L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 République de Gauma

Aller en bas 
AuteurMessage
EKA

avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: République de Gauma   Lun 14 Juin - 21:42

République de Gauma


Information politiques du pays :

Nom : Gauma
Nom complet : République de Gauma
Nom du dirigeant : Rafael de Sao Jorge
Nom du dirigeant adjoint : Juan de la Sierra del Norte (président du Parlement)
Modèle de gouvernement : régime parlementaire
Institutions importantes : Présidence, parlement bicaméral, provinces et communes.
Alliances : Aucune, relations suspectées avec la Main.
Capitale : Matagalpa Nueva
Informations géographiques :

Étendue territoriale : Toute la planète
Nombre d'habitants : 95 millions
Densité de population : très faible
IDH : 0,698
Pourcentage de population urbaine/rurale : Urbaine: 31%, Rurale: 68%, Autres: 1%
Races les plus représentées : Humains (99%)
Pollution de l'air : Moyenne
Pollution de l'eau : Moyenne
Villes les plus importantes :
- Matagalpa Nueva (8,5 millions)
- Ciudad de Xoaçaxa (3,8 millions)
- Rio de Esmeralda (3,1 millions)

Informations morales :

Religions du pays : Christianisme Himalien
Valeurs : Stabilité, Sécurité, Solidarité

Informations militaires :

Place de l'armée : Moyenne
Nombre de bases militaires : Une quarantaine
Équipement : unionnien, krypto-arkilien, bulkarriote, la Serena, alttorien.


Historique: La République de Gauma est fondée en 2444, quelques temps après la guerre des canonnières, avec l'autorisation de la Fédération Terrienne Unie. La jeune république, d'abord sous protectorat, puis autonome et enfin indépendante, développe une économie agraire, comme elle le faisait déjà sous statut colonial. La concurrence de la Myrotech rendant presque impossible une véritable concurrence en dehors de quelques niches, la planète se spécialise, avec l'aide de quelques anciens terraformeurs, à la conceptions d'organismes génétiquement modifiés pour l'agriculture (notamment des variantes diverses de canne à sucre, plus qu'appréciée dans les zones neutres et ailleurs). Le vrai boom économique ne viendra que vers la moitié du XXVIIième siècle lorsque les premières plantations d'opium (d'abord dans un but légal à la suite de la création d'une coopérative kryptonne associée à des locaux visant à produire des opiacés de qualité en profitant d'un microclimat) apparaissent. La culture de pavot, naturel et génétiquement modifié deviendra rapidement l'un des principaux revenus de l'économie locale (sucre, café demeurent cependant très lucratifs).

Economie: Les principaux revenus de la planète proviennent de l'agriculture et d'une industrie légère survivant tant bien que mal face aux exportations arkiliennes et érikeannes. Une industrie pharmaceutique embryonnaire a réussit à se développer malgré la concurrence kryptonne et jadéenne, elle est soutenue par l'Etat par le biais de mesures protectionnistes. Opium (vendu légalement ou sur le marché noir), café, sucre et quelques mines de cuivre et zinc sont les principaux secteurs économiques de la planète, le secteur tertiaire y est peu développé, sous domination des banques de La Serena (qui y réalise un chiffre d'affaire d'importance grâce, notamment, au blanchiment d'argent sale et aux opérations douteuses).

Dépourvue de véritable industrie de l'armement à part quelques usines de fournitures de campagne, Gauma IV a cependant développé une forme d'industrie sous la forme de filiales rattachées au ministère de la défense et administrée par le Génie de l'armée. Les ateliers de la défense locale sont passés experts dans la modification de matériels, notamment non prévus pour le combat. L'on retiendra principalement le VTB d'origine arkilienne, camion antigrav' blindé transformé en véhicule de combat hérissé de mitrailleuses et de canons légers.

Société:Le système social sur Gauma est très différent selon la province étudiée. En effet, le régime parlementaire et très décentralisé, laisse une forte autonomie aux provinces et communes (un alcade est un homme puissant lorsqu'il est également propriétaire terrien), où les grands propriétaires (ayant généralement un membre de leur famille au Parlement) règnent, cela a déjà été dit, en barons. Certains grands propriétaires, très populaires, organisent des systèmes sociaux eux-mêmes, financent des bourses d'études et la construction d'écoles ou de dispensaires, d'autres, véritables tyrans, exploitent des gens corvéables à merci, ils subissent cependant la concurrence des autres grands propriétaires et sont donc fort rares (les rares se permettant de telles attitudes reposent en général sur de grosses fortunes, telles des mines de cuivre). La majorité des provinces se situent entre ces deux extrêmes et les systèmes de relation patron-client entre la haute bourgeoisie (presque une noblesse) et classe moyenne assure une certaine stabilité (et même une stabilité certaine dans certaines régions). Une forte identité provinciale règne et Gauma IV a connu quelques fois des jacqueries indépendantistes toujours réprimées avec succès. Les véritables velléités indépendantistes demeurent cependant fort rare du fait de l'incapacité à terme d'une province de pouvoir faire face aux dangers inhérents à toute indépendance (menace carcar et nomade, notamment).

Armée: La république de Gauma dispose d'une armée appréciable sans pour autant être très importante. Il s'agit principalement d'une force de défense et de maintien de l'ordre dépourvue de vocation expéditionnaire. Elle demeure cependant bien équipée par crainte des carcars ou des nomades. L'armée bénéficie également du système de la conscription permettant en cas de crise majeure, de disposer de près de six millions de soldats. La seule force véritablement professionnelle est la Marina, la flotte spatiale, composée d'une frégate Sivisky (Union) et de dix-sept patrouilleurs de toutes provenances (canonnières alttoriennes, petits astronefs arkiliens armés à Bulkar), et de chasseurs bulkariotes ; avec l'exception notable des escadrons aériens, véritables troupes de choc souvent soupçonnées d'exécuter parfois les inavouables règlements de comptes de barons de la drogue locaux avec des étrangers, pirates, esclavagistes, mercenaires ou mafieux concurrents.


Dernière édition par EKA le Mar 15 Juin - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
République de Gauma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de l'Ambassadeur de la République de Sienne
» Configurer un serveur publique
» République de Gênes (SRING) (Informations et Traités)...
» RA république anglaise
» Jeux stratégiques sur la République Romaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: États, organisations gouvernementales et internationales :: Etats Mineurs-
Sauter vers: