L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Partis Politiques du Commonwealth d'Alganzaar

Aller en bas 
AuteurMessage
Commonwealth d'Alganzaar

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Partis Politiques du Commonwealth d'Alganzaar   Dim 22 Jan - 5:46

Nouvelle-Gauche


Nouvelle-Gauche est le parti qui a succédé au Parti Social-Démocrate Algan(PSDA). Ayant négocié en catimini avec les États-Unis d'Erikea pour négocier une paix séparée lors de la Guerre d'Erikea, le PSDA fut en conséquence puni par l'électorat qui lui retira massivement son appui aux élections de 2732. En 2740, alors que le Parti parvient tout juste à se remettre, une enquête fait jour de fraudes financières massives de la part des officiels du Parti et le PSDA est frappé d'interdit par le Parlement jusqu'au remboursement total de ses dettes. Cela achève de ruiner l'image du PSDA, lequel est officiellement dissout en mars 2742. Il faut attendre 2750 pour que les syndicats algans décide de se doter d'un Parti Démocrate Algan. Au cours des trois élections de 2752-2754, le PDA parvient à obtenir guère plus que 10% des suffrages et une poignée de sièges. En 2758, le PDA s'allie au Parti Vert Algan, au Parti Communiste Algan et au Parti Solidarité pour faire un Front Populaire sous le modèle seranien. Le Parti se présente aux élections de 2760 sous le nom de Nouvelle-Gauche mais ne réussit qu'à obtenir 10 sièges.

Les conceptions de ce Parti s'apparente à celle du Front Populaire Seranien. Très interventionniste, il prône en outre l'intervention de l'État dans les sociétés commerciales algannes afin que la richesse issue du commerce soit redistribuée et milite en faveur de la nationalisation de certains secteurs économiques, ce qui le rend suspect dans une République "bourgeoise". Nouvelle-Gauche veut également renforcer la législation sociale afin de protéger les classes sociales populaires face à la haute bourgeoisie financière et commerciale alganne.
Sur le plan de l'État, le Parti Nouvelle Gauche se proclame en faveur d'une République parlementaire, et souhaite redonner préscéance au Parlement en abolissant, entre autres,le Conseil Législatif, la ligne de parti, en introduisant des éléments de proportionnels dans le suffrage et en soumettant la Présidence au suffrage universel.
Sur le plan international, Nouvelle-Gauche est le Parti qui milite le plus en faveur d'une union politique et économique avec Mazaharpet. Nouvelle-Gauche se révèle pour la proclamation, par le Commonwealth d'Alganzaar, d'une neutralité permanente à l'égard de la Suisse

Action Libérale Nationale(ALN)

L'Action libérale nationale est issu de la fusion du Parti National-Démocrate et du Parti Libéral suite à la motion de défiance contre le gouvernement de l'Union Nationale en 2759. En effet, après trois ans de règne, l'Union Nationale avait fait passée une législation controversée visant à punir toute entreprise qui ferait des affaires avec des gouvernements communistes, ce qui, si la législation avait été adoptée, aurait contraint les entrepreneurs algans à cesser toutes opérations dans la République populaire de Perleo. La motion fut rejetée et le gouvernement unionniste se retira pour faire place à une coalition nationaliste et libéral négocié par Sander de Pelsemaeker, du Parti Libéral Algan, et par Nortbonnen, chef du Parti National-Démocrate. La coalition format un gouvernement de coalition qui fonctionna très bien, au point où l'aile parlementaire des deux partis soumirent un projet de fusion à leurs partis respectifs afin de mettre fin aux gouvernements minoritaires et prendre le pouvoir. L'entente fut entérinée et l'Action libérale-nationale vit le jour et remporta avec succès les élections de 2760, formant le premier gouvernement majoritaire en huit ans

Le programme de l'ALN sur le plan économique valorise le libéralisme économique régulé par l'État. L'État a pour rôle d'assister l'économie alganne dans sa recherche de marché et dans son développement par la négociation et la prise de participation dans certaines entreprises. Néanmoins, l'ALN est en défaveur de toute nationalisation qui distorderait, selon eux, les lois du marché. Sur le plan social, on maintient les structures de l'État-providence en place, mais l'on ne prône pas l'expansion de l'État et l'individualisme est au centre de l'idéologie de l'ALN. Sur le plan politique, l'ALN est aussi une fervente partisane du régime parlementaire, mais souhaite maintenir le Conseil Législatif et le suffrage uninominal à un tour ainsi que l'élection du Président par l'Assemblée.
Sur la scène international, l'ALN est pour une nuion économique avec Mazaharpet et la prise de leadership d'Alganzaar comme acteur régional de premier plan des relations internationales du Secteur Pégasus. L'on prône une alliance forte avec Seranon, mais sans que cela implique une soumission

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Partis Politiques du Commonwealth d'Alganzaar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOTE SUR LA SUPPRESSION GÉNÉRALE DES PARTIS POLITIQUES
» La politique dans les RR
» Inventaire :the Commonwealth of Nations
» Les rudiments de l'Epée
» Les 21 Logions de Christos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Autres organisations-
Sauter vers: