. La majorité concernant des Anglo-saxon, des Allemand, des scandinaves et des slaves. Les populations slaves et scandinaves fondèrent Noumransk et Melvingrad, ainsi que Norvostok. Pour les populations Anglo-saxone, ils s’installèrent principalement à Lorrentham et New-Westminster. Pour les population allemande, se fût dans les environs de New-Tallenberg et Gordelborg.

La quatrième et dernière vague se fit vers 2436 et 2438. Elle concernant maintenant des populations d’origine asiatique. La plupart se dispersèrent dans les grandes villes de la planète. Ils étaient environ une bonne dizaine de million. Après cette dernière vague, on dénombra un nombre stable d’immigration sur Jadis. À cette époque, la population de Jadis et ses lunes atteignaient les 121 millions d’habitants



Période des rencontres Carcars (2431-2447)

En 2431, une flotte pirate Carcars rencontra une flotte de colonisation Terienne se dirigeant vers Jadis. Près de la moitié des vaisseaux Terrien sont détruit avant de pouvoir repousser l’ennemi. Ces harcèlements marque le début des attaques Carcars contre Jadis. Entre 2431 et 2432, sept convois Terrien sur dix furent attaqués par les Carcars. Trois convois furent complètement perdus et deux autres furent décimés à 50%. Ces sept convois faisaient justement partie du programme de colonisation Terienne visant Jadis. Près de 1,2 millions de colons destinés à la colonie de Jadis furent capturé ou tué par les Carcars.

Les attaques diminuèrent vers l’an 2436, se qui permit à la Terre d’amorcer une dernière vague de colonisation avant la Guerre Carcaran. Vers 2442, les attaques reprirent de plus belle à cause du soulèvement populaire sur Mazaharpet, réduisant grandement leur importation d’esclave. On dénombra une bonne centaine d’attaque Carcars sur des vaisseaux et convois commerciale et à peut prêt une bonne cinquantaine de millier de Terrien et Jadéenne furent tué ou capturé. Mais ce fût vers l’an 2445 qu’arriva le pire. Carcaran, regrettant d’avoir perdu sa ruche d’esclave de Mazaharpet eut bientôt dans sa mire la colonie de Jadis. Monde sans défense, uniquement par une flotte Terrienne qui serait amplement décimé par les forces Carcars. Une imposante flotte se dirigea vers la colonie de Jadis, croyant attaqué un monde facile. Se fût à cause de sondes scientifiques du Consortium Scientifique que la flotte fût détecté et on lança un appel à l’aide à Christiansa qui dépêcha une imposante flotte. La flotte Christiano-Terrienne chassa violemment les Carcars du système Ghaléen dès leur arrivé et les mirent en chasse jusqu’au abord de la tempête de Carcaran.

Puis durant la Guerre Carcaran, les flottes Christianienne utilisèrent le système Ghaléen comme base arrière pour attaquer le cœur même du territoire de Carcaran, Jadis étant bien placé pour ce rôle. Ce fût à cette époque qu’on transforma Sephonos en véritable station service pour carburant à vaisseau. Et puis la Guerre Carcaran se termina et Jadis dénombra une quantité faible ou quasi nulle d’attaque Carcars dans son secteur. Les Carcars étaient refoulé pour un bon moment.



Période de prospérité et de revendication 2447-2489

Ce fût après la Guerre que les Jadéens commencèrent à vouloir un Sénat planétaire et une certaine indépendance. Ce fût à ce moment aussi que la colonie Jadéenne noua de fort lien avec Christiansa. Les 42 années furent marqué par une croissance économique fulgurante, le déménagement entier du Consortium sur Jadis et les revendications politiques des Jadéens envers la Terre. Grâce au Consortium, en 2489, le premier Sénat planétaire vit le jour sur Jadis et la Terre déclara Jadis comme étant une colonie autonome.

Ère de l’indépendance (2489-2551)

Période de transition et des premiers Gouvernement (2489-2499)

Après la création du Sénat planétaire, un gouvernement de transition fût créé et les premières élections Législatif se déroulèrent en 2491. Un an plus tard, le premier Président Jadéen fût élu à la tête du pays. Les deux premiers Gouvernement furent dirigé Majoritairement par le Parti Démocrate qui lancèrent de nombreuses réformes politiques et créèrent la constitution Jadéenne. De plus, les deux premiers Gouvernement fondèrent les premiers Services Secret Jadéen et la première Armé de défense coloniale. Toutefois, la Terre restait la défenseuse officiel de Jadis.

Le Massacre du Vendredi treize (13 mai 2500)

À cause de l’insouciance Jadéenne, de la conviction d’avoir chassé pour de bon les pirates Carcars, la République de Jadis ne vit point le développement de la piraterie humaine. En collaboration avec des Carcars, une flotte pirate composé de 3 croiseurs Lourd et de 12 frégates Légère apparut en orbite de la planète. La flotte Terrienne, en patrouille à la frontière Botmélienne avait complètement raté cette flotte. Les seuls force en présence était le Croiseur Terrien le FTU Sullivan et les deux frégates Terrienne : le FTU Farraday et le FTU Kennedy. Tout trois était soit en réparation ou soit en inspection de routine. Avec cela s’ajoutait une bonne cinquantaine de chasseurs Terrien piloté par des Jadéens.

Toutefois, la planète avait une relative bonne défense et les forces pirate n’était pas assez nombreux pour tenter une incursion sur la planète. Ils prirent comme victime la petite Lune Sephonos. Ils débarquèrent à Catalia et commencèrent le rapt et le pillage de la ville. Sur Jadis, on réquisitionna en urgence une bonne vingtaine de vaisseau et cargo civil et on y installa rapidement une multitude d’arme de toute sorte. On prépara ensuite des transporteurs qui allaient transporter les forces armées Jadéenne sur la Lune. On lança ensuite une slave de missiles multiples vers la flotte pirate qui réussit à éviter tant bien que mal l’attaque au prix de leur bouclier et des pertes dans leur chasse. On lança donc les trois vaisseau Terrien et les 20 cargo modifié Jadéen à l’attaque. La bataille spatiale fût coordonné avec la défense planétaire qui envoyait de temps en temps une slave de missiles minutieusement calculer. Après cette violente bataille, le FTS Sullivan et le FTS Farraday en sortirent presque indemne. On dénombra la perte de 7 cargos et dont les débris flottait un peu partout autour des survivants. Le FTS Kennedy flottait dans le vide, son flanc droit arborant un énorme trou béant. Les autres cargos signalèrent des dommages allant des plus graves aux plus bénins. Mais le principal était que la flotte ennemie était éliminée.

On envoya immédiatement les transporteurs vers la Lune et les troupes, matériels et chars furent débarqués sur l’île de David et sur l’île de Krial. Une bonne trentaine d’aéroglisseur avait été transporté ici et ceux-ci étaient munit de canon anti-aérien et de mitrailleuse laser léger et lourde. De plus, une bonne dizaine permettait le transport de véhicule blindé. Le Général McHallen prépara l’opération Genovia qui consistait à effectuer un débarquement massif sur Catalia. La chasse en orbite allait était leur soutient aérien et ils avaient à leur disposition près de 35 000 soldats et une bonne quarantaine de chars d’assaut à blindage Léger à Moyen.

L’opération Genovia se déroula à la tombé de la nuit. On pouvait voir une lueur pourpre tâcher l’horizon, démontrant que Catalia était en flamme. Vers Minuit, les troupes Jadéenne débarquèrent sur l’île et les combats contre les pirates débutèrent. Pendant trois jours de dur combat de rue sur les ruines de la ville, on élimina le dernier bastion pirate dans la Mairie de la ville. En tout, on dénombra 135 000 victimes civiles, 8000 soldats Jadéen tombèrent au combat et près de 16 000 pirates furent retrouvé mort sur l’île, allant de Carcars à humain. Le Bilan horrifia la population Jadéenne et tout le monde est d’accord pour dire que cet évènement traumatisant fût la cause du rapide armement de la République et des deux prochains siècles de combat farouche contre la piraterie et les Carcars de Carcaran.


Période d’armement (2500-2508)

Juste après le massacre du Vendredi treize, les Conservateurs prirent rapidement le pouvoir au Sénat et ceux-ci amorcèrent la première vague d’armement de l’histoire Jadéenne. Face à la menace Botmélienne de plus en plus grandissante, les Conservateurs établirent une ligne de station de défense le long de la frontière pour contrer une attaque contre la République. Financé par la Terre, la ligne se compose de trois stations dispersées sur deux systèmes. Ensuite, on amorça la construction de la première flotte entièrement Jadéenne…sous commandement Terrien, soit un croiseur Lourd et une bonne dizaine de frégates légère. Dans un même contexte de crainte face à Botmélie, la République de Jadis utilisa pour la première fois ses services secrets jusqu’ici désuet. Avec l’encouragement quelque peu hésitant de la Terre, Botmélie est infiltré…faisant d’elle la première nation à être infiltré par les Jadéen. Face à L’efficacité fulgurante des Services Secret Jadéen, la Terre débloque plusieurs dizaines de milliard de crédit pour développer la capacité prometteuse de ces services et ainsi se l’approprier entièrement et ainsi détenir un atout majeur dans L’échiquier Galactique. Mais les opérations sur Botmélie sont subitement interrompues. Ce que craignait les Conservateurs se réalisa, les Botméliens attaquèrent. Toutefois, se fût Christiansa qui fut la victime et non Jadis. Au milieu du conflict, voyant que sa colonie autonome désirait aider les Christianiens, la Terre l’obligea à ne pas intervenir dans le conflict et que c’était à la Fédération de décider si oui ou non une intervention serait envisagé.

L’opinion publique Jadéenne envers la Terre baissa d’un cran et une hostilité flagrante d’installa envers la Fédération. Ce fût la stérilisation de Botmélie qui stupéfia l’Univers entier qui sonna la petite cloche pour la Fédération. La création de l’Union était la confirmation qu’un nouveau joueur important avait vue le jour. La Terre amorça donc une opération secrète visant à éloignée Jadis de l’Union. En zappant entre autre tout les traité économique et les relations diplomatiques entre les deux nations. Cette action déchaîna l’opinion publique et la Fédération décida de s’approprier les Services Secret Jadéen pour pouvoir l’utiliser comme police secrète et éliminer les personnalité politique et économique influente qui menaçait la Fédération d’une Indépendance complète de la République de Jadis. Or, l’opération fût un lamentable échec et la Terre zappa les fonds des Services Secret. Le manque à gagner fût rapidement comblé par les Conservateurs qui exploitèrent les Services Secret à sa capacité maximal.


Période d’infiltration et prise définitive d’indépendance (2508-2556)

Pendant 43 ans, la Terre et Jadis se livrèrent à une véritablement Guerre d’influence. La monté fulgurante en puissance du SSJ fût juste à cause de cette guerre d’Influence. Économiquement, la Terre tenta se s’emparer des principaux pôle économique, mais les Jadéens l’en empêchèrent en développant leur économie sans l’aide de la Fédération. On observa alors un développement économique fulgurant grâce à la volonté des Jadéens de ‘’devenir maître chez nous!’’. Politiquement, la nationalisme Jadéen fût un véritable barrage infranchissable pour la fédération et socialement, le Gouvernement planétaire finançait la majeur partie, devenant de plus en plus autonome. Vers 2546, le SSJ était devenu trop puissant pour la Terre et on sait que près de la moitié des mondes connus avait été infiltré par la petite République. Voyant sa colonie autonome lui filer entre les doigts, la Terre décida dans un acte désespéré d’intervenir militairement. La flotte Terrienne en orbite de Jadis reçut l’ordre de bombarder la planète, mais l’équipage composé d’une majorité de Jadéen se mutinèrent et capturèrent tout les vaisseaux Terriens du système Ghaléen. Suite à ceci, la Terre s’apprêta à faire rouler sa machine de Guerre, mais la République de Jadis demanda protection auprès de L’Union des Territoires éloignés qui accepta sous les pressions de Christiansa. Notez que les liens d’amitié qui lie l’Union et Jadis aujourd’hui ont surtout concerné Christiansa et Jadis.

La Fédération Terrienne, dans l’impasse, ne voulant pas d’un conflit avec le géant Unionien se décide à négocier autour d’une table. L’Union et la Fédération négocièrent donc l’avenir de la République de Jadis. Toutefois, l’Union, en bon ami, envoya que des Christianiens pour négocier avec la Terre. Les nombreuse proposition Terrienne furent une à une rejeté par les Christianiens qui proposaient à chaque fois une indépendance complète de la République de Jadis. La Terre céda au bout de dix ans, voyant que les négociations n’en étaient plus et qu’elle avait définitivement perdu Jadis. La République de Jadis déclara officiellement son indépendance le 23 juillet 2556. À cette époque l’Union était en pleine guerre contre Erikea et Jadis était son dernier soucis.


L’Ère de prospérité et du Pirata Maleficarum (2556-2649)

La Guerre Union-Erikea

Suite à l’indépendance de la République de Jadis, celle-ci amorça son programme diplomatique. Elle finança la construction d’une bonne dizaine d’Ambassade sur les principaux mondes de l’Univers connu. Seul Arkilia et Erikea furent exclu, jugeant la Myrotech et le Gouvernement Erikean comme étant ennemi de la Démocratie et ennemi de la République, mais pas officiellement. Durant la Guerre Union Erikea, Jadis utilisa ses services secret au profit de l’Union, un net avantage qui permit la destruction d’une flotte d’invasion Erikean.

Période de la crise (2558-2568)

La crise qui débuta officiellement en 2560, toucha la plupart des nations de l’univers, Jadis ne faisait pas exception. Les Démocrates de l’époque adoptèrent sous la pression de l’opposition Conservatrices, un protectionnisme pur et dur. L’économie intérieure Jadéenne se développa de façon fulgurante, toutefois la République ne possédait pas d’industrie lourde. Vers 2567, les attaques pirates se stabilisèrent et la République décida de faire les premiers pas. Elle ouvrit ses frontières aux Républiques de Bavandar et les investisseurs Jadéen se jetèrent sur la République de Bavanne. Celle-ci vit sa capacité industrielle envahit par les capitaux…se qui fit augmenter sa capacité de production et son efficacité industrielle.

Période de spécialisation et prospérité économique (2568-2601)

Jadis se transforma ensuite délibérément en véritable paradis fiscaux qui attira une grande quantité de capitaux qui fissura le mur protectionnisme que l’univers adoptait jusqu’ici. Erikea, ne pouvant écouler ses produits avec la politique protectionnisme des autres nations, se jeta sur la marché Jadéen en écoulant une grande quantité de produit. D’un côté, Jadis était dépendante de l’industrie lourde Bavannoise et d’un autre côté elle commençait à être dépendante des produits de consommation Erikean. Jadis commença donc à développer à spécialiser son économie. La pharmaceutique et les hautes technologies, ainsi que les produits de luxes et les communications furent entre autre visé. Les ressources naturelles et l’agriculture restaient toutefois protégé par des lois gouvernementales. De plus, Jadis se spécialisa beaucoup dans le secteur financier et devient le centre financier de l’Univers. Ainsi, les plus grande banque, groupes financiers, Sociétés d’assurances et entreprises de services de courtage se retrouvèrent bientôt sur Jadis.

Période de chasse au pirate (2601-2649)

En 2603, Jadis et l’Union signèrent le Pacte de Jadis après une longue et fastidieuse période de négociations, discutions, rencontres et analyse de 20 ans. Le Pacte fût signé par la première femme Présidente de l’histoire de la République, soit Sofia Stephanakis. La signature du pacte renforça encore plus les liens d’amitié unissant l’Union et la République de Jadis.

Avec l’augmentation de la piraterie, la République de Jadis lança de nombreuses opérations anti-piraterie et des expéditions punitives envers des installations pirates.Ce fût durant cette période que des étudiants à L’Université d’Opale publièrent le Pirata Maleficarum, un ouvrage sur la piraterie, leurs nombreuses tactiques d’embuscade connu, sur la société Carcars, ainsi que les méthodes de piraterie utilisé par les Carcars et les pirates humains, avec en plus la liste exhaustive des châtiments réservé aux pirates par chacune des nations de l’Univers connu. Cette ouvrage célèbre se révéla être éducatif mais aussi humoristique, faisant un parallèle entre la chasse aux pirates et la chasse aux sorcières. L’ouvrage est rééditer chaque année par l’Université d’Opale.

Vers 2634, une expédition punitive Jadéo-Unionienne chassèrent et détruirent des groupes de pirates dans le système Cal-5. La découverte du système Majestic permit l’installation d’une base Jadéo-Unionienne dans le système qui est depuis 2634 hautement top secret.


L’Ère des règnes Conservateurs et Socialistes (2649-2715)

Le Règne Conservateur

Dès l’arrivé au pouvoir des Conservateurs, à cause d’importante attaque pirate sur des vaisseaux de plaisance tuant quelques milliers de Jadéen, causant ainsi un trouble chez les Démocrates. Les Conservateurs amorce une vague de militarisation, la deuxième dans L’histoire de la République. Les Conservateurs débute la transformation de Larnia. Un énorme projet pour rendre Larnia habitable sous une biosphère, le projet dura près de 24 ans et se termina en 2673. Entre temps, dès 2650, la République démarra la construction des chantiers Spatiaux de Jorune, du complexe militaire d’Arcalis et du système de défense orbital avec la construction des sept stations spatiale AS. Le projet titanesque se termina en 2667.

En 2668, les Conservateurs fondent la Garde Présidentielle et construisent la Base Présidentielle de Valencia, ainsi qu’une bonne dizaine de base militaire. En 2671, la station M16 est construite dans le système Majestic, ainsi que deux bases militaire souterrain. Entre temps, les Conservateurs doublent les forces spatiales Jadéenne et les forces armées, ainsi que la défense de Sephonos. Celle-ci voit construit sur ses eaux, les énormes bases flottantes Atlantis qui sillonneront ses Océans. La base navale des îles Pénélope est aussi construire en 2675. En 2681, la construction des stations KA est amorcée, le projet sera abandonné par les Socialistes, puis repris par les Démocrates.

On assiste aussi a l’augmentation du budget du SSJ, ainsi que sa monté en puissance en infiltrant l’entière totalité des nations de l’univers connu, sauf Apel et Shluikaas. Le SSJ infiltre même Carcaran! Un atout puissant contre les pirates.


Le scandale Ramhein (2689)

L’année 2689 achève le règne de 40 ans des Conservateurs. Le scandale Ramhein frappe de plein fouet le Gouvernement de la République. Le Secrétaire au Trésor, Elliot Ramhein est accusé d’avoir fraudé près de 80 millions de crédits à l’État. L’enquête qui suivit mit à jour une multitude de fraude perpétrée par trois autres Secrétaire…soit le Secrétaire aux transports, le Secrétaire à la Finance, à L’économie et à L’industrie et le Secrétaire à la gestion des territoires spatiaux. De plus, le Président de la République, Anthony Carter et une vingtaine de député Conservateurs furent impliqués dans cet énorme scandale de fraude totalisant près de 126 millions de crédits. Le Président dû démissionné, ainsi que le Gouvernement de la République et 24 sénateurs Conservateurs. Les 24 sièges vacants furent remplacés lors d’élections isolées dans les circonscriptions concernées et les Socialistes gagnèrent les 24 sièges! Les mettant au pouvoir avec un Sénat minoritaire.

Le gouvernement de transition (2689-2691)

La Vice-présidente, Béatrice Hallenberg fût désigné par le Sénat de transition comme Président de transition jusqu’au prochaine élection Présidentielle en 2692. De plus, un gouvernement de transition fût désigné par le Sénat et celui-ci sera en poste jusqu’au prochaine élections Législative en 2691.

Le règne des Socialistes (2691-2715)

Les Socialistes maintenant au pouvoir, ils amorcèrent donc leurs politiques social massivement sur la république. L’éducation gratuite et le système de santé gratuit. D’ailleurs, se sont grâce aux socialistes que le système de santé Jadéen déjà très avancé est le meilleur de l’univers. Ils ont su exploiter la merveilleuse machine médicale Jadéen pour la rendre encore plus performante et gratuit en plus. On assiste aussi à la création d’assurance maladie, médicaments, chômage et d’emploie, ainsi que la fondation des commissions scolaires, ainsi que de nombreux centres communautaire toujours présent aujourd’hui.

Mais le règne des socialistes rendit la vie dure aux militaires. Le 1/3 des installations militaires furent abandonné par les Socialistes et les 2/3 du budget d’entretient des infrastructures militaire fût coupé. Jusqu’en 2716, les infrastructure militaire Jadéenne tombaient presque en ruine, se qui fût remédié durant les Gouvernements démocrates à la suite du règne Socialiste.


L’Ère des guerres et de la politique d’endiguement (2716-2760)

La Révolution Arkilienne et la Guerre civile Arkilienne (2718-2719)

La République voyant l’occasion de se débarrasser définitivement de la Myrotech s’apprète à intervenir dans le conflit. Mais son affaiblissement militaire, causé par le règne des Socialistes ne lui permet pas d’intervenir militaire pour soutenir la révolution. Elle ne fait que regarder la Révolution Arkilienne se réjouissant intérieurement de la chute de la Myrotech. Toutefois, l’éclatement de la guerre civil et le massacre systématique des communismes enlève définitivement les ambitions de la République d’intervenir dans le conflit.

La Grande guerre Galactique ou Guerre d’Erikea (2724-2730)

La Grande guerre Galactique fût la plus grande frustration de la République dans son histoire, impuissante à cause de son allié sombrant de plus en plus dans une plutocratie décadente qui ne peu ainsi aucunement intervenir dans le conflit, Jadis ne fait que regarder de loin les batailles et les massacres perpétré par les deux camps, mais principalement Erikea. Bien entendu, durant cette époque, Jadis protesta violemment contre le massacre de l’Ordre des Épéistes d’Eryn et les bombardements massif contre Seranon et Mazaharpet. Bien entendu, Jadis pouvait entrer dans le conflit sans que l’Union soit directement impliqué à son tour, mais seul, Jadis ne pouvait rien face aux forces combinées d’Alttoria, Valia et Erikea, surtout après la chute de Seranon. L’intervention Apiens à bien entendu amené un vent d’espoir, mais en vain.

La décennie de paix (2730-2740)

Les dix ans suivant la guerre d’Erikea fût principalement marquée par l’activité montante de la diplomatie Jadéenne. Elle renforça son influence sur les trois républiques de Bavandar et noua des liens avec le nouvel Empire Krypto-Arkilien. Tout en coupant tout contact diplomatique sur Seranon pour envoyer un message clair à Venator que Jadis ne reconnaissait pas son Gouvernement fantoche et tyrannique. Au fait des relations Erikea-Jadis, rien n’avait changé depuis une centaine d’année, toujours aussi froide et crispée.

Puis vint la déchéance de l’Union. Depuis plusieurs années déjà, la République regardait son grand allié de toujours dépérir sous ses yeux. Selon certaines rumeurs, la République aurait même pensé à proposer son aide aux quelques Amiraux qui préparait le coup d’État du 27 mai. (elle le savait grâce au SSJ). Mais elle se serait ravisée détestant l’idée d’ingérence dans la politique intérieur d’un État allié. Bien qu’elle tiqua quelque peu lors de la prise de pouvoir de la junte et de l’élimination de la liberté politique, elle finit par accepter les Amiraux grâce à leur efficacité d’administrateur et de leur volonté d’augmenter le niveau de vie de leurs citoyens. Au bout d’un moment, elle c’est dite que après une telle ploutocratie l’Union ne pourrait jamais revenir à un système démocratique sans retomber dans la déchéance.

La Guerre de trois ans (2742-2745)

Déjà, entre 2740 et 2742, les relations diplomatiques entre Shluikaas et la République de Jadis était très tendu à cause d’accrochage diplomatique et d’incident fâcheux. L’explosion du vaisseau diplomatique Jadéen en orbite de Shluikaas fut le déclencheur de la guerre. Les conclusions de l’enquête menée par Shluikaas furent rejetées par la République et le Sénat sous la pression des Conservateurs en colère, vota la Guerre.

La guerre qui au début concernait seulement Shluikaas et Jadis, entraîna l’Union et Apel dans le conflit. La campagne de Shluikaas fût dévastatrice pour la nation extraterrestre et les forces Shluipors furent bientôt acculées sur la capitale qui résista jusqu'à la fin de la Guerre. Mais avant que les Shluipors tombe, Appel intervint et demanda un cessez-le-feu en menaçant implicitement l’Union et Jadis qu’elle entrerait en guerre si ils refusaient le cessez-le-feu. L’Union, furieux, accepta et Jadis, frustré, signa à sa suite et la retraite des troupes Jadéenne se déroula dans le calme. Toutefois, Jadis en profita pour effectuer un pillage systématique des défenses planétaire de Shluikaas, ainsi que de ses armes et munitions. Le bilan fit état de 1,4 millions de morts, principalement des Shluipors (1 million à peu prêt).


La Guerre civil Seranienne (2742-2754)

Trop occupé sur Shluikaas pour pouvoir soutenir la rébellion de Seranon entre 2742 et 2745, elle se tourna vers celle-ci en 2746. Bien que l’ayant financé au début de l’année 2743, elle s’investit amplement dans l’aide à la rébellion durant l’année 2746, après la scission de celle-ci. La République déclara aussitôt la Révolution Rouge comme étant un groupe terroriste, mais continua à considéré les territoires occupé comme étant la ‘’République de Seranon’’.

La République espérait que Seranon se libère d’Erikea par les armes comme elle l’avait fait par le passé contre le Fédération Terrienne et ainsi mettre la première pierre qui fissurerait le Pacte de Valen. L’arrivé au pouvoir de Thurinus changea toutefois la donne. Il eut un léger espoir que celui-ci dirige une vaste révolution anti-Erikea….mais cet espoir tomba directement à l’eau par ses politiques d’apaisement envers Erikea. Malgré ceci, les réformes politiques de Thurinus permirent à la République d’envoyer un ambassadeur sur Seranon et de rouvrir le dialogue sans toutefois couper les liens avec la rébellion républicaine tant regrettée par la République de Jadis. Il reste que après la guerre civile, ces liens nuisit grandement aux relations Jadéo-Seranienne, causant une crise diplomatique qui subsiste aujourd’hui.



Aujourd’hui et sa politique d’endiguement (2756)

La Rébellion de Seranon n’était en fait qu’un maillon de la politique d’endiguement de la République de Jadis pour contrecarrer l’influence Erikean dans l’univers. Aujourd’hui, la République est à l’affût du moindre mouvement de rébellion dans les nations du pacte de Valen et applique sa politique principalement dans les territoires neutre pour freiner l’influence Erikean jugé comme étant une grande menace pour Jadis elle-même…


Par Jadis/Rumulus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de Jadis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sombre histoire des soeur alabham.
» [Blog] L'histoire de boboz et les Bionicle
» C'est l'histoire d'un mec, il postule : Siilya
» Mister Jelly ... l'histoire
» Rufus, une histoire d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Histoires Nationales-
Sauter vers: