L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Fiches d'armement de Tarim Secundus

Aller en bas 
AuteurMessage
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:15

Citation :
Pistolets de Service
- PS CNA Mk I
- PS CNA Mk II
- PS CNA Mk III

Fusils d'Assaut
- FA CNA Mk I
- FA CNA Mk I - Rev A
- FA CNA MK II

Fusils de Précision
- FP CNA Mk I
- FP CNA Mk II

Fusils Multirôles
- FM CNA Mk I
- FM CNA MK II


Citation :
PS CNA Mk I
Pistolet de Service de Première Génération du Conglomérat National des Arsenaux
  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    1,7 kg (non chargé) / 1,9 kg (chargé)
  • Taille :
    210mm
  • Munitions :
    Balles - Calibre 9x19mm OTAN
  • Mode d’action :
    Semi-Automatique
  • Cadence de tir :
    Selon le tireur (90/min max)
  • Portée théorique / pratique :
    160m / 90m
  • Précision :
    Passable
  • Puissance :
    Pauvre
  • Recul :
    Très Faible
  • Capacité :
    22 munitions
  • Date de création :
    2631
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd
    • Adapté à tous types d'environnements

  • Prix de l'arme / chargeur :
      Arme: 350 GC
    • Chargeur: 4 GC
    • Chargeur AP: 9 GC
    • Chargeur JHP: 9 GC
    • Chargeur Magnum: +7 GC

  • Accessoires :
    • Silencieux: 50 GC
    • Pointeur laser: 20 GC
    • Viseur électronique: 75 GC
    • Lampe tactique: 10 GC
    • Kit Intervention: 100 GC

  • Vente libre :
    Oui
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
La perte de contact avec la FSU en 2620 a laissé place à un certain désarroi au sein du gouvernement et de la population de Tarim Secundus. Abandonnée à elle-même assez brusquement, la planète et ses habitants durent apprendre à se débrouiller seuls. Après que la République se soit établie, non sans heurts, les dirigeants furent forcé de constater que Tarim ne produisait ni armes ni munitions, dépendant totalement de la Fédération Solaire jusque là. Personne d'autre n'était au courant de cette désastreuse situation. Il fût décidé de lancer la production des munitions terrienne les plus répandues au sein de l'armée Fédérale.
Les armes de la Fédération étant déjà assez vieilles en 2620, il fut décidé qu'une programme sur vingt ans serait mis en place, avec pour but de développer de nouvelles armes pour l'Armée.

Il s'agissait alors de mettre en place un arsenal robuste, fonctionnel et fiable, capable de servir tout aussi bien dans les déserts tarimiens que dans les jungles du continent d'As-Suwayda ou le froid glacial du continent Jinn. Car la République Baasiste venait à peine de naître que déjà elle devait affronter pirates, contrebandiers et autres groupuscules terroristes sur son propre sol...
C'est dans ces circonstances que naquit, en 2631, le PS CNA Mk I


    Une arme de secours toujours prête à l'emploi
Constitué d'un total de 21 pièces usinées (chargeur compris), toutes en titane, cette arme de poing peut être facilement démontée et remontée en moins de cinq minutes par quelqu'un qui n'y connaît rien ou presque en armes à feu.
Employant un mécanisme de type SA/DA (Single Action/Double Action) simplifié à l'extrême et doté d'un jeu assez important, lequel n'influe toute fois pas sur la précision, le PS CNA Mk I est ainsi prévu pour ne virtuellement jamais s'enrayer, quelques soient les conditions.

Les munitions, elles, à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.


    Kit Intervention
C'est aussi ce qu'on appelle un kit de conversion "Roni", permettant de transformer un simple pistolet en une carabine bien plus précise, ergonomique et confortable pour le tireur. Cette version est nettement plus adaptée dans le cadre du combat rapproché. Le pistolet ainsi transformé est couramment appelé "PS Mk I Intervention" ou, plus simplement, "Intervention".

Spoiler:
 



Dernière édition par Tarim Secundus le Mer 11 Jan - 21:46, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:35

Citation :
PS CNA Mk II
Pistolet de Service de Seconde Génération du Conglomérat National des Arsenaux
  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    1,4 kg (non chargé) / 1,5 kg (chargé)
  • Taille :
    205mm
  • Munitions :
    Balles - Calibre 9x19mm OTAN
  • Mode d’action :
    Semi-Automatique / Automatique
  • Cadence de tir :
    Selon le tireur - 120/min
  • Portée théorique / pratique :
    160m / 90m
  • Précision :
    Moyenne
  • Puissance :
    Très Faible
  • Recul :
    Très Faible
  • Capacité :
    22 munitions
  • Date de création :
    2692
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd
    • Adapté à tous types d'environnements

  • Prix de l'arme / chargeur :
      Arme: 450 GC
    • Chargeur: 4 GC
    • Chargeur AP: 9 GC
    • Chargeur JHP: 9 GC
    • Chargeur Magnum: +7 GC

  • Accessoires :
    • Pointeur laser: Intégré
    • Silencieux: 50 GC
    • Viseur électronique: 75 GC
    • Lampe tactique: 10 GC
    • Kit Intervention: 100 GC

  • Vente libre :
    Non
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
Il fut constaté sur le terrain, en 2678, que le PS CNA Mk I commençait à peiner face aux adversaires de mieux en mieux équipés auxquels l'infanterie de l'Armée Tarimienne devait faire face. C'est ainsi qu'il fut décidé, en 2681, de développer une nouvelle arme de poing, laquelle devait être plus performante que celle en service, tout en étant plus légère, en ayant une rétro-compatibilité pour le chargeur ainsi que les munitions et en conservant les plus grands atouts du PS Mk I, à savoir sa fiabilité et sa robustesse.


    L'héritage d'un concept ayant fait ses preuves
Constitué d'un total de 19 pièces usinées (chargeur compris), toutes en titane, cette arme de poing peut être facilement démontée et remontée en moins de cinq minutes par quelqu'un qui n'y connaît rien ou presque en armes à feu. Le mécanisme du PS CNA Mk II est, quant à lui, inspiré de son grand frère dans le sens qu'on retrouve le même principe de jeu, toujours dans le but d'éviter un quelconque enrayage de l'arme.

Les munitions, elles, à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.


    Kit Intervention
C'est aussi ce qu'on appelle un kit de conversion "Roni", permettant de transformer un simple pistolet en une carabine bien plus précise, ergonomique et confortable pour le tireur. Cette version est nettement plus adaptée dans le cadre du combat rapproché. Le pistolet ainsi transformé est couramment appelé "PS MkII Intervention" ou, plus simplement, "Intervention II".

Spoiler:
 


Dernière édition par Tarim Secundus le Mer 11 Jan - 21:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:36

Citation :
PS CNA Mk III
Pistolet de Service de Troisième Génération du Conglomérat National des Arsenaux
  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    1,1 kg (non chargé) / 1,3 kg (chargé)
  • Taille :
    205mm
  • Munitions :
    Balles - Calibre 10mm Auto
  • Mode d’action :
    Semi-Automatique / Automatique
  • Cadence de tir :
    Selon le tireur - 140/min
  • Portée théorique / pratique :
    210m / 160m
  • Précision :
    Bonne
  • Puissance :
    Faible
  • Recul :
    Pauvre
  • Capacité :
    32 munitions
  • Date de création :
    2738
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd
    • Adapté à tous types d'environnements

  • Prix de l'arme / chargeur :
      Arme: 570 GC
    • Chargeur: 8 GC
    • Chargeur AP: 15 GC
    • Chargeur JHP: 15 GC
    • Chargeur Magnum: +13 GC

  • Accessoires :
    • Pointeur laser: Intégré
    • Lampe tactique: Intégrée
    • Silencieux: 70 GC
    • Viseur électronique: 85 GC
    • Kit Intervention: 225 GC

  • Vente libre :
    Non
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
C'est en 2725 qu'on décida qu'il était temps d'abandonner le 9x19mm OTAN. Ce calibre, même armé de munitions AP Magnum, commençait en effet à accuser son âge alors que le développement de nouveaux mécanismes de réduction de recul permettait d'envisager de passer au 10mm Auto sans perdre en précision. L'État chargea ainsi le Conglomérat National des Arsenaux de développer le successeur du PS CNA Mk II. Celui-ci devait gagner en légèreté, être doté d'une plus grande portée et passer au 10mm Auto tout en conservant les atouts de la génération précédentes.


    Une rupture dans la continuité
Constitué d'un total de 21 pièces usinées (chargeur compris), toutes en titane, le PS CNA Mk III utilise un mécanisme très semblable à celui du Mk II, conservant le principe du jeu, tout en étant doté de deux pièces supplémentaires suite à l'adoption d'un nouveau système anti-recul.

L'arme, bien que toujours tout en titane, est dotée d'un revêtement censé empêcher absorber les rayonnements lumineux (l'empêchant ainsi de briller), d'agripper au niveau de la poignée (pour éviter qu'elle puisse glisser des mains), et d'empêcher que des matériaux (telles que la boue) ne s'accrochent dessus. On assiste par ailleurs à une révision complète de l'ergonomie, complètement repensée et nettement plus confortable tandis que le poids de l'arme diminue de 300 grammes.

Les munitions, elles, sont toujours à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.


    Kit Intervention
C'est aussi ce qu'on appelle un kit de conversion "Roni", permettant de transformer un simple pistolet en une carabine bien plus précise, ergonomique et confortable pour le tireur. Cette version est nettement plus adaptée dans le cadre du combat rapproché. Le pistolet ainsi transformé est couramment appelé "PS Mk III Intervention" ou, plus simplement, "Intervention III".

Spoiler:
 


Dernière édition par Tarim Secundus le Mer 11 Jan - 21:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:37

Citation :
Fusil d'Assaut CNA Mk I
Fusil d'Assaut de Première Génération du Conglomérat National des Arsenaux

  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    7,2 kg (non chargé) / 8,4 kilos (chargé)
  • Taille :
    700mm
  • Munitions :
    Balles - Calibre 7,62x51mm OTAN
  • Mode d’action :
    Semi-Auto / Auto
  • Cadence de tir :
    900 tirs / min
  • Portée théorique / pratique :
    900m / 250m
  • Précision :
    Moyenne
  • Puissance :
    Correcte
  • Recul :
    Médiocre
  • Capacité d'un chargeur :
    • Arme principale: 60 munitions
    • Fusil à pompe (optionnel): 20 munitions

  • Date de création :
    2637
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd
    • Adapté à tous types d'environnements

  • Prix arme / chargeur :
    • Arme: 630 GC
    • Chargeur: 10 GC
    • Chargeur AP: 50 GC
    • Chargeur JHP: 50 GC
    • Chargeur Magnum: +20 GC
    • Chargeur FAP (optionnel): 10 GC

  • Accessoires :
    • Pointeur laser intégré
    • Lampe tactique: 20 GC
    • Crosse rétractable: 50 GC
    • Silencieux: 150 GC
    • Viseur électronique 2x à 8x: 200 GC
    • Fusil à pompe: 500 GC

  • Vente libre :
    Oui
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
[justify]La perte de contact avec la FSU en 2620 a laissé place à un certain désarroi au sein du gouvernement et de la population de Tarim Secundus. Abandonnée à elle-même assez brusquement, la planète et ses habitants durent apprendre à se débrouiller seuls. Après que la République se soit établie, non sans heurts, les dirigeants furent forcé de constater que Tarim ne produisait ni armes ni munitions, dépendant totalement de la Fédération Solaire jusque là. Personne d'autre n'était au courant de cette désastreuse situation. Il fût décidé de lancer la production des munitions terrienne les plus répandues au sein de l'armée Fédérale.
Les armes de la Fédération étant déjà assez vieilles en 2620, il fut décidé qu'une programme sur vingt ans serait mis en place, avec pour but de développer de nouvelles armes pour l'Armée.

Il s'agissait alors de mettre en place un arsenal robuste, fonctionnel et fiable, capable de servir tout aussi bien dans les déserts tarimiens que dans les jungles du continent d'As-Suwayda ou le froid glacial du continent Jinn. Car la République Baasiste venait à peine de naître que déjà elle devait affronter pirates, contrebandiers et autres groupuscules terroristes sur son propre sol...
C'est dans ces circonstances que naquit, en 2637, le FA-CNA Mk I


    Une arme robuste et fiable
Constitué de moins de trente pièces usinées (chargeur compris), toutes en titane, il est peut être aisément démonté et remonté en l'espace de six minutes par quelqu'un aux connaissances réduites en armes à feu (les pièces étant toutes numérotées). Les mécanismes de l'arme (à emprunt de gaz) sont, selon un principe inspiré de l'AK-47 soviétique, dotés d'un jeu assez important néanmoins conçu de manière à ne pas impacter sur la précision.
Le FA-CNA Mk I ne s'enraye ainsi virtuellement jamais, car peu de choses pourraient être à la fois assez petites pour rentrer et assez petites pour bloquer le mécanisme du fusil.

Les munitions, d'un autre côté, à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.

Spoiler:
 



Dernière édition par Tarim Secundus le Mer 11 Jan - 21:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:37

Citation :
FA CNA Mk I - Rev A
Fusil d'Assaut de Première Génération, Révision Alpha, du Conglomérat National des Arsenaux

  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    6,3 kg (non chargé) / 7,2 kg (chargé)
  • Taille :
    700mm
  • Munitions :
    Balles - Calibre 7,62x51mm OTAN
  • Mode d’action :
    Semi-Auto / Auto
  • Cadence de tir :
    900 tirs / min
  • Portée théorique / pratique :
    900m / 250m
  • Précision :
    Moyenne
  • Puissance :
    Correcte
  • Recul :
    Médiocre
  • Capacité d'un chargeur :
    • Arme principale: 60 munitions
    • Fusil à pompe (optionnel): 20 munitions

  • Date de création :
    2671
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd
    • Adapté à tous types d'environnements

  • Prix arme / chargeur :
    • Arme: 750 GC
    • Chargeur: 10 GC
    • Chargeur AP: 50 GC
    • Chargeur JHP: 50 GC
    • Chargeur Magnum: +20 GC
    • Chargeur FAP (optionnel): 10 GC

  • Accessoires :
    • Pointeur laser intégré
    • Crosse rétractable: intégrée
    • Fusil à pompe: intégré
    • Lampe tactique: 20 GC
    • Silencieux: 150 GC
    • Viseur électronique 2x à 8x: 200 GC

  • Vente libre :
    Non
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
La robustesse, la puissance et la fiabilité du FA CNA Mk I n'avaient rien à redouter d'un éventuel concurrent. L'armée n'ayant jusque dans les années 2660 jamais eu l'opportunité d'envoyer des troupes pour des missions prolongées où elles devaient emporter d'importantes quantités de munitions et de rations ainsi que d'autres armes (lance-grenade, entre autres) en plus du fusil d'assaut standard, ce ne fut qu'assez tardivement que les officiers se rendirent compte que le poids et l'encombrement du FA CNA Mk I, combinés à des chargeurs relativement lourds pour le faible nombre de munitions emportées, pouvaient être un inconvénient majeur dans de trop nombreuses situations.

C'est pourquoi l'État fit de nouveau appel au Conglomérat National des Arsenaux, en 2665, pour développer une nouvelle génération de fusils d'assaut qui devaient permettre de palier à ces problèmes tout en gardant les avantages de la génération précédente...
Le CNA y parvint en apportant deux réponses. Celle-ci est la première, dont la production put démarrer dès 2671. Elle consiste tout simplement à faire subir une cure d'amincissement à l'arme, chose permise par une plus longue expérience en matière de production d'armement. On choisit d'y intégrer le fusil à pompe et la crosse rétractable par défaut, améliorant ainsi le confort pour d'utilisation pour les soldats.


    On refait du neuf avec du vieux
Constitué de moins de quarante-cinq pièces usinées (chargeur compris), toutes en titane, il est facile et rapide à démonter, permettant ainsi de l'entretenir régulièrement de changer rapidement une pièce si nécessaire. Les mécanismes de l'arme sont identiques à ceux de la première version, lui permettant ainsi de virtuellement ne jamais s'enrayer.

Les munitions, sont elles aussi toujours les mêmes, à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.

Spoiler:
 



Dernière édition par Tarim Secundus le Mer 11 Jan - 21:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:38

Citation :
Fusil d'Assaut CNA Mk II
Fusil d'Assaut de Seconde Génération du Conglomérat National des Arsenaux

  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    7,4 kg (non chargé) / 8,2 kilos (chargé)
  • Taille :
    720mm
  • Munitions :
    • Balles - Calibre 7,62x51mm OTAN
    • Cartouches FAP - Calibre 8
    • Grenade - 20mm

  • Mode d’action :
    Semi-Auto / Auto
  • Cadence de tir :
    1200 tirs / min
  • Portée théorique / pratique :
    1200m / 420m
  • Précision :
    Bonne
  • Puissance :
    Moyenne
  • Recul :
    Faible
  • Capacité d'un chargeur :
    • Arme principale: 100 munitions
    • Lance-grenades (LG): 5 munitions
    • Fusil à pompe (FAP): 20 munitions

  • Date de création :
    2697
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd
    • Adapté à tous types d'environnements

  • Prix arme / chargeur :
    • Arme: 1270 GC
    • Chargeur: 10 GC
    • Chargeur AP: 50 GC
    • Chargeur JHP: 50 GC
    • Chargeur Magnum: +20 GC
    • Chargeur LG : 15 GC
    • Chargeur LG Fumigène: 20 GC
    • Chargeur LG Incendiaire: 20 GC
    • Chargeur FAP : 10 GC

  • Accessoires :
    • Pointeur laser: intégré
    • Crosse rétractable: Intégrée
    • Viseur électronique x2 à x8: intégré
    • Lance-grenades semi-automatique: intégré
    • Fusil à pompe semi-automatique: intégré
    • Lampe tactique: 20 GC
    • Silencieux: 250 GC

  • Vente libre :
    Non
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
La robustesse, la puissance et la fiabilité du FA CNA Mk I n'avaient rien à redouter d'un éventuel concurrent. L'armée n'ayant jusqu'en 2680 jamais eu l'opportunité d'envoyer des troupes pour des missions prolongées où elles devaient emporter d'importantes quantités de munitions et de rations ainsi que d'autres armes (lance-grenade, entre autres) en plus du fusil d'assaut standard, ce ne fut qu'assez tardivement que les officiers se rendirent compte que le poids et l'encombrement du FA CNA Mk I, combinés à des chargeurs relativement lourds pour le faible nombre de munitions emportées, pouvaient être un inconvénient majeur dans de trop nombreuses situations.

C'est pourquoi l'État fit de nouveau appel au Conglomérat National des Arsenaux, en 2683, pour développer une nouvelle génération de fusils d'assaut qui devaient permettre de palier à ces problèmes tout en gardant les avantages de la génération précédente...
Le CNA y parvint en apportant deux réponses. Celle-ci intégrant directement au fusil les différentes armes secondaires généralement utilisées par les soldats, tout réduisant la largeur de celui-ci. La capacité des chargeurs fut presque doublée, même si ceux-conservaient presque le même poids grâce à une réduction du nombre de pièces les composant et à une diminution de l'épaisseur de celles employées.
Le poid total de l'arme augmenta malgré toutlégèrement, mais l'économie faite sur celui de l'équipement dans son ensemble rendit la chose néanmoins très appréciable.


    On ne change pas une équipe qui gagne
Constitué d'exactement soixante-sept pièces usinées (chargeur compris), toutes en titane, il est essentiellement basé sur le FA CNA Mk I. Les mécanismes de l'arme (à emprunt de gaz) sont presque les mêmes, garantissant à l'utilisateur que son FA-CNA Mk II ne s'enrayera lui aussi jamais.

Les munitions, d'un autre côté, à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.

Spoiler:
 



Dernière édition par Tarim Secundus le Sam 7 Jan - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:39

Citation :
FP CNA Mk I
Fusil de Précision de Première Génération du Conglomérat National des Arsenaux

  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    8,4 kg (non chargé) / 10,2 kg (chargé)
  • Taille :
    1400mm
  • Munitions :
    Balles - Calibre .950 JDJ (20mm)
  • Mode d’action :
    À verrou
  • Cadence de tir :
    Selon tireur (2/min maximum)
  • Portée théorique / pratique :
    3200m / 2300m
  • Précision :
    Avancée
  • Puissance :
    Très Forte
  • Recul :
    Très Fort
  • Capacité d'un chargeur :
    5 munitions
  • Date de création :
    2661
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd et encombrant
    • Adapté à tous types d'environnements
    • Particulièrement puissant

  • Prix arme / chargeur :
    • Arme: 2450 GC
    • Chargeur: 50 GC

  • Accessoires :
    • Silencieux: Intégré
    • Pointeur laser: intégré
    • Crosse rétractable: Intégrée
    • Trépied: 100 GC
    • Viseur électronique x2 à x 16: 300 GC

  • Vente libre :
    Oui
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement

C'est à partir des années 2640, avec l'entrée en jeux des premiers FA CNA ainsi les premières opérations d'élimination ou de reconnaissance, que l'Armée tarimienne s'aperçoit que les vieux fusils d'assauts de la Fédération ne sont pas les seuls ayant besoin d'être changés. Les fusils de précision commençaient à dater sérieusement, et leur renouvellement se faisait de plus en pressant. L'État-Major des Armées demanda donc au Ministère de la Défense d'arranger ce léger soucis, tâche dont fut à nouveau chargé le Conglomérat National des Arsenaux. On voulait un fusil précis et puissant. Les ingénieurs du CNA récupérèrent donc la plus puissante munition balistique pour fusil connue à l'époque, à savoir le calibre .950 JDJ, les progrès en matière de réduction du recul et du bruit en permettant l'usage dans un cadre militaire. C'est ainsi que fut développé le FP CNA Mk I, dont la production démarra un radieux matin d'été en 2661.


    « On reconnaît le vrai à son efficacité, à sa puissance. »

Le Fusil de Précision de Première Génération du CNA est une arme extrêmement puissante pour un fusil de précision balistique à poudre. D'où un recul qui en rend risqué pour le tireur l'usage de cette arme dans une position autre qu'allongé, les quelques récits de personnages l'ayant fait se terminant au mieux aux urgences avec une épaule déboîtée voire parfois aux bloc opératoire avec des côtes enfoncées... Mais ça tombe bien, un tireur d'élite en mission de reconnaissance ou d'élimination n'est pas censé utiliser cette arme perché dans un arbre ou dans quelque position originale que ce soit. Pour ce faire, il devra se contenter d'un PS CNA, lequel conviendra parfaitement à ce genre d'acrobaties.

Le FP CNA Mk I a par ailleurs profité des idées employées pour le FA CNA Mk I en ce qui concerne le mécanisme. Limitée, il est vrai, au semi-automatique, cette arme n'en reste pas moins impossible à enrayer, ce qui la rend parfaitement adaptée à tous les environnements dans lesquels elle pourrait être amenée à servir.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante. Attention, son usage est à entourer de grandes précautions.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.

Spoiler:
 



Dernière édition par Tarim Secundus le Mer 11 Jan - 21:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:44

Citation :
FP CNA Mk II
Fusil de Précision de Seconde Génération du Conglomérat National des Arsenaux

  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    7,8 kg (non chargé) / 9,2 kg (chargé)
  • Taille :
    1100mm
  • Munitions :
    Balles - Calibre .950 JDJ (20mm)
  • Mode d’action :
    A verrou
  • Cadence de tir :
    Selon tireur (2/min maximum)
  • Portée théorique / pratique :
    3800m / 2900m
  • Précision :
    Très Avancée
  • Puissance :
    Avancée
  • Recul :
    Fort
  • Capacité d'un chargeur :
    10 munitions
  • Date de création :
    2699
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd et encombrant
    • Adapté à tous types d'environnements
    • Extrêmement puissant

  • Prix arme / chargeur :
    • Arme: 3250 GC
    • Chargeur: 50 GC

  • Accessoires :
    • Trépied: Intégré
    • Silencieux: Intégré
    • Pointeur laser: intégré
    • Crosse rétractable: Intégrée
    • Viseur électronique x2 à x32: 600 GC

  • Vente libre :
    Non
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement

C'est en 2687 que les ingénieurs du Conglomérat National des Arsenaux proposa à l'Armée de lui développer un nouveau fusil de précision. Le recul et le bruit de la première version étaient en effet insupportables, et si les tireurs parvenaient difficilement à faire avec ils été tout de même très heureux à l'idée d'avoir à leur disposition un modèle moins assourdissant (littéralement, pour quiconque ne portant de protections d'oreilles) et douloureux...


    « La puissance ne consiste pas à frapper fort ou souvent,
    mais à frapper juste. »

Le Fusil de Précision de Seconde Génération du CNA est, aussi incroyable que cela puisse paraître, étrangement parvenu à surpasser son prédécesseur en terme de puissance tout en perdant en recul. Ceci s'avère en réalité très logique: grâce à un mécanisme plus ingénieux de réduction du recul, une partie de l'énergie cinétique perdue dans le recul chez le FP CNA Mk I sert à propulser la balle, laquelle gagne donc en vitesse... et en énergie, tout en conservant le principe désormais rodé permettant de réduire grandement les frottements...

Au final, le FP CNA Mk II s'apparente davantage (quoique moins que son aîné) à un canon de précision transportable qu'à un fusil...


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante. Attention, son usage est à entourer de grandes précautions.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.

Spoiler:
 



Dernière édition par Tarim Secundus le Mer 11 Jan - 23:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:45

Citation :
FM CNA Mk I
Fusil Multirôle de Première Génération du Conglomérat National des Arsenaux

  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    5,7 kg (non chargé) / 7 kg (chargé)
  • Taille :
    780mm
  • Munitions :
    • Balles - Calibre 12.7×99mm OTAN
    • Cartouches FAP - Calibre 12

  • Mode d’action :
    Semi-Auto / Auto
  • Cadence de tir :
    340 tirs / min
  • Portée théorique / pratique :
    2800m / 1600m
  • Précision :
    Très Forte
  • Puissance :
    Très Bonne
  • Recul :
    Médiocre
  • Capacité d'un chargeur :
    • Arme principale: 70 munitions
    • Fusil à pompe (FAP): 20 munitions

  • Date de création :
    2749
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd et encombrant
    • Adapté à tous types d'environnements

  • Prix arme / chargeur :
    • Arme: 1870 GC
    • Chargeur: 10 GC
    • Chargeur AP: 50 GC
    • Chargeur JHP: 50 GC
    • Chargeur Magnum: +20 GC
    • Chargeur FAP : 10 GC

  • Accessoires :
    • Pointeur laser: intégré
    • Crosse rétractable: Intégrée
    • Fusil à pompe semi-automatique: intégré
    • Lampe tactique: 20 GC
    • Silencieux: 250 GC
    • Viseur numérique x2 à x16: 500 GC

  • Vente libre :
    Non
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
Quelque chose de léger et capable de remplacer à la fois un fusil d'assaut et un fusil de précision. Une arme d'une puissance suffisante pour tuer n'importe créature vivante à découvert d'un seul coup, voilà ce que l'État-Major avait demandé en 2729 au Conglomérat National des Arsenaux. Fusil de précision et fusils d'assaut ne faisaient généralement pas bon ménage, mais ce fut là un défi que les ingénieurs acceptèrent de relever.


    Reculer d'un peu pour avancer de beaucoup
Cinquante-trois pièces (chargeur compris), toutes en titane, composent le Fusil Multirôle de Première Génération. Conçu de A à Z à partir de rien par les ingénieurs du CNA, il hérite de leur savoir-faire en ce qui concerne les mécanismes de tir et de rechargement. On retrouve ainsi les mêmes principes destinés à empêcher tout enrayage de l'arme, mais sur-dimensionnés au Calibre 12.7×99mm OTAN.

Si l'arme perdit en puissance de feu (comparé aux Fusils de Précision du CNA) et en cadence de tir (comparé aux Fusils d'Assaut), il n'en résulte pas moins quelque chose d'hybride tirant avantage des deux côtés, avec une portée et une précision considérablement accrues comparativement au FA CNA Mk I Rev A que le FM CNA est voué à remplacer, ainsi que d'un recul réduit et d'une discrétion augmentée par rapport au FP Mk II, dont il voué à en marginaliser l'usage.

Les munitions, d'un autre côté, à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.

Spoiler:
 



Dernière édition par Tarim Secundus le Sam 7 Jan - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarim Secundus



Messages : 38
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Mar 27 Déc - 16:46

Citation :
FM CNA Mk II
Fusil Multirôle de Seconde Génération du Conglomérat National des Arsenaux

  • Constructeur :
    Conglomérat National des Arsenaux
  • Poids :
    5,4 kg (non chargé) / 7,6 kg (chargé)
  • Taille :
    720mm
  • Munitions :
    • Balles - Calibre 12.7×99mm OTAN
    • Cartouches FAP - Calibre 12

  • Mode d’action :
    Semi-Auto / Auto
  • Cadence de tir :
    340 tirs / min
  • Portée théorique / pratique :
    2800m / 2000m
  • Précision :
    Avancée
  • Puissance :
    Forte
  • Recul :
    Faible
  • Capacité d'un chargeur :
    • Arme principale: 100 munitions
    • Fusil à pompe (FAP): 20 munitions

  • Date de création :
    2659
  • Caractéristiques techniques :
    • Robuste
    • Fiable
    • Lourd
    • Adapté à tous types d'environnements
    • Particulièrement puissant

  • Prix arme / chargeur :
    • Arme: 2150 GC
    • Chargeur: 15 GC
    • Chargeur AP: 70 GC
    • Chargeur JHP: 70 GC
    • Chargeur Magnum: +30 GC
    • Chargeur FAP : 10 GC

  • Accessoires :
    • Pointeur laser: intégré
    • Crosse rétractable: intégrée
    • Viseur numérique x2 à x32: intégré
    • Fusil à pompe semi-automatique: intégré
    • Lampe tactique: 20 GC
    • Silencieux: 250 GC
    • Lance-grenades: 500 GC

  • Vente libre :
    Non
  • Production :
    Oui
    Contexte de développement
Le succès du FM CNA Mk I fut mitigé. D'un côté un concept novateur et intéressant, et de l'autre l'arrière-goût désagréable que laisse un travail inachevé, incomplet. On déplora d'abord la disparition du lance-grenade 20mm, pourtant si pratique. Fut ensuite constaté que, s'il s'agissait là d'un fusil d'assaut correct, il ne suffisait pas pour autant à remplacer le FA CNA MK II, lequel pèse vraiment très lourd quant il est porté à bouts de bras... Vinrent enfin des critiques comme quoi le FP CNA Mk II avait encore de beaux jours devant lui face à la faible puissance ainsi qu'à la portée jugée ridicule de la Première Génération du Fusil Multirôle.

C'est dans ce contexte que le CNA décida en 2653, en secret et de son propre chef, de lancer un programme de développement pour un nouveau FM CNA, le futur Mk II. Il devrait rattraper et corriger toutes les imperfections de son prédécesseur, au point de devenir une nouvelle version à par entière et non pas une simple révision ou mise à jour.


    Le perfectionnisme poussée à l'extrême
Cinquante-et-une pièces (chargeur compris), toutes en titane, composent le successeur du Fusil Multirôle de Première Génération. Repris de zéro, le FM CNA Mk II est ce que le Mk I aurait du être.

Plus puissant, plus performant, plus rapide et plus réactif, doté d'un rail permettant l'intégration d'un lance-grenades et d'un système de rechargement à l'utilisation quasi instinctive, c'est là la quintessence de l'industrie militaire tarimienne, concentrée dans un fusil. On constate, pour la première fois, l'apparition d'une visée informatique assistée et non plus seulement électronique, superposée à une visée optique classique, pour les cas de problème d'alimentation ou d'exposition à des IEM.
Tout ceci conservant malgré tout la fiabilité et la robustesse ayant fait la réputation de toutes les précédentes générations d'armes du Conglomérat National des Arsenaux.

Les munitions sont, comme toujours, à base double (nitrocellulose+nitroglycérine), ce qui leur permet certes d'avoir des performances accrues (contrôles et diminutions plus efficaces du recul ressenti), mais aussi et surtout d’obtenir des performances constantes dans différentes conditions de températures et d’humidité, même extrêmes.


    Descriptions des munitions

  • Munitions classiques, aux balles entièrement chemisées.
  • Munitions AP, ou perforantes, conçues pour perforer des armures, elles ont un profil particulier et leurs balles sont entièrement chemisées d'une fine couche de graphène avec un cœur en uranium appauvri, tandis que la cartouche contient une charge de poudre deux fois plus importante.
  • Munitions JHP, ou "Jacketed Hollow Point", dont la balle n'est que partiellement chemisée (pour éviter d'enrayer le canon) et s'avère creuse. La capacité d'expansion de cette balle ainsi que sa très faible force de pénétration lui confèrent une létalité impressionnante contre une cible non protégée tout en autorisant ainsi le tir dans un environnement "fragile" ou sensible aux risques de ricochet.
  • Munitions Magnum. Toutes les munitions citées précédemment peuvent être dotée d'une surcharge de poudre dans la cartouche, équivalente à la moitié de la charge en poudre d'une munition classique.

Spoiler:
 


Edit: Modification du recul de Très Faible à Faible sur suggestion de Chronos / EKA


Dernière édition par Tarim Secundus le Sam 7 Jan - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKA

avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   Jeu 29 Déc - 14:56

Pour les multirôles. Même avec un travail sur les munitions le recul n'est-il pas faible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiches d'armement de Tarim Secundus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiches d'armement de Tarim Secundus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armement du Hammer Ork
» Fiches Air Force diveses
» Avant de poser une question: Récapitulatif des fiches techniques
» [Bassin du Tarim] Cité état de Touen-Houang (Dunhuang, 敦煌市)
» Fiches de persos warhammer quest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Armement-
Sauter vers: