L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Merkur Metall Korp (MMK)

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
Union

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

Merkur Metall Korp (MMK) Empty
MessageSujet: Merkur Metall Korp (MMK)   Merkur Metall Korp (MMK) Icon_minitimeDim 21 Fév - 16:28

Merkur Metall Korp (MMK) Mmk2

Nom de la société: Merkur Metall Korporation
Slogan: "Construire le meilleur pour notre avenir à tous"
Forme sociale: Conglomérat de Droit Terrien (CDT)
Activités:Exploitation de minerais, robotique, énergie, communications, construction spatiale, colonisation
Issue de: Sonorium Inc., + Kolb & Ko Bergwerke AG, + Kashiwara Corp., +SAC inc. , + Total SA., + Weyland International inc., + Lenovo inc. + AppexStar. Inc.
Filiales notables: Petranco corp., MazaSteel, SAUC FNA (nationalisé par Christiansa en 2477), MMK Deep Space.
Capital: Grands actionnaires de Mercure (~55%), General Electric (3%), Groupe Depuit-Hajek (1%).
Nombre de salariés: Strictu sensu: 1.400.000, de facto, 12.000.000.
Siège social: Koems, Mercure. (Elsenör, sur Kolyvan Prime, pour MMK Deep Space)
Chiffre d'affaires (Mrd de crédits): 56

Historique:

L'histoire de la compagnie remonte à l'année 1987, où un petit entrepreneur allemand fonde à Duisbourg une société de raffinage mais aussi de travail des métaux, qu'il nomme "Sonorium". Grâce à une série de contrats habilement négociés, et à la division de vaste société qui dominait jusqu'alors les gaz et hydrocarbures allemands, E-On, en une quinzaine de petits firmes par l'autorité européenne de la concurrence, en 2014, la Sonorium grandit bien, malgré la perte de vitesse des hydrocarbures, et entre en 2030 à l'indice boursier allemand DAX en tant que société par action de taille respectable. C'est l'année suivante que la fils du fondateur racheté une société en perte de vitesse, la Kolb & Ko Bergwerke AG, spécialisée dans le minage, et possédant de nombreux lieux de production. La Sonorium, devenue Sonorium Bergwerke, récupère les technologies, revend les usines, et lance tout son effort sur la recherche. Grâce à des nouveaux procédés informatiques, la métallurgie de la nouvelle firme s'affirme comme rapidement supérieure à celle des autres concurrentes, et, de plus, en 2033, le procès intenté par Microsoft qui cherchait à récupérer les droits sur le logiciel de fonctionnement des aciéries automatisées se retourne contre la multinationale américaine, qui doit payer des dommages et intérêts pharamineux à la firme industrielle. En 2038, la Sonorium est devenue un acteur majeur de la branche, et s'est installée en Chine: c'est sur ce terrain qu'elle découvre ses activités comme complémentaires de celles de la Kashiwara, productrice de machines-outils et de systèmes robotiques, et la bonne entente entre les dirigeants des deux entreprises permet, deux ans plus tard, une fusion, d'où émerge l'United Technical Technology Group (UTTG). C'est sous ce nom que la puissante société va se faire jusqu'en 2087 une place au soleil, rachetant notamment la SAC (Subaru-Argentina Coales) et le groupe pétrolier européen Total SA. En 2087, c'est la date à laquelle, après le rachat d'une petite société de vol spatial, l'UTTG s'élance vers les étoiles. Il s'y spécialise dans les stations spatiales et la colonisation, et participe notamment à la terraformation de Mars, et à l'installation d'habitats pressurisés sur la lune. En 2105, le groupe s'installe, en concurrence avec la méta-nationale d'Asie Centrale la Myrotech, sur Mercure, et, après quelques "accidents malheureux", la Myrotech renonce au coûteux projet minier. L'UTTG reste seul maître à bord, et développe une flotte commerciale parmi les plus importantes qui soit, et cela rien que pour acheminer ses minerais et ses autres matières premières, notamment le gaz et les métaux rares, dont la lithosphère de Mercure regorge. En 2133, elle racheté une entreprise de robotique et de colonisation concurrence, la Weyland, et, cinq ans plus tard, le spécialiste chinois des systèmes embarqués, Lenovo. En 2148, elle échappe de peu à une OPA hostile de la General Electric sur elle, et, pour oublier ce mauvais souvenir, change son nom en Merkur Metall Korp. Sa dernière grande acquisition sera l'AppexStar, qui était l'un des leaders de la propulsion spatiale, et ce sera sa dernière acquisition majeure, le processus de concentration étant presque terminé, laissant face à la jeune Fédération Terrienne Unie des titans économiques: la MMK bien sûr, la Myrotech, la General Electric Extended, ainsi qu'une poignée d'autres firmes dont les activités recoupaient et verrouillaient presque tout les secteurs d'activité possible dans et pour l'espace.
De 2150 à 2300, ces grandes firmes développent d'abord le système solaire, puis des dizaines d'autres étoiles plus ou moins lointaines, construisant des empires de facto indépendants de la Terre, menant des expériences scientifiques sans rendre aucuns comptes aux institutions de Genève, et armant des soldats. La MMK, quoiqu'ayant fait de Mercure un bastion inexpugnable et hors de toute juridiction, développe également des colonies ailleurs: Kolyvan Prime, Barnard, Sigetu IV, Ephèse, Sonoria, Secallon Segadors, pour la plupart dans le secteur terrien, tandis que la Myrotech s'installe sur Arkilia. En 2314, la Convention de Hué sur la colonisation finit d'adouber les firmes comme institutions souveraines sur leurs colonies, leur donnant de facto l'indépendance. Dans les années suivantes, la concurrence entre les grandes firmes et les entreprises erikeanes deviendra toujours plus violentes, d'autant plus que la guerre des canonnières conduit les firmes à se militariser, effrayant passablement le gouvernement terrien.
Le développement de la MMK, moins auto-centré que celui de la Myrotech, s'étend jusqu'à Mazaharpet avec la MazaSteel, une filiale, Petranco et SAUC sur Tsarysyn et Christiansa, et MMK Deep Space (basée sur Kolyvan Prime) pour la gestion des astéroïdes miniers et des petites colonies. De plus, la MMK est à l'origine de la terraformation de nombreux mondes indépendants, comme sous-traitant des colons: Seranon, Alttoria, Lüderitz, Jadis. Ses machines et son savoir-faire sont parmi les meilleurs, et les firmes se livrent à une course aux contrats.
En 2414, un scandale éclate avec l'incident de Vatugis VI, une station spatiale médicale de la MMK, de laquelle s'échappe un puissant agent pathogène, qui décime toute la population de la petite colonie de Barnard. La société parvient tout juste à étouffer l'histoire, mais l'alerte a été chaude. Quelques années plus tard, en 2427, l'incident se reproduit: plusieurs dizaines de sujets animaux expérimentaux de tests génétiques s'évadent dans la jungle de Cimeria, déjà hantée pourtant de bêtes atroces. Le gouvernement de Tsarysyn est indigné, et expulse la société d'autant plus facilement que la General Electric est déjà implantée et voit d'un bon œil le départ du concurrent. Enfin, le plus fameux des incidents se déroule sur Secallon Segadors, où toute la population d'origine disparait également dans des circonstances encore non-élucidées vers 2498, mais le fait que l'endroit ait été un point de relâche pour vaisseaux médicaux et d'études robotiques de la MMK a toujours été pointé du doigt.
Toutefois, à mesure que les états en dehors du système solaire s'affirmaient, et que la Fédération perdait en influence, la MMK connait des difficultés à s'imposer aussi facilement durant la XXVIème siècle, alors que l'autre méga-nationale survivante, la Myrotech, fait elle-même face à des problèmes sociaux de plus en plus graves sur Arkilia. En 2571, le gouvernement de l'Union déclare les vaisseaux médicaux de la compagnie indésirables sur son territoire, et envoie la flotte défendre sa décision, tandis qu'en 2588, les erikeans expulsent le représentant officiel de la MMK auprès de leur gouvernement, en soulignant le fait que ça n'est pas l'attribut d'une simple entreprise.
Le drame viendra en 2620: la Fédération essuie une terrible défaite face aux rebelles séraniens, et sombre dans la guerre civile. Les mondes du système solaire font sécession. Et comme si cela ne suffisait pas, la tempête hyperspatiale autour du système solaire apparait, bloquant progressivement tout les contacts et isolant la cœur de l'empire de la MMK. A l'extérieur, le directorat de la MMK Deep Space sur Kolyvan Prime contrôle bien ce qui est hors du périmètre de la tempête, mais sans les gigantesques usines et mines de Mercure, il n'est plus aussi puissant qu'avant, et se recentre sur les hautes technologies, notamment les biotechnologies tant décriées et les robotiques. A "l'intérieur", Mercure reste sûre, mais la MMK doit louvoyer pour préserver ses intérêts, et cherche depuis lors un moyen de rétablir le contact avec l'extérieur, secrètement, ainsi que de limiter le pouvoir des autres factions solaires.


Portails liés à cet article:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Merkur Metall Korp (MMK)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon escouade de cavaliers Death Korps
» Présentation d'Sdge
» Désert Rat's vs DAK 15 mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Organisations commerciales et entreprises-
Sauter vers: