L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Partis Politiques Seraniens

Aller en bas 
AuteurMessage
Apel
Admin
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Partis Politiques Seraniens   Lun 28 Juin - 17:44

Une bonne partie des organisations qui se définissent comme des partis politiques datent de la période républicaine. Durant le règne de Venator, aucun parti n'était autorisé sauf celui de l'Empereur, qui existe encore aujourd'hui. L'Empereur Thurinus a rétabli la pleine liberté d'expression et d'association, si bien qu'un certain nombre de partis se sont créés depuis, complexifiant le paysage politique seranien.

De gauche à droite, les partis sont :
- la LCS (Ligue Communiste Seranienne),
- le FP (Front Populaire),
- l'UCDI (Union Chrétienne-Démocrate Impériale) aujourd'hui Union Chrétienne-Démocrate,
- l'Union des Droites, qui regroupe :
  • - le PL (Parti Libéral),
  • - l'USL (Union Seranienne des Libéraux),

- la RNS (République Nationale Seranienne),
- le MOSPPS (Mouvement Ordre et Souveraineté du Peuple et de la Patrie Seraniens),
Les voici présentés dans cet ordre.

La Ligue Communiste Seranienne

Ce parti est en marge de la légalité. Tous ses membres sont sous étroite surveillance, et souvent ses chefs sont arrêtés, du fait de leur soutient logistique et informationnel à la Révolution Rouge. Ils ont en effet officieusement partie liée avec cette dernière, ce dont tout le monde est au courant. Elle défend, cela va de soi, une vision communiste de la société et voit Pacificus comme le plus grand mal jamais arrivé dans la mesure ou, selon elle, il est pire que Venator, qui lui ne faisait pas semblant d'être démocrate.
La Ligue est républicaine mais estime que la démocratie ne saurait être restaurée avant que les masses n'aient été rééduquées.
Les communistes sont très peu nombreux et souffrent de l'hostilité de la majeure partie de la population en raison des exactions de la Revolution Rouge, et la police est obligée de protéger leurs locaux et leurs membres importants sans quoi ils seraient massacrés. Malgré cela, c'est le parti sans doute le mieux organisé de tout l'Empire et il est capable de mener des actions coup de poing de grande envergure. En revanche, depuis quelques mois et devant la fin de sa belle mort de la Révolution Rouge et l'abdication de la Rébellion, ils ont un peu redoré leur blason et semblent un peu plus populaires. Toutefois la formation du Front Populaire a probablement largement entamé leur part des voix, bien qu'aucune élection depuis ne soit venu le confirmer.


Rassemblement Socialiste et Social-Démocrate (ancien parti)
Spoiler:
 


Mouvement Social-Démocrate Impérial (ancien parti)

Spoiler:
 


Front Populaire

Ce parti est issu de la reformation d'une unité socialiste entre MSDI et RSSD. Il tente de s'agrandir en rognant sur l'aile gauche de l'UDI, et en détruisant la LCS en récupérant son aile droite. D'un point de vue politique, économique et social, il a maintenu une ligne que partageaient les deux partis. Très interventionniste, partisan des nationalisations et d'une planification souple, il soutient également le fait que les individus subissent la rigueur de l'environnement économique et ne sont donc pas responsables de leur situation. D'où le fait qu'il propose régulièrement des solutions afin de protéger ceux qu'il juge les plus faible : les classes populaires.

Sur la conception de l'État, ce parti a admis l'existence de l'Empire et a pour ligne de conduite de continuer à exister tant que le régime en place est démocratique. Ce qui fait de lui l'un des partis les plus solides actuellement en lice car ses membres ont banni d'un commun accords le débat "République/Empire". Lorsque la République a été proclamée, le Front Populaire a ainsi triomphé en faisant campagne sur l'intérêt démocratique de la Constitution et non plus sur la défense de l'Empire ou de la République. Il s'est focalisé sur les institutions et leur rôle, ainsi que sur les principes de l'Etat et non pas sa nature.

Du reste, on considère l'ouvrage "A quoi rêvent les socialistes ?" coécrit par Terry Alexander et Yakkaterina Romana, comme le texte fondateur de ce parti.


Union Chrétienne-Démocrate (ancien parti)

Spoiler:
 


Union Démocrate et Impériale (ancien parti)

Spoiler:
 


Union Chrétienne-Démocrate Impériale

Résultat de la fusion de l'UDI et de l'UCD, ce parti théoriquement centriste occupe très largement les bancs à la droite des assemblées, puisque les partis officiellement de droite son minoritaires et que la gauche est peu derrière le centre. Il regroupe une part des sociaux-libéraux, les autres étant chez le FP et les rejoignant à grands flots, les libéraux-conservateurs modérés, les chrétiens démocrates et ceux que l'ont pourrait désigner comme les héritiers des républicains sociaux. Ce parti est pleinement satisfait des institutions présentes et ne propose que des arrangements mineurs, bien qu'il affirme officiellement que le débat des institutions transcende le clivage gauche/droite et mérite de larges concertations au sein desquelles le FP sera plus qu'entendu. Après la proclamation de la République, l'UCDI est devenue le principal parti d'opposition. Il a récemment (2761) changé de nom pour devenir l'Union Chrétienne-Démocrate.


Parti Libéral

Ce parti est lui aussi républicain, mais contrairement aux précédents, il prône une économie entièrement libéralisée. Ses membres sont en revanche moins homogène sur un plan moral et politique, certains étant partisans d'un libéralisme s'étendant aussi à ces domaines, et donc à un fort laxisme moral et un grand poids du législatif parlementaire (qui sont plutôt majoritaires depuis la scission de l'USL), d'autres plutôt favorables à un autoritarisme politique, et donc une rigueur morale promue par la loi et un exécutif consulaire fort. Il n'était pas non plus autorisé par Venator, mais dans les faits n'a connu aucune répression, ou presque, de sa part.


Union Seranienne des Libéraux

Là encore, ce parti ne se distingue du précédent que par son appui au régimé impérial. Tous sont pour l'existence d'une représentation nationale, mais ne sont pas tous d'accord quant au poids qu'elle doit avoir. Une minorité prône le libéralisme politique, et accordent un poids relativement limité à l'Empereur (bien qu'aucun ou presque ne voit en lui un dirigeant purement symbolique : tous voient en lui le véritable chef de l'éxécutif, mais ceux là voient un executif soumis au legislatif) mais la majorité et favorable à un éxécutif impérial très fort. Ce parti se définit lui-même comme l'équivalent du PUSA Krypto-Arkilien, bien que, au moins pour l'instant, aucun lien institutionel n'existe entre ces deux partis. Il est à noter que même s'ils ne sont pas pour l'institutionnaliser, les membres de ce parti sont nombreux à vouloir favoriser les Tieffelins sur les autres.


Union des Droites

Ceci n'est pas à proprement un parti puisque l'Union est composée de deux partis librement associés l'un à l'autre mais qui n'ont pas réellement de programme commun. Il s'agit de la coalition électorale des duex partis précédents formée en vue de résister à la montée de la gauche qui a conduit le centre à chasser sur sa droite et a réduit l'électorat de ces parties à son socle incompressible les menaçant de disparition et d'absorption. C'est d'ailleurs ce qui se produit tout doucement avec la fuite des ailes gauches et droites des deux partis vers leurs voisins. Une fuite qui pourrait tendre à renforcer l'extrême droite à terme.


République Nationale Seranienne

Ce parti, traditionnel de l'extrême droite seranienne, est un parti nationaliste tieffelin. Il est favorable à une oligarchie tieffeline, à une grande rigueur morale et s'oppose à la laïcité. Il fut très violemment réprimé par Venator, car il était l'un des plus violents dans son opposition. Il conserve encore aujourd'hui des méthodes très violentes, et a organisé quelques attentats contre les personnalités non-tieffelines nommées à des postes à responsabilités par Thurinus, dont certains ont réussi. Thurinus continue à le tenir sous très étroite surveillance. Il est favorable à un protectionnisme économique très strict.


Mouvement Ordre et Souveraineté (ancien parti)

Spoiler:
 


Peuple et Patrie Seraniens puis Mouvement Ordre et Souveraineté du Peuple et de la Patrie Seranienne

Ce parti, qui était le parti officiel de Vénator a traversé un état de quasi-faillite. Il n'avait pratiquement aucun soutient populaire mais comptait en son sein quelques officiers de l'armée même si les plus importants ont été exécutés ou écartes par Pacificus lors de son coup d'Etat. Il jugeait et juge toujours qu'un nouvel Empereur devrait être choisi, qui respecte la mémoire de Venator. Il mène de très nombreuses actions clandestines. Il a recouvré une certaine influence du fait du ralliement du MOS mais demeure minoritaire et mis au ban par les autres partis. Depuis la proclamation de la République, il est carrément soupçonné d'une demi-douzaine d'attentats manqués contre le gouvernement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wikimony.forumactif.com
 
Partis Politiques Seraniens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOTE SUR LA SUPPRESSION GÉNÉRALE DES PARTIS POLITIQUES
» La politique dans les RR
» Les rudiments de l'Epée
» Les 21 Logions de Christos
» Votre meilleur temps sur Goultard!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Autres organisations-
Sauter vers: