L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 L'Histoire ou nous l'avions laissée ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Apel
Admin
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: L'Histoire ou nous l'avions laissée ...   Jeu 2 Sep - 16:44

L'Histoire ou Nous l'Avions laissé, ou l'Histoire d'Hegemony en Version Texte


En 2050, le monde a beaucoup changé et s'apprête à se lancer dans la plus formidable aventure de l'Histoire de l'Humanité : L'Épopée Spatiale. Celle-ci est facilitée par l'évolution du climat international Terrien. Au fil des années, du développement et de l'enrichissement des pays émergents, le besoin d'accomplissement de soi, fondamental à l'Être Humain (lien) à donner lieu à l'apparition de nombreux États Démocratiques à la surface du Globe. Au nombre des plus vieux il y a naturellement l'Union Européenne, les États-Unis et le Japon, tandis que chez les États plus jeunes, mais pas moins puissants, sont apparut des Démocraties Neuves, très performantes et innovantes, faisant naturellement concurrence à tout ces vieux pays et sur un certain plan d'égalité. Nous retrouvons ici l'ancienne superpuissance Russe, qui a renoué avec son passé glorieux en se tournant résolument vers l'Europe et les États Unis, mais aussi l'Union Indienne, qui est alors la plus grande Démocratie au monde avec près d'un milliard et demi d'habitant. N'oublions pas la Chine, dont le régime communiste a fini par chuter après d'importantes manifestations étudiantes qui ont fait suite à l'anniversaire du massacre de Tian An Mein en 2037. Cette dernière a évolué vers une Union Confédérale ou les diverses Ethnies Chinoises sont solidement représentés. Mais aussi le Brésil, devenue un véritable Cheval de Troie du Développement en Afrique grâce à la Formalisation d'une forme de Commonwealth : la Lusophonie.

Ces puissances Démocratiques sont arrivées à un point ou la Concurrence entres elles n'est plus d'actualité : l'Équilibre des puissances est tel qu'une guerre, ouverte ou larvée entres elles tourneraient naturellement à la Destruction Totale de l'Humanité, sans parler de l'apparition de problèmes quasiment insolubles de surpeuplement, et de raréfaction des ressources naturelles qui nécessitent une coopération internationale pour qu'un début de solution puisse être envisagé. Aussi, en 2064, le Secrétaire Général des Nations Unies : Chang Lang (lien), d'origine Cantonnaise, fait-il un important discours devant l'Assemblée Générale de l'ONU ou il déclare : "Les problèmes auxquels sont confrontés l'Humanité aujourd'hui ne peuvent trouver de solution que dans l'engagement de chacun pour l'élaboration d'une mission commune, que je qualifierai d'Humaine, de Colonisation de notre Système Solaire. J'attire votre attention sur les Bénéfices d'une telle mission Internationale, tant sur le plan économique que politique, environnemental, et humain. Naturellement, il va de soi que les bénéfices de cette mission devront être équitablement reparti entre toutes les nations de notre planète car elle ne serra pas possible sans la participation de tous." L'idée est lancée.

L'année suivante, en 2065, on signe le Protocole de Buenos Aires (lien), qui doit marqué le début de la colonisation du Système Sol (lien). Ce protocole stipule entre autre la création des C.I.C., les Compagnies Industrielles de Colonisation (lien). Ces organismes, fondés par les différents États autour de protocoles de coopération communs donneront plus tard naissance à des Corporations dites Metanationales dont les plus célèbres sont la Myrotech (lien), la MerkurKorp (lien), ou la Minerco (lien). La Mission de ces Compagnie est simple : développer une série de Vaisseaux à même de transporter l'Etre Humain vers d'autres planètes et rendre l'environnement de ces planètes vivables pour lui. La première à faire une avancée significative en la Matière est l'Alliance Eurasiatique (Lien), une compagnie largement financée par des Capitaux Européens, Russes et Chinois. L'un de ses principaux chercheurs est Pedro Benevides (lien). Ce dernier met au point le Premier Moteur à même d'effectuer des vols intrasystèmes en 2070. Combiné à des villes sous dômes, et au Système Galactic Mines One (Lien), il rend parfaitement viable un projet de Colonisation de Mars d'un point de vue Économique et Écologique.

Se pose alors un nouveau problème : la souveraineté des Colonies. Pour y faire face, en 2073, est signé le Traité du Cap (Lien), en Afrique du Sud. Ce dernier proclame la création de l'Union Terrienne (Lien), qui évoluera en 2087 vers la Fédération Terrienne Unie (Lien). On est encore très loin du Gouvernement Unifié et Centralisé qui imposera sa loi à la Galaxie au cour du XXIVeme siècle, mais c'est un très bon début. A la suite du Traité du Cap, les États du Monde accordent à l'ONU la souveraineté totale des Affaires Spatiales et des Discussions avec les Colonies, qui ne seront légitimement la propriété de personne, sinon de la Terre et de l'Humanité toute entière. Le Comité Terrien des Affaires Spatiales (CTAS) (Lien) est fondée, et on appelle tout naturellement Chang Lang à sa tête.

Quelques années plus tard, le premier Vaisseau Colonial Humain sort des Chantiers de l'Alliance Eurasiatique et est acheté par le CTAS. Plein de jeunes colons idéalistes rêvant d'un avenir meilleur (parfois tout juste décryogénisés), il se lance vers Mars avec 300 000 personnes à son bord ... En 2094, la première mission Marsienne est une réussite et les premières villes sous bulles extraterrestre de l'humanité se développent alors un peu partout dans le système solaire. Pour autant, le système Benevides ne permet pas encore des déplacements à une vitesse appréciable pour les êtres humains : les connections entre la Terre et les colonies sont de plus en plus longues et difficiles, à mesure que l'on colonise des systèmes éloignés. Et progressivement, l'ONU finit par céder d'avantage de pouvoir aux colonies, en en faisant une série d'États Fédéraux de la Terre, au même titre que les divers États de la planète mère. L'Humanité est alors administrée, pour la première fois de son Histoire, par un gouvernement unifié : la Fédération Terrienne Unie (Lien). Mais dans les colonies, l'Influence de la Terre se réduit de plus en plus rapidement alors que les Compagnies Industrielles de Colonisation ont recours à des méthodes de plus en plus sauvages pour s'attribuer les concessions des ressources naturelles des Nouvelles Colonies Humaines : Corruption, Assassinat, Petites Guerres Privées à la tête de groupes armés Mercenaires. Elles prennent progressivement l'ascendant sur la Politique des Colonies en devenant celles qui tirent les ficelles derrière la scène.

Face à cette Corruption endémique, la Terre aura recours à ses meilleurs agents et spécialistes Financiers. L'Agence Nationale de Surveillance de la Corruption (lien) (le NOCW (National Office for Corruption Watch), lutte tant bien que mal contre ces mégacorporation, et envoie de nombreux politiciens en prison après des scandales Financiers qui defraient la Chronique (les Affaires Jupiter (Lien), Adonis (Lien) ou Phobos (Lien) ne sont que des exemples très connus d'une série de Casse-têtes Financiers ou s'est engagé le NOCW). Pour autant, dès que leurs agents ont quitté les lieux, les CIC reprennent l'ascendant sur la loi de la FTU et poursuivent leurs petites manigances. Cela aboutit en 2098 à l'assassinat de trois agents de police du NOCW par Plutoninc (lien), la Compagnie qui avait pris à son compte l'administration de Pluton. Cette dernière refuse la venue des enquêteurs de la Terre (voire Affaire Youri Amaneiv (Lien)), et estime en effet être suffisamment éloignée de la Terre pour que celle-ci finissent par abandonner l'idée de représailles. Mais le gouvernement de la FTU, présidé par Aleksi Novasibirsk (Lien) répond en refusant l'accès à ses spatioports des vaisseaux de la Plutoninc. Dépendante de la Terre pour son développement, cette pratique anti-concurrentielle révolte la Plutoninc, et, en fait, toutes les Compagnies Industrielles de Colonisation du système solaire. Mais Novasibirsk a réussit son coup. Elle leur a rappelé qui commande, et la FTU a repris le contrôle de la situation. Pour confirmer cela, elle envoie plusieurs hommes à forte poigne gouverner les Colonies Humaines et réforme largement la Constitution pour donner plus de pouvoir à la Terre. Il s'en suit un ralentissement du processus de Colonisation des nouveaux mondes et un retour aux problèmes de surpopulation et de pollution qui avaient amené l'Homme à se lancer dans l'Espace, sans même parler du recul énorme sur les Libertés Fondamentales causés par la mise en place de gouvernement partiellement autoritaires dans les Colonies.

Dès lors, le Peuple des Colonies accorde beaucoup plus de crédit que ne le voudrait la Fédération aux CICs, qui s'unissent alors après le Congrès de Titania (Lien) et financent plusieurs opérations de colonisation des deux ceintures d'astéroïdes extérieures au système solaire. Elles y installent plusieurs micro-colonies minières et industrielles et financent progressivement la création de flottes de guerre privées. Au départ ces dernières n'ont pas du tout vocation à faire la Guerre, mais simplement à rééquilibré la Balance avec l'UESF (United Earth StarFleet) (Lien), qui compte à l'époque moins d'une vingtaine de batiment, souvent extrêmement imposant mais très faiblement armés (les Cuirassés de classe Crusader (lien) en sont le meilleur exemple). Les CIC se concentrent sur la création de petits patrouilleurs rapides, véloces, et très bien armés pour leur taille (les Premiers Patrouilleurs de Classe Sol (lien)).

Lorsque la FTU découvre le pot au Rose, en 2100, elle envoie une importante escadre de ses vaisseaux détruire le plus important Chantier des CIC. Cela se fait sans trop de mal. Cette attaque militaire contre les CIC indigne cependant le peuple des colonies, qui lance alors plusieurs mouvements de guérilla et de lutte contre le gouvernement Central de la Terre. L'absence d'une véritable Force Militaire Terrienne facilite la prise de pouvoir des guérillas soutenues par les CIC sur de nombreuses colonies, provoquant le début de la Première Guerre Coloniale (Lien) en 2107. Outre son cortège de batailles, de massacres et d'affrontements sanglants, la première guerre coloniale marque surtout les Esprits par l'important progrès technique qui l'accompagne. Le Système de Propulsion de Pedro Benevides est largement amélioré au point que l'on peut désormais faire le voyage Terre-Mars à la vitesse de la lumière et en moins de cinq minutes. La guerre s'accélère alors au profit de la Terre, et cette réduction des distances favorise la centralisation du pouvoir autour des institutions basées à New York, devenue la capitale de l'Humanité. Cette importante Guerre d'Unification marque alors un tournant dans l'Histoire de la Race Humaine.

Son Bilan, bien que très Lourd, favorise l'émergence d'une Nouvelle Fédération Terrienne dont les règles sont mieux définies. La chute de la plupart des Compagnies Industrielles de Colonisation (souvent nationalisées, donnant par exemple naissance au Consortium Naval Terran (Lien)), met provisoirement fin à la lutte de pouvoir qui divise l'humanité. Et quatre années plus tard, la classe Intellectuelle et Politique de la Terre est en pleine ébullition : un vieux croiseur de Classe Mercury (Lien), à été modifié et transformé pour devenir le premier Vaisseau à propulsion Luminique de l'Histoire de l'Humanité : L'ERIK 1 (Lien). Ce dernier est prêt à lancer son premier vol à l'extérieur du système solaire. A son bord : 20 000 Passagers, Cryogénisés, se lancent vers un avenir qu'il espèrent meilleur, après un voyage de 80 années vers la planète Tellurique la plus proche du système solaire : Newton (Lien).

Ce vol, est Historique sous plusieurs aspects : d'abord, c'est le Premier Vol Humain à l'extérieur du système solaire. Mais ce n'est pas tout ! Au cours de ce vol, les Humains, ou plutôt le cerveau-droïde du vaisseau, enregistrera l'existence d'une Race extra-terrestre Belliqueuse qui tentera par quatre fois de l'aborder, les violents Carcars (Liens). Enfin, il enregistrera les premières perturbations Gravifiques, (appelés vents Gravifiques), de l'Histoire de l'Humanité. Les Fameuses manifestations dans l'Espace des Courants Hyperspatiaux du Subespace (Lien).

Après 80 années de vol, l'ERIK arrive sur Newton Prime (Lien), dont il entame immédiatement la Colonisation. Les Colons s'empressent de construire une antenne de Communication gigantesque pour envoyé sur Terre le message de leur succès. Il mettra 80 nouvelles années à arriver, et en 2304, lorsqu'il arrive, l'humanité a quasiment oublié les Colons de Newton. Pourtant, la Nouvelle du succès de ce vol expérimental déclenche l'effervescence sur Terre. Sans parler des multiples améliorations et progrès effectués en matière de vol spatial ! L'Hyperdrive (Lien), ouvre d'énormes possibilités à l'Humanité : la Galaxie lui appartient ! On décrète aussitôt la création de 5000 bâtiments de classe ERIK 2, rebaptisé ensuite Classe Galilée (Lien). Chargées de milliards de colons, ils partent vers des milliers d'étoiles différentes. C'est le Programme Gallilée (Lien), dans lequel s'embarquent 10 milliards d'êtres humains. Hélas, ce programme est vite stoppé lorsqu'en 2370, on constate que seul 8 planètes ont put être colonisées par ce biais : Newton (Lien) en 2224, Tsarysyn (Lien) en 2347, Mazaharpet (Lien) en 2348, Christiansa (Lien) en 2352, Proxima Centauri (Lien) en 2353, Antarès IV (Lien) en 2359, Luderitz (Lien) en 2362, Beltegeuse (Lien) et Aldebaran (Lien) en 2363. Tout les autres vaisseaux ont envoyés le Signal D, qui signifie que l'équipage ou les passagers n'émettent plus aucun signes vitaux, ou n'ont plus rien émit du tout. 10 milliards d'êtres humains sont morts ou portés disparus ...

Le Choc qui suit cette découverte entraine une vive et profonde remise en question de la Fédération Terrienne Unie et l'Implosion du Système Sol dans une Seconde Guerre Coloniale (Lien). Cette dernière voit apparaitre deux factions distinctes dans les Colonies : celles du Système Sol, rassemblées dans la Confédération Solienne (Lien), foncièrement opposées à la Terre et qui refusent d'envoyer de nouveaux Colons dans l'Espace, et celle extérieures au Système Sol, que l'on ne tarde plus à appeler les Républiques Terriennes Unies (Lien). Ces Dernières sont très peu peuplées mais bénéficient de très importants soutiens Financiers de la part de la Terre. Elle le lui rendent bien en constituant les Brigades des Volontaires de la Fédération (Lien). Ces unités combattantes, constitués souvent de Volontaires issus des Forces de Police des Colonies et des Milices de la Terre soutiennent fermement la poursuite de Programmes Coloniaux plus réfléchis. Pourquoi ? Parce qu'ils n'ont aucun intérêts à voir disparaitre les Vols Coloniaux, qui constitueront pour leurs vaisseaux de ravitaillement autant de ports Francs ou s'arrêter, mais aussi la preuve que la Fédération ne les as pas oublié. Cette guerre est notamment marqué par l'usage massif de Missiles Nucléaires InterPlanétaires ou SRBM (Stellar Range Ballistic Missile) (Lien) par les Colonies du Système Sol, et aboutit finalement à une lutte à distance à base d'armes Nucléaires lourdes et de missiles d'Interception.

Ces évènements favorisent l'émergence de la Colonie de Newton, rebaptisée Erikea (Lien), et dont l'Indépendance de Fait, acquise pendant les 80 ans de Blackout total qui ont suivit l'envoi de son message vers la Terre, est difficilement reconnue par la Terre. Elle a finit par sombrer dans le Totalitarisme face aux difficultés qui ont suivit le fort protectionnisme Terrien, et l'éloignement relatif avec la Terre. Banton (lien) a ainsi tenu la planète à l'écart des conflits Terriens et profité de la Faiblesse d'un petit Système Voisin, Mazaharpet, pour l'envahir. La Terre est loin. Elle ne peut s'occuper des Erikeans, et ces derniers supportent de toute façon très mal le Diktat économique Terran et les problèmes Financiers qui l'accompagnent ... Sans même parler de l'encerclement dont est victime Erikea, entourée de Républiques Terriennes Unies !

Encore en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wikimony.forumactif.com
Union
Admin
avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: L'Histoire ou nous l'avions laissée ...   Dim 23 Jan - 13:45

L'administration s'excuse pour le fait que ce topic soit incomplet, mais la quantité de travail à réaliser, et l'obligation de se concerter cause une importante augmentation du temps nécessaire à sa complétion. Tout cela est discuté en interne, et nous espérons pouvoir vous fournir l'intégrale très bientôt.

En attendant, utilisez comme référence la chronologie générale. Elle est certes moins détaillée, mais fera l'affaire. en cas de question précise, posez la ici, ou alors envoyez un MP à un membre du staff (Apel, Union, EKA, Jadis, Skeïb).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Union
Admin
avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: L'Histoire ou nous l'avions laissée ...   Dim 18 Sep - 21:24

MAJ: J'ai le plaisir d'informer les users que le projet avance bien en interne. Nous le publierons lorsqu'il sera entièrement terminé; cela prendra encore du temps, mais nous aurons alors une belle monographie subdivisée en chapitres facilement accessibles par des liens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Histoire ou nous l'avions laissée ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Histoire ou nous l'avions laissée ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Index et informations générales-
Sauter vers: