L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Skeïbien aristocratique

Aller en bas 
AuteurMessage
Skeïb



Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2009
Localisation : Mazaharpet - Secteur Alpha

MessageSujet: Skeïbien aristocratique   Lun 12 Oct - 11:49

Portails liés à cet article:
 

Parlé en: République Royale de Skeïb
Locuteurs: ~67% de la population skeïbienne + ~600.000 individus dans le reste de l'Univers humains.
Issu de: Polonais Standard (Terre)
Alphabet: Latin
Type: Flexionnelle, voir isolante sur certains mots

Le Skeïbien aristoricratique est une langue locale à Mazaharpet qui est dérivé du Polonais Standard. L'on remonte les premières mutations linguistiques dès la colonisation mazaharpiote où les immigrés polonais, fuyant la répression russe et la surpopulation, s'installèrent en nombre sur Mazaharpet. Ces premières mutations prirent l'apport du Global Standard qui était la langue administrative de Mazaharpet, notamment dans les domaines techniques. Au moment de l'indépendance des États de Mazaharpet, le skeïbien devient un instrument politique de la part d'Ivan Ier, Roi de Skeïb, pour créer l'unité au sein du tout jeune état qui regroupait plusieurs dizaines de communautés différentes (Slovaque, Croate, Serbe, Ukrainien, Russe,...) au sein de ces anciennes frontières. De ce fait, il devient la langue officielle de l'administration royale, mais aussi la seule langue apprise dans les écoles religieuses. C'est durant cette période de construction nationale que la grammaire skeïbienne sera fixée, une première fois, notamment par Zdzislaw Michalak, linguiste de l'Ecole de Linguistique Appliquée de Pergzov. Ce dernier écrira de nombreux essais et mémoires sur la richesse du dialecte skeïbien qui se déclina rapidement en différents courants, donnant le skeïbien aristocratique et le skeïbien commun. A ces deux courants s'ajouteront une multitude de déclinaisons, fruits de l'Histoire skeïbienne et mazaharpiote. L'on peut citer les plus connues comme le skeïbien tarranique, le skeïbien perléen et le skeïbien carcaran. Le skeïbien aristocratique correspondera, pendant plusieurs centaines d'années, au dialecte des élites économiques, politiques et culturelles. Ce dernier ne subira aucune altération grammaticale, comparé au skeïbien commun que la République Royale imposera, après plusieurs modifications et ajouts des linguistes dits "républicains". Il faudrait d'ailleurs attendre dizaine d'années, avant de voir s'imposer le skeïbien commun auprès de l'élite, notamment culturelle. Sa démocratisation venant des romans de Gwidon Tobolski, auteur des romans "Jours de l'Éternel" et "Adieu Patrie", premiers romans à avoir été écrit et publié en skeïbien commun. Ces premiers livres créeront un véritable engouement pour le skeïbien commun auprès de l'Intelligentcia locale et créera la pierre angulaire de la nouvelle culture skeïbienne, s'opposant, perpetuellement, à la culture conservatrice du skeïbien aristocratique.

Aujourd'hui, le skeïbien commun est enseigné aux mêmes titres que le skeïbien aristocratique, aussi bien dans les écoles républicaines (École publique, selon la terminologie serannienne) qui fut son principal vecteur de developpement, et religieuses. Néanmoins, la maîtrise du skeïbien aristocratique est "fortement" conseillée pour accéder à certaines grandes écoles prestigieuses ou administrations royales, voir républicaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Skeïbien aristocratique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les BD qu'elles sont bien
» Les films qu'ils sont bien
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» J'aimerais bien qu'on fasse un film sur...
» [Fan-Fictions] Comment bien écrire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Langues et Dialectes-
Sauter vers: