L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Siméon Kovatkian

Aller en bas 
AuteurMessage
Union
Admin
avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Siméon Kovatkian   Mar 2 Mar - 20:36

Nom: Kovatkian
Prénom: Siméon Vartkès
Nationalité: Fédération Terrienne Unie
Dates: 2314-2401
Fonction, rang: Spéculateur, chef d'entreprise, philanthrope, pionier
Place dans l'histoire: Assez importante dans l'histoire de la conquête spatiale.



Biographie :
Siméon Kovatkian est né en 2314, à Malatya, sur Terre, dans une famille de très modeste condition. Cependant, doté d'une grande capacité de travail et d'un excellent discernement, il parviendra à quitter rapidement cette position peu prometteuse sur une Terre déchirée entre les problèmes sociaux et la colonisation des étoiles; ainsi, à treize ans, en 2324, il est admis au prestigieux Institut de la Fédération, qui forme les principaux technocrates de l'état global. Même là il se fait remarquer par ses capacités, mais également par son opiniâtreté et son absence de facilité dans les relations humaines. Pendant neuf ans il y étudie durement au côté des futurs plus hauts personnages de l'État, puis, avec son diplômé de deuxième grade en poche, quitte l'Institut en 2332, suite à une dispute avec un responsable, et se met à son propre compte comme courtier, même si au bout de quelques affaires, il devient de facto un spéculateur à la bourse de Atlantica. C'est ainsi qu'après à peine un an comme (déjà excellent) travailleur des marchés financiers, il parvient à signer un contrat exceptionnel qui sera la base de sa (colossale) fortune future: auprès de l'office Fédéral des ressources minières spatiales, il se réserve un droit exclusif sur les richesses d'un secteur stellaire lointain d'environ 25 AL par 25 AL, et dont la colonisation paraît à l'époque n'être qu'une lointaine chimère. L'intégralité de l'opération lui coûte trois milliards de crédits fédéraux, somme ridicule eût égard pour les possibilités offertes.
Puis, en 2335, alors qu'il s'est déjà considérablement enrichi (il est multimillionnaire, quoique encore snobé par la haute société de la capitale fédérale), arrive sur son bureau un épais dossier transmit par l'office fédéral: pas moins de trente-quatre projets de colonisation de "son" secteur stellaire dans le cadre du programme Galilée nécessitent sa signature. L'office propose de racheter sa part, mais il a l'intelligence de ne pas totalement refuser: il fait savoir aux fédéraux qu'il est prêt à la céder tout en conservant un intéressement à hauteur de 5%, ainsi qu'une part dans les sociétés de colonisation également d'environ 5%. Les fédéraux et les colonisateurs acceptent, et l'affaire est dans le sac. Lorsque le premier des vaisseaux arrive dans ce secteur -le "Volgograd", sur la planète Tsarysyn - en 2347, c'est toute sa fortune qui prend son envol: des dizaines de colonies s'installent, créent des richesses, minent les astéroïdes et les mondes. Siméon Kovatkian devient multimilliardaire, l'un des hommes les plus riches de la FTU, et sa petite société d'investissement SVK Invest. s'agrandit démesurément, brassant des capitaux parfois supérieurs à ceux du PIB de grandes colonies comme Beta Centuri ou Erikea. C'est également à ce moment là qu'il acquiert un certain nombre d'oeuvres d'art prestigieuses, notamment la Vénus de Milo, Louis XIV en costume de sacre, ou encore les Demoiselles d'Avignon de Picasso, pour n'en citer que des connues. Pour la conservation de cette splendide collection privée, il crée une Fondation Kovatkian pour l'humanité, qui prendra peu à peu des rôles de plus en plus importants dans la colonisation et l'aide aux initiatives culturelles, cela financé par des actifs de SVK Invest., puis par ceux d'une société semblable crée uniquement pour donner une rente à la Fondation.
L'autre grand coup a lieu en 2350: il coupe l'herbe sous le pied des grandes trans-spatiales comme la Myrotech, la MMK, Marani Shiazu Dynamics ou encore Korinium GL, en rachetant la Compagnie Fédérale d'Exploitation et de Colonisation de Vénus, ancienne société publique en graves difficultés en raison de sabotages, d'erreurs techniques graves ainsi que la concurrence des fameuses firmes. Siméon Kovatkian se débarrasse des problèmes notamment en réduisant les effectifs, en éliminant sans pitié les saboteurs, et en investissant de sa poche. L'un des joyaux du système stellaire entre les mains de "Monsieur 5%", voilà qui a beaucoup déplût à l'époque, mais il répond toujours que ces gens "n'avaient qu'à faire quelque chose pour la sauver quand c'était une société publique!". Contrairement aux grandes trans-spatiales, il n'y construit par la base d'un puissant empire, mais au contraire s'ingénie à effectuer une colonisation pleine de discernement dans des cités aériennes, avec une population devant vivre dans un cadre harmonieux, et y créer une société meilleure. Malheureusement, les colons de cette époque seront remplacés le siècle suivant par une seconde vague, dont les idées xénophobes, suprématistes, ainsi que les projets eugénistes corrompront l'œuvre du philanthrope.
Pendant encore cinquante ans, Kovatkian reste l'un des pontes incontestés de l'économie galactique, prêteur de la Fédération, grand ordonnateur de la colonisation de systèmes stellaires entiers, bienfaîteur des pauvres, et personnage incontournable d'une haute société qui l'a si longtemps méprisé et qu'il méprise ostensiblement. Sur le plan financier, il défendra tout le reste de sa vie durant ses fameux 5%, qui ont étés conservés lorsque les différentes planètes ont accédé à l'indépendance, en tant qu'héritières des corporations colonisatrices. Ainsi, Tsarysyn, Christiansa, Zielona Gora, Amorium, Alttoria, Jadis, Tilea, Tarim Secundus, Secallon Segadors, Renaaq, Alexandrie, (ce sont ceux di premier "carré" d'espace) mais aussi Vanilbar, Bavandar et Ephèse (d'autres) faisaient partie des différentes "zones à 5%", qui lui créeront une fortune de plusieurs centaines de milliards de crédits fédéraux, et resteront propriété de la fondation et de la famille jusqu'à l'époque de la guerre civile terrane.
Quant à Siméon Kovatkian, il travaille à des opérations spéculatives afin de garantir l'alimentation et l'eau potable en Afrique lorsque la mort vient le chercher dans sa demeure de Wick, en Ecosse, après une longue vie remplie. Sa fortune sera léguée à 75% à la Fondation, et à 25% à ses trois enfants. L'homme, lui, a été honoré par de nombreuses statues, des avenues à son nom, et une place dans l'Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Siméon Kovatkian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Champagne Millésimé - Chasse terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Entrepreneurs-
Sauter vers: