L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Principales sources d'énergie de Hegemony

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Principales sources d'énergie de Hegemony   Mer 5 Mai - 21:40

Après avoir dépassé le stade charbonnier puis pétrolier, l'humanité s'est engagé dans l'exploitation de sources d'énergies à la fois plus productives et moins coûteuse, entraînant un fort développement technologique. De plus, l'isolement spatial de départ des colonies a permis une forte spécialisation de certaines d'entre elles.

[Les autres, complétez avec ce que j'oublie, je dois me dépécher ce soir.]



Fusion nucléaire
La fusion nucléaire est l'énergie des étoiles. Grossièrement, deux noyaux atomiques légers s'assemblent (fusionnent) en un noyau lourd. Les plus utilisées sont le deutérium et le tritium, dont la fusion donne de l'hélium. Les conditions que permet un réacteur à fusion (ou, dans les cas technologiquement avancés comme au XXVIIème siècle, les micro-réacteurs) créent un plasma électriquement neutre, où les réactions ont lieu. les électrons "libérés" donnent une quantité d'énergie formidable, qui, correctement captée et réutilisée, permet d'alimenter toute une ville avec quelques grammes de matière propre à la fusion, et il en va de même pour un astronef ou une exo-armure.
Une autre utilisation, moins pacifique, de la fusion nucléaire est la bombe à hydrogène, qui a notamment servi à la destruction de botmélie.
La fission nucléaire, processus moins sûr et moins productif, quoique plus facile à maîtriser et plus ancien, est encore utilisée sur certains mondes des zones neutres et du "Chaudron".



Extraction solaire
Cette technique permet d'extraire l'énergie des couches supérieures des étoiles. Mise au point par les terriens vers 2147 autour du Soleil, les recherches ont brusquement cessé après l'accident de 2201, lorsque la station extractrice principale, suite à un dysfonctionnement, sort de son orbite et se fait dééésintégrer dans les feux de l'étoile, provuquant plus de huit mille morts, et une panne généralisée sur Mercure et Vénus.
Depuis, la technologie a été reprise et perfectionnée par les christianiens et les tsarysyniens, dont les savoir-faire, convergeant en 2500 avec la formation de l'Union, ont permis la mise au point de foyers stellaorbiteurs sûrs et efficaces. Ainsi, l'étoile du Radiant, celle du système de Christiansa, est cerclée par cent-vingt-trois foyers extracteurs qui assurent plus de 75% de l'approvisionnement de la planète. L'énergie, drainée par un rayon capteur photonique à polarité inversée, est concentrée dans un autre rayon, un laser-B d'une largeur de dix centimètres, et transféré vers une première station-collectrice, au dessus de l'écliptique solaire - ce qui permet d'être approvisionné quel que soit la position relative de la planète et de l'étoile dans la rotation - d'où le rayon est retourné, fusionné avec les autres et atteignant une épaisseur de un mètre, vers une deuxième station, en orbite lointain de Christiansa. Enfin, de là, il est envoyé à la station de distribution orbitale, qui le renvoie selon la rotation de la planète dans plusieurs récepteurs au sol. La propreté absolue et la grande production d'énergie possible en font l'un des systèmes les plus performants du monde - le système stellaire de Christiansa a le plus grand nombre de kilowatt/heure/individu du monde humain -, mais les coûts abyssaux d'installation et la nécessité d'un très haut niveau technologique le rend peu accessible.



Géothermie
La géothermie est une technologie qui consiste à draîner l'énergie non pas d'étoiles, mais du sol. Des tiges et des forages profonds, jusqu'à l'orée des couches magmatiques, captent la chaleur de la croûte planétaire et la transforment en énergie. Bien maîtrisé et très répandu dans les zones neutres où les planètes ne veulent pas devoir dépendre d'un approvisionnement hasardeux, ce concept présente cependant quelques limites: d'une part, les planètes sans activité géologique - elles représentent 20% des planètes habitées tout de même - ne peuvent y recourir, et ensuite, la productivité de cette technologie est naturellement très faible.



Énergie hydraulique et marémotrice
Très ancienne, l'énergie hydraulique est encore très utilisée, en raison de ses coûts faibles et de son excellente efficacité. De plus, les systèmes marémoteurs et à extraction aqua-thermique - on extrait de la chaleur et de l'énergie de l'eau chaude, une technologie de Lüderitz - permettent aux planètes océaniques d'obtenir de l'énergie de façon fiable et peu chère. Cependant, ici aussi la productivité reste faible.



Énergies solaires et éoliennes
Longtemps vues comme la panacée et les énergies d'avenir, ces deux formes d'énergie ont beaucoup déçu. La faible productivité des centrales solaires, et les importantes surfaces nécessaires, ainsi que l'absence de volonté politique ont confiné la technologie solaire aux revêtements des unités spatiales. Quant à l'énergie éolienne, elle a été abandonnée à la fin du XXIème siècle, face à la fronde de la population contre les multiples nuisances qui y sont liées, tandis que les bilans économiques décevant ont repoussé les investisseurs. Actuellement, seuls certains mondes utilisent encore ces technologies, comme Alexandrie, où les taux anormaux d'ensoleillement et la canicule perpétuelle ont permis une bonne productivité du solaire.

[compléter selon vos idées donc. J'éditerais encore un peu demain, mais ne vous gênez pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Principales sources d'énergie de Hegemony
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OpenJabNab / NabIzDead ok mais les sources de Mindscape ??
» Cochin-Singapour - 20/01/10 - 20H sur VO70
» Ludadide, retour aux sources.
» Myrioképhalon
» [Energie/Commandement avec un seul Coreset] Eowyn-Dunhere-Théodred

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Physique Luminique & énergie-
Sauter vers: