L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Massacres à Velmuar (2435-2437)

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
Union

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

Massacres à Velmuar (2435-2437) Empty
MessageSujet: Massacres à Velmuar (2435-2437)   Massacres à Velmuar (2435-2437) Icon_minitimeVen 7 Mai - 23:51

Massacres à Velmuar (2435-2437)


Contexte :
Depuis 2362, Lüderitz a été colonisée par hommes, qui y découvrent une planète paradisiaque et parfaitement adaptée à l'installation humaine - contrairement à Tsarysyne t Christiansa, qui sont passés par une vingtaine d'année d'adaptation climato-écologique glolalement. La franco-allemande la plus nombreuse, se pose sur le principal ensemble continent, l'île-continent de Sorenz - un peu plus petite que l'Australie -, avec sa nature sublime, ses volcans plus hauts que l'Himalaya, et ses longues plages blanches. Les autres membres de la mission, composés en tout d'une trentaine d'ethnies et de cultures différentes qui se sont cotisées et ont profité d'une surcommande du nombre de vaisseaux européens et chinois pour louer une place à bord, s'isntallent dans l'immense archipel de Nemet, en petite communautés autonomes. En 2398, la plupart des grandes îles - Sorenz, Klein-Sorenz, Sainte-Croix, Irtysh, Kirkirkara, Kalitzendorp, Pescadores, et de nombreux autres - se réunissent et forment la Haute-République de Lüderitz, qui représente de facto à l'international les intérêts de toute la planète. Cependant, à l'aube du XXVème siècle, des communautés non-intégrées subsistent, une quinzaine, leur nombre allant en décroissant, mais sans faire l'objet d'annexion de la part de la République, ses dirigeants - les suffètes - étant tout comme son peuple épris de légalisme et de tolérance de la diversité. En 2435, elles ne sont plus que trois communautés indépendantes: celle, khmère et pacifique, des îles Relgado, et deux petites communautés de l'archipel de la Solitude: les chrétiens-évangélistes de l'Île Kingdom, la plus occidentale du groupe, et les yougoslaves des deux autres îles, la grande du sud-est, l'île Novi Prezen, et la petite du nord-est, Bihaks. Cet archipel représente l'un des épisodes les plus sombres de l'histoire de la planète.
En effet, dès le départ, les évangélistes de le Kingdom, qui s'étaient déjà comportés de manière scandaleuse et intolérante durant le voyage colonial, rompent tout contact avec le reste de la planète, et ont la fâcheuse tendance à liquider tout les visiteurs, ce qui indigne les pacifiques autres Lüderitzen. Cependant, les voisins slaves de ces extrémistes originaires pour la plupart de l'Idaho et de l'Utah, ne sont pas non plus des enfants de coeur: dès leur installation, les relations conflictuelles deviennent de plus en plus claire, malgré des tentatives de médiation des "voisins" ( à 4.000km) de Sainte-Croix.
Toutes les événements dramatiques des années 2435 à 2437 commencèrent avec de mauvaises récoltes sur Kingdom...

Lieu : Lüderitz

Acteurs :
Nicéphore Botaniates, Suffète de la Mer de Lüderitz
Jean-Marc Sangorni, Suffète de la Terre de Lüderitz
Hans Maltrau, chef du Commando-Marine de Lüderitz
Andreotti Scerbanelli, Cardinal-Inquisiteur
George Geoffrey Graven, dit "triple G", grande prêtre de l'Eglise Chrétienne et Réformée du Vrai Dieu, criminel contre l'humanitré, accusé d'actes de barbarie et de crimes de guerre.
Lazar Mihailovitch Krobonsky, président de la République Serbo-Croate, accusé de crimes de guerre.
Marko Varkovitch Senibrando, archiprêtre de la République et criminel contre l'humanité

Description :
En 2435, les révoltes sur Lüderitz ne sont pas bonne. Un peu partotu sur la planète, on limite la consommation des produits les moins disponibles. Mais dans l'archipel de la Solitude, les sols ne sont pas très bons pour l'agriculture, et la population dépend beaucoup de la pèche. Or, cette année là, les mauvaises récoltes se conjuguent avec une grand mouvement des immenses bancs de sable qui strient l'équateur de la planètes, mouvement qui changent aussi l'itinéraire de migration des principaux poissons endémiques de Lüderitz. Rapidement, une disette s'installe dans les îles, et les slaves demandent l'aide du gouvernement de Sorenz, qui l'envoie de bon cœur, tout en soulignant dans une note qu'il souhaiterait que les slaves s'ouvrent davantage, et instaurent un régime moins communautaire et plus démocratique. Le président Krobonsky, sans enthousiasme excessif, accepte de convoquer plus souvent le conseil des représentants, qui représentent les six mille habitants de sa partie de l'archipel. Quant à Kingdom, on n'en reçoit aucune nouvelle.
Sur place, le chef religieux local, qui a commencé sa carrière sur Terre à l'âge de neuf ans comme fils du fondateur de son Eglise, refuse tout contact avec les "apostats dégénérés" de l'extérieur, notamment les "suppôts de Satan", les slaves pour ne pas les nommer. Cependant, l'arrivée des chargement de nourriture en provenance du "continent" ne passent pas inaperçu pour les discrets pêcheurs évangélistes, qui le rapportent à leur chef. Ce dernier monte un plan pour s'emparer des silos slaves: Montés sur une douzaine de bateaux de pêche banals, une centaine de fanatiques préparent un coup de main nocture. Ce dernier prend totalement au dépourvu les serbes de la minuscule capitale, Pancevo, dont de nombreux mourront dans la folie destructrice des attaquants, qui chercheront pendant de longues heures les silos, avant de repartir avec un maigre butin.
Les slaves sont hors d'eux de rage, et le président, auparavant très contesté, devient une égérie de la lutte contre "l'Ennemi de nos familles". Ce qui devait arriver arriva: ils montèrent une opération de représailles, et attaquèrent le principal village côtier des évangélistes, qui se défendirent bien évidemment avec une âpreté que seule ont les fanatiques, rejetant finalement les slaves à la mer.
Le président Krobonsky décide alors de revendre une partie de la nourriture, pour acheter à la place des armes à un pirate alors à quai à Sorenz, tout juste arrivé de Carcaran. Armé de quinze fusils à impulsion terriens et d'une centaine de grenades à microfusion, une nouvelle attaque est lancée. Cette fois ci, ivres de sang, les serbes et croates attaques avec furie et, grâce à leur supériorité technique, passent au fil de l'épée plus d'un millier de personnes, soit un dixième de la population de l'île.
"Triple G" décide alors de riposter d'une façon totalement inattendue: il fait émigrer cinq mille des siens sur la principale île des slaves. Cette immense vague de population submerge les indigènes, en infériorité numérique, et près de la moitié de l'île est prise et incendiée. Les slaves capturés sont jugés pour satanisme, blasphème, hérésie, et bien d'autres maux, puis brûlés à l'ancienne mode.
Alarmé, sur Terre, le Pape Jean XXIX dépêche sur place le cardinal-inquisiteur Scerbanelli, afin de dissuader els croates, catholiques, de répondre par des manifestations semblables, ce qui éclabousserait l'image de l'Eglise. Mais à son arrivée, le conflit de clocher à viré en génocide: aux exactions des évangélistes à Novi Prezen, les slaves répliquent par des incursions à Kingdom, où ils répandent du Napalm et des grenades. Même un petit camp de détention est crée par les serbo-croates pour interner les capturés, qui y seront affreusement maltraités, pas plus mal cependant que dans le cas inverse. Cependant, la faible médiatisation de l'affaire fait que la population du reste de la planète n'est pas au courant.
Le cardinal-inquisiteur est consterné par l'étendue et la barbarie totale qui s'est établie dans ce si paradisiaque archipel subtropical. Dans un prêche d'une rare virulence à la Cathédrale de Sorenz, il dénonce "bassesse, la criminalité et l'horreur des misérables fanatiques", tout en soulignant la "responsabilité morale de ceux qui détournent le regard". Cela conduit finalement les autorités de Lüderitz à intervenir, tandis que l'opinion publique est scandalisée. Elles posent un ultimatum aux deux parties: les prisonniers doivent être remis à la République, l'île de Novi Prezen évacuée, et une force d'interposition doit pouvoir s'installer sur place. Un croiseur est envoyé dans les eaux de l'archipel.
Les slaves prennent la peine de répondre, indiquant qu'ils sont prêts à accepter - si les évangélistes évacuent leur île au préalable. D'autre part, les évangélistes font la sourde oreille. Une attaque suicide en canot durant la nuit tentera même de détruire le croiseur, tuant un marin lüderitzen à l'occasion. S'en est trop: le Suffète de la Mer Nicéphore Botaniates envoie l'unité d'élite de l'armée de Lüderitz, unité dont la puissance n'égale que l'esprit de corps si fort qu'il frise le mépris pour tout ce qui lui est extérieur. Déjà dotés à l'époque d'exo-squelettes amphibies de qualités, et d'hovercrafts à grande puissance, ils obtiennent le feu vert du suffète pour passer à l'attaque le premier janvier 2437. En trois heures, tout l'archipel est sécurisé, et les forces des deux camps désarmées. Sans sourciller, comme on leur a enseigné, les commandos font état de la découverte de charniers de part et d'autre, de grands stocks de munitions, et, pour les évangélistes, d'archives minutieuses retraçant près de 1.322 procès pour sorcellerie, chiffre immense quand on le compare aux 12.000 habitants de l'archipel - du moins, c'est la population avant la guerre.
Traduit en justice, le président Krobonsky et son bras droit, le général Senibrando, sont condamnés à la relégation sur la très hostile îles du Nord. Quant à "triple G", il s'est donné la mort durant l'assaut des commandos.

Conséquences :
Paradoxalement, la découverte de cette grande horreur en miniature a été un électrochoc pour la population de la planète, qui découvre ce que le communautarisme mesquin, le sectarisme et le fanatisme peuvent faire comme mal. Dans les deux années suivantes, les liens entre les îles se resserrent, et la plupart perdent une partie de leurs spécificités culturelles. En 2439, Relgado rejoint la République. L'atmosphère sociale est pacifiée, et une véritable cohésion de la population en ressort, qui en fera l'un des mondes les plus riches et socialement stable de l'univers humain. Le commando-marine sera pour la première fois connu du public lors de cette action, avec ses exos bleu-verts aux formes élancées, ses soldats aux uniformes excentriques et à la mine fière, sans parler de sa grande puissance de frappe. Enfin, les communautés des deux îles ont étés évacuées vers Sorenz, et soigneusement mélangée aux locaux de la grande métropole, Verryn, où leur communautarismes ont étés dissous. L'archipel est largement retourné à la nature, et des forêts ont couvert les anciens charniers et villages abandonnés. Seule la petite ville de Ne-Tirana, située au sud-est de l'ancienne île de Novi Prezen, installée là par des albanais de Kalitzendorp, a outrepassé le sceau de l'interdit qui a frappé ces îles en 2628, soit presque deux cent ans plus tard. Hors de ce territoire largement épargné par la guerre, les terres en portent encore les séquelles discrètes, et les lüderitzen ne s'y risquent jamais. Une fois par an a lieu une commémoration, en présence du Suffète de la Mer, au cimetière honorifique de Ne-Tirana.
Revenir en haut Aller en bas
 
Massacres à Velmuar (2435-2437)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Evènements-
Sauter vers: