L'encylopédie de l'univers d'Hegemony
 
HegemonyAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Armes de facture Skeibienne

Aller en bas 
AuteurMessage
Skeïb



Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2009
Localisation : Mazaharpet - Secteur Alpha

MessageSujet: Armes de facture Skeibienne   Mar 16 Fév - 16:39

Fusil d'Infanterie Wz.95
Mode de tir: Semi-automatique
Fabriquant: Fabryka Królewskie Rezkov (Fabrique Royale de Rezkov)
Portée moyenne: 300-450 mètres
Longueur du canon: 525mm
Longueur: 720mm
Poids: 3160 grammes
Puissance: Correcte
Précision: Bonne
Projectile: 7,62x47mm SkbM (Wz.15 - Incendiaire, Wz.16 - Traçante, Wz.26 - HVAPB)
Recul: Moyen
Prix: 1950 Crédits
Prix du chargeur: 150 Crédits (30 Balles par chargeur)
Améliorations disponibles:
  • Viseur type « Aimpoint » : 150 Crédits
  • Lunette de précision Wz.69 (Grossissement x4) avec vision infrarouge et nocturne : 650 Crédits
  • Pointeur laser : 250 Crédits
  • Baïonnette skeïbienne (Longueur : 20cm) : 25 Crédits
Versions:
  • Wz.95: Prototype et version de pré-série
  • Wz.95A1: Deuxième version avec ajout d'un bipied et d'une nouvelle hausse de visée pour les tirs au-delà de 350 mètres
  • Wz.95A2: Version A1 avec systèmes de rails pour l'adaptation d'une visée laser et d'optiques passives
  • Wz.95A3: Version A2 avec renforcement structurel pour l'emploi de munitions lourdes skeïbiennes
  • Wz.95A4: Ultime version du Wz.95A3 avec des améliorations structurelles et d'entretiens
  • Wz.95A5: Version du Wz.95A4 avec emprunt par gaz et un sélecteur de tir permettant des tirs automatiques et en rafales (2 cartouches par rafale)
  • Wz.95A6: Version du Wz.95A3 remise au standard du Wz.95A5
  • Wz.95A7: Version du Wz.95A3 remise au standard du Wz.95A5 et ajout d'un système ambidextre
Autorisé à la vente : Interdiction de vente sur le sol de la République Royale (Lois Parlementaires Von Gerbaum sur la Réglementation de la vente des armes à feux pour le marché civil, 23 Juillet 2578).
Présence sur les marchés étrangers (Mazaharpiotes et autres): Non
Description: Le Wz.95 a été l'un des premiers fusils de l'Armée Royale Skeïbienne. Conçu et construit par la Fabryka Królewskie Rezkov, avant que la fabrique et les machines-outils ne soient définitivement transférés sur le site de Zaghrab, ce fusil fit couler beaucoup d'encre, notamment auprès des soldats skeïbiens qui décrièrent sa conception initiale et l'absence d'un sélecteur de tir pour effectuer des tirs automatiques. Il est vrai que ce fusil, malgré un design futuriste (Conception Bullpup, abandon des chargeurs semi-droit par un chargeur cylindrique nouvelle génération, structure en acier complété par des éléments composites), souffrait d'un véritable retour en arrière sur son mode de fonctionnement, qui le pénalisa lourdement dans les combats à très faible distance, obligeant ces utilisateurs à mettre continuellement leurs baïonnettes sous la bouche du canon. Réduisant, ainsi, sa précision sur longue distance. Cet anachronisme militaire trouve son origine dans le fonctionnement de la société skeïbienne et notamment des premiers habitants de la Vallée du Thoryn. Très jeunes, les skeïbiens apprenaient à manier les fusils, notamment des fusils à verrou, jugés faciles à utiliser et offrant une excellente stabilité. Beaucoup de partisans combattirent les erikeans, durant la Première Guerre, et les Marines terrans avec des fusils de chasse. Pour certains militaires et responsables terrans, les skeïbiens étaient considérés comme d'excellents tireurs, expliquant le nombre de pertes causés par des franc-tireurs durant les embuscades. Voulant bénéficier d'un avantage évident sur ces adversaires immédiats (République de Gaïen, notamment), les responsables skeïbiens décidèrent d'abandonner le fusil automatique qui avait ses preuves durant plusieurs siècles de combat, pour le remplacer par un fusil semi-automatique qui privilégiait les tirs à moyenne distance, comme les utilisateurs.

Malgré ces défauts initiaux, le fusil acquit une rapide réputation, notamment pour les tirs à moyenne distance. Les soldats adverses craignirent beaucoup les tirs de cette arme, notamment quand elle était dans les mains d'excellents tireurs. Certains soldats préférèrent d'autres armes comme le M-85A1 de l'Armée Tarranne ou R-14 de la République de Gaïenne, copie sous licence du M-48 Mk 19 des troupes coloniales de la Fédération Terrienne. Il faudra attendre la Commission Mixte d'Évaluations de l'Armement pour commencer le remplacement du Wz.95 par un fusil plus moderne et pouvant affronter la plupart menaces, comme conditions climatiques. Ce remplaçant sera le fusil d'assaut Wz.56 en 2546. Il faudra une trentaines d'années pour l'ensemble des unités de l'Armée Royale soit ré-équipée avec ce matériel.

Plusieurs modèles de Wz.95 sortirent de Rezkov ou de Zaghrab, notamment la version Wz.95A5 qui innova par l'installation d'un mécanisme d'emprunt par gaz et d'un sélecteur de tir, souvent désiré. Mais aucune production de série ne sera programmée par les autorités militaires, préférant en acheter en petits lots ou en modifiant des modèles antérieurs (Wz.95A6 et A7). La version A7 verra l'ajout d'un système ambidextre. Certains sources ont annoncé que cette version était réservé aux unités du 51ème Régiment de Montagne (Ancien régiment des Forces Spéciales skeïbiennes, avant la création du GROM). On estime la production de Wz.95 (Toutes versions confondues) à plus de 7 Millions d'unités, dont 12000 versions A5, A6 et A7. Le fusil sera utilisé dans la plupart des conflits mazahapiotes et galactiques. L'Armée Royale conservera une bonne partie des Wz.95 pour équiper certains unités de réservistes et unités de la Milice ou dans des dépôts souterrains. Certains tireurs, au sein des escouades, conserveront des Wz.95, en plus de leurs Wz.56 pour le traitement des cibles à longue distance, avec l'aide d'optiques de précision (Comme les optiques Qertov Optronics Wz.69 ou Aishawa Electronics Wz.85). Aujourd'hui encore, certaines unités de la Milice sont encore équipés de ce modèle, malgré ces 300 ans de vie opérationnelle. Un certain nombre de ses fusils ont été donné à la République Perléenne, durant la Troisième Guerre de Mazaharpet pour rééquiper certaines unités de troisième ligne. Mais cela a été la seule export de ce fusil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skeïb



Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2009
Localisation : Mazaharpet - Secteur Alpha

MessageSujet: Fusil d'Assaut Wz.56   Mer 17 Fév - 1:27

Fusil d’Assaut Wz.56

Mode de tir : Automatique/Rafale/Semi-automatique
Fabriquant : Fabryka Broni Zaghrab (Fabrique d’Armes de Zaghrab)
Portée moyenne : 300-350 mètres
Longueur du canon : 890mm
Longueur : 940mm
Poids : 4750 grammes
Puissance: Correcte
Précision Correcte
Projectile : 7,62x47mm SkbM (Wz.15 - Incendiaire, Wz.16 - Traçante, Wz.26 - HVAPB)
Recul : Moyen à Important en utilisation automatique
Prix : 2750 Crédits
Prix du chargeur : 200 Crédits (40 cartouches par chargeur)
Améliorations disponibles :

  • Viseur type « Aimpoint » : 150 Crédits
  • Pointeur laser : 250 Crédits
  • Lunette de visée (Grossissement x4) : 650 à 1200 Crédits
  • Baïonnette skeïbienne (Longueur : 20cm) : 25 Crédits
Versions:

  • Wz.56: Prototype et version de pré-série
  • Wz.56A1 : Version de série
  • Wz.56A2 : Version du Wz.56A1 équipé d'un bipied pour les tirs à longue distance et d'un viseur Wz.95 - Seulement 9750 unités produites
Autorisé à la vente : Interdiction de vente sur le sol de la République Royale (Lois Parlementaires Von Gerbaum sur la Réglementation de la vente des armes à feux pour le marché civil, 23 Juillet 2578).
Présence sur les marchés étrangers (Mazaharpiotes et autres): Non
Description : Le Fusil d'Assaut Wz.56, contrairement à son ainé le Wz.95, a été extrêmement bien conçu dès le départ par les ingénieur-militaires de la Fabrique de Zaghrab. Suite aux conclusions de la Commission Mixte, les autorités militaires comprirent l'intérêt d'offrir un remplaçant, même temporaire, au Wz.95. Malgré l'importance des pertes skeïbiennes durant le deuxième conflit mazaharpiote et l'invasion carcaran, l'État-Major considérait que le Wz.95 avait parfaitement rempli sa mission. Mais certains opérationnels, comme les officiers du GROM, considéraint que le Wz.95 était d'une utilisation délicate en combat rapproché, obligeant certains soldats à utiliser d'ancestraux M-85A1 récupérés durant les opérations antérieures contre les anciens états alliés de la République de Tarranne. Voir à utiliser le pistolet-mitrailleur Wz.32, seule pistolet-mitrailleur de l'Armée Royale Skeïbienne et souffrant d'importants défauts, comme l'absence de munitions perforantes lourdes.

En 2539, l'Etat-Major, par son Service de Délégation à l'Armement, établit un cahier des charge précis pour son prochain fusil. Dès le début, les militaires demandèrent que le nouveau fusil puisse utiliser les cartouches spéciales Wz.26, surtout que ces derniers étaient devenus indispensable avec l'utilisation massive de droïdes par l'armée erikeanne et, depuis peu, valienne. Cet impératif obligea le renforcement structurel du châssis par un alliage à base d'aluminium et l'ajout d'un système de compensation du recul. Concernant le design, les ingénieurs restèrent sur un schéma bullpup avec un chargeur cylindrique, comme le Wz.95. Ils ajoutèrent, également, un système d'éjection orienté permettant une utilisation ambidextre. Cette amélioration s'ajoute à un sélecteur de tir au-dessus de la poignée. Sur la question de la modularité, les ingénieurs installèrent une poignée amovible, mais avec manipulation d'outils, pour permettre l'installation de rails pour les optiques ou les lasers. Après 2 ans de développement, la Fabrique de Zaghrab proposa un prototype à une commission d'experts. L'arme donna satisfaction aux observateurs et demandèrent les crédits nécessaires à la fabrication d'un lot de pré-série pour équiper certaines unités expérimentales, tel que le 53ème Régiment de Marche, appartenant au 1er Corps du GROM.

Cette unité recevra un lot de 450 Wz.56, dont une dizaine étant les premiers Wz.56A1. Cette unité participera à plusieurs opérations contre les positions valiennes dans les contreforts de la République de Lituannia. Après 7 mois d'opérations intenses, les opérationnels considéraient l'arme comme excellente, même si cette dernière n'avait pas l'allonge du Wz.95. La capicité de son chargeur, sa cadence de tir et son aspect compact étaient autant d'avantages pour le GROM, de manière indépendante, demande une production de série pour équiper ses unités (1er et 2ème Corps encours de création). L'État-major rechigna à payer les premiers lots, mais les opérations frontalières sur Lituannia et sur le sous-continent obligèrent à accélérer l'équipement des unités du GROM, nouveau fer de lance de l'Armée Skeïbienne. En Juillet 2541, l'État-major débloqua un crédit supplémentaire pour équiper le GROM de Wz.56 s'élevant à 2,5 Millions de Crédits. Pour beaucoup d'analystes skeïbiens et étrangers, l'arrivé du Wz.56 au sein du GROM provoqua un bouleversement tactique, surprenant plusieurs soldats et officiers d'Ostwald ou de Tarranne, durant la campagne de Gleijskyµ. Certains le découvront à leurs dépens, comme le raconta le Sergent William Farewell. Son unité, la 2ème Compagnie du 65ème "Kaiser's Hitimili" Régiment, était affectée à la défense d'une position fortifiée, près du village de Leirgnov. Le 15 Novembre 2541, le GROM lança une offensive, avec le soutien du 5ème Régiment d'Artillerie et d'un escadron de chars du 21ème Lancier. Le Sergent Farewell subira le feu nourri des tubes skeïbiens, avant que ces derniers ne se taisent, annonçant un assaut imminent. Fort de son expérience, le sous-officier savait que le fusil règlementaire souffrait d'un lourd handicap, comparé à leur M-85. Quand ils aperçurent les premiers hommes skeïbiens, un échange de coups de feu s'enclencha dans la seconde. Dès les premiers échanges, le sergent s'étonna de l'importance et la cadence des tirs de l'autre côté de sa tranchée, obligeant ses hommes à se terrer pour échapper à la puissance des cartouches skeïbiennes. Craignant un assaut massif, ce dernier demanda l'aide de la batterie de mortiers lourds à une dizaine de kilomètres en haut. Ces dernières intervenèrent quelques minutes plus tard, contraignant les skeïbiens à reculer vers leurs positions initiales, avant que les tubes skeïbiens n'intervenèrent pour empêcher une contre-attaque. Après un combat de deux heures, la situation se figea de nouveau. En examinant certains morts skeïbiens, il remarqua la présence d'un fusil, inconnu pour lui et ses hommes. il utilisait des cartouches skeïbiennes et l'arme abordait le blason de la Fabrique de Zaghrab. Après quelques essais, ces craintes augmentèrent devant la puissance létale, mais aussi la cadence de tir. Il faudra attendre, Avril 2542 pour que le village soit enlevé aux troupes tarrannes.

En Mai 2543, l'Etat-Major programma, suite aux rapports élogieux du Wz.56, l'achat massif de ce nouveau fusil pour ré-équiper l'ensemble des unités. Ce ré-équipement prendra 2 ans et demi, surtout à cause de problèmes d'approvissionnement liés aux bombardements tarrans contre le centre industriel de Zaghrab, détruisant une partie des fonderies et hauts fourneaux de la capitale économique de la République Royale. A cela s'ajoute une réduction du budget de la Défense skeïbienne, causé par une perte de confince du Parlement, suit à l'échec des opérations pour isoler le Duché d'Ostwald de la République de Tarranne (Opération "Warsawa"). Les unités de premières lignes seront prioritaires dans le ré-équipement, mais que les unités secondaires et les unités de réservistes ne soient fournis.

Malgré son âge plutôt avancé et comme son ancêtre, le Wz.56 continua sa vie opérationnelle, participant à la conquête d'Ostwald, de Tarranne, les campagnes de Lituannia, jusqu'à la Troisième Guerre de Mazaharpet. Ce dernier dispose encore d'un aura meurtrier auprès des soldats perléens qui combattirent les skeïbiens dans les contreforts de la Cordilière ou les miliciens valiennes et altorriens durant la Troisième Guerre. La Fabrique de Zaghrab fabriqua 9,6 Millions d'unités, mais l'on estime que 2,7 Millions de Wz.56 supplémentaires furent fabriqués par les usines alganzaariotes ou seraniennes durant la dernière guerre. A cela s'ajoute les 980.000 unités fabriquées par l'Usine "Ivan Gorki", avant d'être bombardé par les forces erikeannes, en territoire perléens. Aujourd'hui encore, il équipe toujours une bonne partie des forces skeïbiennes, à l'exception des Régiments de Chasseurs qui s'équipent, depuis 20 ans, avec le Wz.12. Pour l'heure, aucun remplaçant n'est prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Armes de facture Skeibienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les armes modernes
» L'ouverture de la salle d'armes
» Choix des armes Battle : Les Cavaliers de Naggarond
» La classification des armes médiévales
» [Web] Bionic'armes : stop-bionicle et bionic'armes infos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wikimony  :: Armement-
Sauter vers: