L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Bombardement de Carcaran (2487)

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Bombardement de Carcaran (2487)   Jeu 3 Juin - 14:54

Bombardement de Carcaran (2487)

Belligérants:
Sérénissime République de Christiansa
Fédération Solaire Unie (escadre jadéenne)
Royaume de Kryptonn
Karas Carcars

Lieu:
Orbite de Carcaran

Chefs:
Alexis I Syllas d'Acre, amiral Christianien
John C. Clarendon, amiral terran
Simon Remiglion, contre-amiral krypton
Chefs carcars

Forces:
Forces christianiennes:
2 bâtiments de ligne classe Pocytron, 8 galiotes classe Ekany, 7 croiseurs légers classe Andrea Doria, 12 patrouilleurs classe Hugenaz, 3.500 soldats d'infanterie de marine.
Forces terranes/jadéennes:
2 croiseurs-escorteurs classe S.C. Clarke, 4 patrouilleurs classe Sol. 500 soldats d'infanterie de marine
Forces kryptonns:
3 croiseurs légers classe Foudre, 2 galiotes classe Ekany, 8 patrouilleurs classe Sol. 1.200 soldats d'infanterie de marine.
Forces carcares:
Plusieurs dizaines de vaisseaux légers, 7 vaisseaux lourds, plusieurs centaines de batteries au sol et trois stations de défense. Environ 15.000 défenseurs.

Issue:

Destruction d'une partie des chantiers spatiaux carcars, et d'une part non négligeable de ses flottes d'attaque. Cependant, poursuite de l'insécurité dans les zones centrales.

Contexte:

Depuis 2450, la piraterie et les activités illégales se multiplient dans les zones centrales. Les carcars, qui se livrent traditionnellement à ce type d'activités, sont de plus en plus souvent concurrencés par les humains, ou même les esclavagistes de Botmélie. En parallèle, l'augmentation du volume du commerce entre les systèmes fait que la piraterie croissante cause des pertes toujours plus importantes qui mécontentent les autorités et milieux commerciaux, poussant les gouvernements à agir. Ainsi, en 2486, le grand conseil de la Sérénissime République vote l'envoi d'une expédition sous le commandement du célèbre amiral Alexis Syllas. Celle-ci rencontre sur le chemin une force jadéenne, puis une force kryptonne, et, s'associant, les trois flottilles espèrent régler temporairement au moins le problème en procédant au bombardement de Carcaran.

Le début du siège:

Placés temporairement sous le commandement informel du christianien, les trois forces s'approchent de Carcaran aussi vite que les conditions de vol hyperspatial exécrables du secteur Central le permettent. Des éclaireurs Carcars rapportent à Carcaran l'approche de l'armada coalisée, provoquant un petit exode des marchands et karas (clans) les plus faibles. Seuls ceux possédant des biens immobiles et les chefs de clans se sentant capable d'affronter les humains restent en arrière. On arrive donc à un équilibre des forces, légèrement en faveur des humains (sans les installations défensives).
Les flottes humaines sont majoritairement composées de matériel Terrien et Christianiens (les deux principaux constructeurs de vaisseaux de l'époque), notamment les galiotes classe Ekany, construites à l'Arsenal de Christiansa depuis 2466 et les patrouilleurs classe Sol terriens.
Le 7 janvier 2487, la flotte coalisée arrive en orbite de Carcaran, orbite partiellement vide. dès les premières heures, les unités carcarans entament un féroce combat contre les envahisseurs, facilité par les difficultés de communication entre les alliés de circonstance. Cependant, le 8 janvier, l'orbite est largement sous contrôle des coalisés.
Ceux-ci contactent leurs gouvernements respectifs, et obtiennent l'accord pour mener des "opérations d'élimination de la piraterie et de ses bases orbitales et de surface": c'est l'autorisation d'un bombardement en bonne et due forme.

Le bombardement et le retrait:

Du 8 jusqu'au 22 janvier, la flotte coalisée, notamment grâce à ses puissantes galiotes, bombarde Carcaran avec des charges à fusion, des obus incendiaires, des charges de brise-blindage, des charges chimiques. Ça n'est pas un bombardement continu, mais plutôt une série de destructions ponctuelles et ciblées. Les chantiers spatiaux subissent plus de 1.200 bombardements, les principales villes plus de 200, et les stations orbitales une centaine. On a estimé le nombre de victimes à près de 15.000. Les pertes matérielles sont estimées à plusieurs centaines milliards de crédits.
Plusieurs tentatives de sorties ont étés brisées par la flotte humaine, qui manifeste clairement sa supériorité technologique et stratégique, ainsi que celle de son commandement. Cependant, l'épuisement de son ravitaillement et de ses munitions, ainsi que les frictions régulières entre les commandants conduisent le haut-commandement terrien à rappeler l'escadre de Jadis, qui quitte l'orbite. Finalement, d'un commun accord, le 23 janvier, les deux escadres restantes quittent également le système de Carcaran, satisfaites.


Portails liés à cet article:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bombardement de Carcaran (2487)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zombie Bombardement - Sam Black
» Journal du Krasnoarmeïsk
» Flak Meere
» D-Day 1944 (Vae Victis n°57)
» Supplément Cassino

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Batailles importantes-
Sauter vers: