L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez
 

 Disparitions de vaisseaux

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
Union

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

Disparitions de vaisseaux Empty
MessageSujet: Disparitions de vaisseaux   Disparitions de vaisseaux Icon_minitimeMer 12 Mai - 20:00

Disparitions de vaisseaux

L'espace est immense, et les vaisseaux et planètes ne sont que de minuscules ilots en son sein. Ainsi, depuis le début de l'aérospatiale, on estime que environ 24 millions d'astronefs ont étés perdus en espace profond, ce qui représente une fois et demi le nombre actuel d'astronef. Rapidement, les scientifiques se sont penchés sur le problème, mais également d'autres "experts", faisant naître un certain nombre de théories et de légendes à ce propos.


Disparition du S.S. Woji Hoto
Le Woji Hoto était l'un des premiers astronefs au long cours construit par l'humanité. Affrété par le PCU (Pacific Countries Union), il était en 2210 un concentré extraordinaire de technologie moderne. Dix ans auparavant déjà, le S.S. Kenneth G. Douglas était arrivé jusqu'à Perséphone, la petite planète vide et détachée de tout système stellaire qui se situe environ à mi-chemin du système solaire et le système de Proxima Centuri. A la surface de Perséphone, le Douglas a laissé une petite base, dont l'équipage est correctement renouvelé. Le Hoto reprend ensuite sa route, et, trois jours après son départ, tout contact est rompu. Jamais on n'apprendra ce qui lui est arrivé, et aucun reste ne sera jamais retrouvé. La disparition du Hoto, long de deux cent mètre, avec les meilleurs moyens de son époque et 2.000 membres d'équipage a arrêté net l'effort interstellaire pendant près de dix ans; devant l'absence de relève, les occupants de la base de Perséphone se placèrent pour près de vingt-cinq ans en cryo-stase.


Programme Galilée
Le programme Galilée est la plus grande catastrophe de l'histoire humaine, basée sur l'une des plus importantes découvertes, l'hyperpropulsion. A l'époque de son lancement, en 2304, la production de nourriture est en chute libre, tandis que la population devient trop importante, à près de 18 milliards, loin au dessus des possibilités de l'hébergement du système solaire. Aussi, on envoie le maximum de colons "volontaires" à l'extérieur, vers des cibles très hypothétiques. Des centaines de vaisseaux coloniaux géants sont envoyés dans toutes les directions. De nombreux astronefs seront attrapés par les chasseurs d'esclaves Carcars, d'autres retrouvés réduits en miettes par les puissances forces asymétriques des tempêtes spatiales. On estime que 11% des vaisseaux sont arrivés à destination, et que 17% ont étés capturés par les carcars. Ainsi, près de 8 milliards d'humains d'humains ont purement et simplement disparu de la circulation.
Parmi ceux-ci, il y a environ 55% de vaisseaux que l'on n'a jamais retrouvé. Ceux-ci ont pu tomber en panne, et se retrouver errant dans le vide total, ce qui signifie la mort lors de l'arrêt des systèmes vitaux... mais seulement au bout de millénaire. Un espoir de retrouver ces vaisseaux subsiste encore donc. Sinon, des vaisseaux ont pu être perdus dans l'hyperespace. Phénomène rare, il peut cependant être le cas pour les moteurs primitifs comme ceux des vaisseaux du programme Galilée: une vaisseau a une surcharge énergétique, qui passe dans le réacteur hyperspatial. Là, la surchauffe peut engendrer soi un arrêt total du moteur, soit une accéélération qui brûle les sécurités, et augmente la vitesse du facteur 100. Ainsi, des vaisseaux Galilée sont peut-être arrivés très loin hors de l'univers connu...


Le M.S.S. Titan
Le M.S.S. Titan est le plus grand vaisseau jamais construit par l'humanité. Lancé par la Myrotech en 2575, il avait pour objectif de pouvoir raffiner des astéroïdes dans sa cale de plusieurs kilomètres de large. Fierté de la compagnie, il hébergeait 250.000 hommes et femmes. Pourtant, ce Léviathan s'évanouit un beau jour dans les profondeurs de l'espace, sans laisser aucune trace. En 2665, les 54 kilomètres de longs du Titan part en hyperespace pour un voyage très court, d'un système à l'autre. Mais il n'arrivera jamais. Ça n'est que cinquante ans plus tard, en 2713, qu'un contrebandier retrouve ce qui va devenir une grande base de pirates, dans le secteur Proxima.
Dans la soute du vaisseau, l'astéroïde sur lequel l'immense unité travaillait a, pendant le transport, bougé assez fort pour broyer le central électrique. Les incendies électriques déclenchés dans tout l'astronef ont aspiré en quelques instants tout l'oxygène, tuant presque tout l'équipage. Cette terrible catastrophe a causé de graves problèmes à la Myrotech, et alimenté les fantasmes quant à la cause: intervention d'aliens inconnus, complot terrien, erikean, unionien, porte sur une dimension parallèle, trou noir inconnu...


Le Andreo Jenotti
Le Andreo Jenotti est un supercargo de la Ligue Hanséatique, et avait un tonnage presque équivalent au Titan. Lancé en 2579, dans le cadre de l'impitoyable concurrence entre les principales corporations de la galaxie, durant les années 2570, il avait une longueur de 55 kilomètres, et d'une largeur de 10. (Titan: 54, 15). Ses immenses soutes étaient capables de transporter des marchandises sur près de 98 millions de mètres cubes. Pour cela, il a été équipé avec des propulseurs uniques, douze moteurs EV. 2000 "Poseidon". Pendant près de douze années, le Andreo Jenotti sillonnera les espaces connus, en tant que "navire amiral" de la Hanse. Puis, entre 2589 et 2591, une série d'incidents au niveau des systèmes de soutient de vie de ses interminables coursives conduisent au passage en cale sèche, en orbite de Christiansa. Le Andreo Jenotti repart en mission une fois réparé, en 2593. Lors de son troisième voyage, une croisière banale entre Alganzaar et Jadis, l'impensable a lieu. Le "monstre" part en hyperespace au large du système de Mazaharpet, et disparait corps et biens avec ses soixante-dix membres d'équipage. Depuis ce jour, là aussi on a beaucoup fantasmé, mais le Andreo Jenotti, lui, n'est jamais réapparu.


Le L.S.S. General Santurun et l'UFTS Space Star VII
Ces deux vaisseaux étaient pour le premier un méthanier originaire de La Serena, le General Santurun, de moyen gabarit, et d'un ferry de transport de passager, le Space Star VII, faisant l'omnibus entre Krypton et Lüderitz, en passant par Arkilia, Alganzaar, Jadis, Christiansa et Lüderitz. cette ligne a été mise en place en 2617. En 2647, les deux vaisseaux font partie d'un convoi d'une trentaine d'astronefs, durant le segment final de leur voyage entre Christiansa et Lüderitz. A une quarantaine d'années-lumière de Christiansa, le Space Star VII a une avarie mineure à son réacteur. Le General Santurun, au nom de la camaraderie de l'espace, reste en arrière aider à la réparation. Ils resteront trois heures à l'arrêt, et leur présence sera signalée par plusieurs autres convois passant. L'avant-dernier message fait état du fait que la réparation est terminée, et que les deux vaisseaux reprennent leur trajet vers Lüderitz, le contrôle spatial de Lüderitz leur attribuant un nouveau créneau d'atterrissage. Le dernier message arrive une demi-heure plus tard, depuis des coordonnées bien trop lointaine pour être ce simple temps, même en vitesse maximale, atteintes: l'équipage du General Santurun annonce qu'ils ont remarqué un divergence par rapport à leur trajet, et qu'ils effectuaient une correction. Puis, c'est le vide, en sachant que les vaisseaux présents sur le même corridor hyperspatial n'ont pas dévié d'un iota. Trois astronefs patrouilleurs de la marine sont dépêchés sur le point du lieu de la dernière communication, sans résultat. L'affaire est classée, et les familles de disparus consolées.
L'affaire reprend plus de cent ans plus tard. En 2754, dans le secteur de Jadis, les radars sub-spatiaux jadéens détectent deux unités spatiales sortant de l'hyperespace. Lors les douaniers et patrouilleurs jadéens arrivent sur place, ils découvrent deux vaisseaux démodés et criblés de petits impacts de micro-météorites. En montant à bord du ferry pas un sas intact, ils découvrent un vrai vaisseau hanté. Tout les systèmes sont éteints, et l'air est devenu pauvre et rare, la gravitation artificielle limitée au maximum. Mais tout le reste est encore en place. Les vêtements sur les lits, les brosses à dent dans les gobelets, le chariot du diner dans les couloirs, les tasses de café à moitié vides, même les plombages des passagers, répandus au sol. Par la suite, les membres de cette équipe de douaniers eurent d'affreux cauchemars, en raison de l'atmosphère sépulcrale régnant dans les immenses étendues vides. Les enregistreurs de vol sont tombés en panne en même temps que tout le reste du système électronique-base environ 4 heures après le dernier contact avec Lûderitz, en 2647, sans raison apparente. A ce moment là, les deux astronefs étaient déjà situés à plus de 500 années lumières de leur point de relâche, soit la distance Arkilia-Erikea, au-delà des territoires transchristianiens, vers la bordure extérieure de la galaxie. On a ramené le ferry à Christiansa après vérifications, et le General Santurun à La Serena. Tout deux semblent être partis en voyage en espace profond, mais leurs équipages et passagers semblent s'être envolés tout d'un coup. L'on n'a toujours pas découvert ce qui a fait que ces vaisseaux se sont éloignés à une vitesse supérieure à celle de tout autre vaisseau humain, hors des corridors hyperspatiaux, pour les faire revenir un siècle plus tard, sur un vecteur totalement différent dans un secteur totalement différent.


Portails liés à cet article:
 


Dernière édition par Union le Sam 22 Jan - 15:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Disparitions de vaisseaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de photo de vaisseaux
» Vaisseaux Orks fait maison
» Les Vaisseaux des Mondes de La Trinité
» [Achat terminé] Vaisseaux Space marines.
» Vitesse des Vaisseaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Evènements-
Sauter vers: